Jumeirah Group veut doubler son portefeuille d’ici 2030.

Jumeirah, groupe émirati d’hôtellerie et restauration de luxe a un plan ambitieux, baptisé Mission 2030, pour étoffer son réseau d’établissements dans le monde entier et pour diversifier son offre expérientielle.

 

Jumeirah compte devenir l’une des cinq premières marques hôtelières de luxe dans le monde. Et il s’en donne les moyens en annonçant qu’il va doubler le nombre de ses actifs d’ici 2030.

 

Le groupe d’hôtellerie de luxe, filiale de Dubai Holding exploite d’ores et déjà un portefeuille de 26 établissements “de classe mondiale, au Moyen-Orient, en Europe et en Asie. Dans son périmètre, on trouve ainsi à la fois des stations balnéaires, des hôtels urbains et des résidences de luxe avec services.

 

Son offre de restauration, distincte, aligne, elle, pas moins de 85 restaurants associant “cuisines authentiques et variées à des cadres spectaculaires”. Une vingtaine figure  les guides Gault & Millau et Michelin, “grâce à des concepts maison primés et à des partenariats avec des marques renommées” comme celle du groupe Zuma, spécialiste de la restauration japonaise.

 

Mais celui qui a racheté début 2023 le Richemond, un hôtel légendaire situé au cœur du quartier des affaires de Genève, soit son premier jalon en Suisse, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

 

Pour multiplier son parc par deux, il va “s’appuyer sur sa force dans les Émirats arabes unis et développer son portefeuille sur les principaux marchés mondiaux”.

 

Renforcer sa présence en Europe et aux Etats-Unis

 

Son idée est ainsi de “renforcer sa présence en Europe, en s’appuyant sur sa base solide à Londres, Capri, Majorque et Genève pour acquérir des propriétés de luxe dans d’autres grandes villes, ainsi que d’explorer les possibilités offertes par les États-Unis”.

 

Jumeirah compte aussi surfer sur la vague porteuse du marché d’Asie-Pacifique, où il compte déjà des actifs, en Chine, à Bali et aux Maldives, et y étendre encore son périmètre.

 

De façon générale, le groupe va  étouffer son parc composé d’hôtels et centres de villégiature ultra haut-de-gamme tels que le Burj Al Arab Jumeirah à Dubaï, les luxueux palais arabes de Madinat Jumeirah, un centre de villégiature de luxe à Bali ou encore le Capri Palace Jumeirah, en Italie.

 

Mission 2030

 

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

 

Lire aussi > JUMEIRAH HOTELS GROUP SOUHAITE SÉDUIRE DAVANTAGE LA CLIENTÈLE DU QATAR

 

Photos à la Une : Jumeirah Marsa-Al-Arab Dubai © Jumeirah Group

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus