Vous lisez en ce moment
La marque Stella McCartney sort du giron du groupe Kering, Cadillac dévoile son premier SUV compact au salon de New York 2018 et Moët Hennessy est le nouveau mécène du futur musée d’Épernay

La marque Stella McCartney sort du giron du groupe Kering, Cadillac dévoile son premier SUV compact au salon de New York 2018 et Moët Hennessy est le nouveau mécène du futur musée d’Épernay

Stella McCartney et Kering ont annoncé « conjointement » dans un communiqué publié le 28 mars avoir « conclu un accord » sur la cession par Kering de sa participation de 50% dans la marque créée par la styliste britannique. Au même moment, l’homme d’affaires Johan de Nysschen vient de dévoiler en avant-première le tout nouveau crossover XT4 de Cadillac au salon de l’automobile de New York. De son côté, la société Moët Hennessy Champagne Services rejoint le cercle des mécènes du musée du vin de Champagne et d’archéologie de la ville d’Epernay.

Finance 

La styliste britannique, âgée de 46 ans, végétarienne et engagée au service de la cause animale, a décidé de voler de ses propres ailes en rachetant ses parts détenues par le géant du luxe. Aucun montant n’a été communiqué.

Crédit Photo : Stella McCartney 

« C’est le bon moment pour Stella de passer à cette nouvelle étape. Je suis extrêmement fier de ce que Kering et Stella McCartney ont accompli ensemble depuis 2001. Je voudrais remercier chaleureusement Stella et son équipe pour tout ce qu’ils ont apporté à Kering – bien au-delà de l’aspect économique », a commenté François-Henri Pinault, cité dans le communiqué.

Après 17 ans passés au sein du groupe Kering, la créatrice avait jusqu’au 31 mars pour sortir de ce partenariat et devenir ainsi « l’unique propriétaire de sa marque ».

La maison de mode, qui n’utilise aucun cuir ni fourrure ni plumes dans ses créations, compte 52 magasins gérés en propre, et son réseau de distributeurs tiers comprend plus de 600 points de vente au niveau mondial.

Stratégie de marque

L’homme d’affaires Johan de Nysschen s’est rendu à New York pour présenter le tout nouveau crossover XT4 de Cadillac, dévoilé en avant-première lors du salon de l’automobile qui se tiendra jusqu’au 9 avril prochain. A cette occasion, le patron de la prestigieuse marque automobile américaine, filiale du groupe General Motors, a également promis le lancement d’une nouveauté tous les six mois d’ici 2021, avec, pour but, de réussir à enfin implanter la marque en Europe après 2025.

Crédit Photo : Cadillac 

L’automobile magazine revient sur le pari difficile du constructeur qui reste confidentiel en Europe.

En effet, Cadillac est une marque qui a toujours été synonyme de luxe aux Etats-Unis, mais elle n’a jamais réussi à percer en Europe. Le Vieux Continent reste pourtant une étape importante du programme de Cadillac pour les 15 prochaines années, et le nouveau XT4 est la première pierre de l’édifice.

Voir aussi


Alors que certains constructeurs évoquent déjà de 2025 et les potentielles ventes d’électriques, chez Cadillac, on mise sur le segment du VUS où des ténors tels que BMW, Mercedes-Benz et Audi œuvrent déjà.

RSE

La nouvelle a été annoncée lors du conseil municipal de la ville d’Epernay qui avait lieu en début de semaine : le musée du vin de Champagne et d’archéologie régionale peut se prévaloir d’un nouveau bienfaiteur qui n’est autre que la société Moët Hennessy Champagne Services – en particulier les maisons Dom Perignon, Krug, Moët & Chandon, Mercier, Ruinart et Veuve Cliquot .

Crédit Photo : Le Château Perrier, vu depuis son entrée 

Le magazine l’Union revient sur ce don de 500 000 euros de la société Moët Hennessy Champagne Services qui devient ainsi le principal mécène du futur musée. Selon le journal, si le maire de la ville s’en est félicité, en exprimant sa « grande satisfaction », cela n’a pas été le cas de tous les élus, à l’instar de William Richard (PCF). « Ce n’est qu’un juste et modeste retour des choses, vu l’implication de la Ville en matière publicitaire et dont les maisons de champagne tirent profit. De plus, elles bénéficient de déductions fiscales, sans oublier les avantages comme la mise à disposition des salons du futur musée », aurait-t-il commenté selon le journal, avant d’ajouter : « Quand on pense que le patron de l’une de ces maisons (Bernard Arnault, PDG de LVMH, Ndlr) a récemment été épinglé dans le cadre d’un redressement fiscal… ».

Des avantages qui sont toutefois encadrés puisque les contreparties (hors défiscalisation) ne peuvent pas dépasser l’équivalent de 25 % du don, comme le souligne l’Union.

Mais Moët Hennessy n’est pas la seule maison de champagne à apporter sa pierre à l’édifice. Parmi les mécènes, on compte notamment Champagne Boizel SA, qui s’engage à verser 150 000 € à la ville d’Epernay. Pour rappel, le futur musée du vin de Champagne et d’archéologie régionale doit ouvrir en 2019 au château Perrier. Pour financer les travaux, estimés à 20,5 millions d’€, la Ville a lancé une campagne de mécénat.

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut