Dioriviera fait escale en Californie au Beverly Hills Hotel

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Pour la cinquième saison de sa collection capsule estivale, Dior prend les commandes jusqu’au 4 septembre d’un établissement mythique couru du tout Hollywood : le Beverly Hills Hotel. Ce retour sur les terres californiennes  vient compléter la présence des pop up stores Dioriviera dans les stations balnéaires les plus huppées de la planète, de Saint-Tropez à Mykonos en passant par Capri et Bodrum.

 

Une adresse cinématographique

 

Perché sur Sunset Boulevard dans les contreforts de Santa Monica sur un terrain jadis propriété de l’Etat mexicain, le Beverly Hills Hotel, né il y a 111 ans, est l’œuvre de Elmer Grey, un architecte originaire de Pasadenas. Il reste l’un des lieux les plus emblématiques d’Hollywood. Sa teinte dominante rosée lui a valu le surnom de “Pink Lady” ou de “Pink Palace”. L’actrice emblématique de la saga Jurassic Park, Laura Dern a ainsi raconté au Los Angeles Times en 2012, que franchir les portes de l’établissement était comme “entrer dans un gâteau d’anniversaire”.

 

Les stars de l’Âge d’Or hollywoodien à ceux de Tiktok y ont déjeuné, s’y sont détendues ou ont connu des romances enflammées à l’hôtel et dans les bungalows, tels Clark Gable et Carole Lombard, Marilyn Monroe et Joe DiMaggio, Kim Kardashian et Pete Davidson, Elizabeth Taylor, Robert Evans, les Beatles, Reese Witherspoon, Katy Perry et bien d’autres encore !

 

© Dorchester Collection

 

L’hôtel 5 étoiles, opéré par Dorchester Collection, compte 210 chambres et suites, 23 bungalows, un Spa mais aussi le fameux Polo Lounge géré par le chef Kaleo Adams où l’on peut commander la salade McCarthy tout en bénéficiant d’une vue imprenable sur les couchers de soleil de Californie.

 

Les deux bungalows présidentiels disposent d’une piscine privée et d’un espace de vie intérieur/extérieur de près de 5 000 mètres carrés, ce qui en fait les suites les plus grandes et prestigieuses de Los Angeles. Les cabines de plage locatives habituelles de l’hôtel, peuvent, elles, contenir jusqu’à quatre personnes à raison de 1 700 dollars, par jour.

 

© Dorchester Collection

 

En parallèle de l’activation Dior, d’avril à septembre, l’établissement propose autour de sa piscine des projections de films cultes, essentiellement tournés à Los Angeles et sa périphérie comme Clueless d’Amy Heckerling (1995), La La Land de Damien Chazelle (2016) ou encore Certains l’aiment chaud de Billy Wilder (1959).

 

Une nouvelle parenthèse Dior californienne

 

Pour ce retour en terre californienne, Dior s’est fait une place de choix le long de la plage de la piscine de l’hôtel.

 

Les équipes de la Maison ont habillé l’ensemble des transats et des cabanons de toile de Jouy  rose et gris Trianon, véritable signature de la directrice artistique Maria Grazia Chiuri. La marque a également implanté un kiosque à glaces ainsi qu’un spa à ses couleurs. 

 

© Dior

 

Les soins proposés sur place mettent en lumière la ligne de crèmes L’Or de Vie ainsi qu’un nouveau parfum Dioriviera élaboré par la maison Francis Kurkdjian, un mix de figue et de rose.

 

Sous les palmiers et en haut d’un escalier peint également en rose, la maison de luxe a installé trois cabines de plage, dans l’esprit de celles qu’on peut voir sur la Côte d’Azur.

 

L’ensemble s’ouvre sur une grande boutique inspirée « d’une escapade sur une plage de sable« .

 

Cette activation hôtelière s’inscrit dans la continuité de sa précédente opération Dioriviera, menée en Californie du sud.

 

En 2021, Dior s’était ainsi emparé de l’établissement Rosewood Miramar Beach, un resort situé à Montecito, propriété du promoteur retail de Los Angeles et précédent candidat à la mairie de la ville, Rick Caruso. A cette occasion, la Maison de luxe a décoré la piscine ainsi que le terrain de pétanque. Elle a également rempli un bungalow de vêtements issus de sa collection capsule Dioriviera.

 

Activation Dioriviera au Rosewood Miramar Beach en 2021 © Dior

 

Un soleil californien qui ne doit rien au hasard tant Los Angeles concentre avec New York, Miami et Austin, le marché du luxe local.

 

A elle seule, la Californie représenterait 25 à 30% du marché américain des produits de luxe, évalué quant à lui à 78 milliards d’euros en 2022, d’après le cabinet de conseil Bain. Ce qui en fait la région la plus dynamique derrière New York.

 

La destination a d’ailleurs séduit une autre marque du groupe LVMH, Pucci collaborant avec la chaîne de concept stores The Webster lors du festival d’art et de musique Coachella.  C’est également Chanel qui a décidé d’ouvrir à Rodéo Drive, principale artère commerciale de luxe de la ville, sa plus grande boutique sur le sol américain.

 

Cinquième saison pour Dioriviera

 

Dioriviera a débuté en 2018 sous le format d’un petit pop-up store et d’une collection capsule balnéaire à Mykonos. Une stratégie visant à capitaliser sur l’exode estival des riches vacanciers internationaux.

 

Depuis, Dior a multiplié et agrandi la taille de ces magasins éphémères qui ont élu domicile dans les destinations les plus glamour de la planète. 

 

La marque s’est ainsi posée à Saint-Tropez, Monaco, en Grèce (Mykonos, Nammos), en Italie (Capri, Portofino, Forte dei Marmi) mais aussi en Turquie (Bodrum). Le concept s’est même exporté l’année dernière au-delà des rives de la méditerranée, notamment en Chine (Shanghai), au Japon (Tokyo et Samya) ainsi qu’à Bali et au Vietnam.

 

Depuis, la capsule a évolué en une collection estivale complète comprenant des jeux de plage, des matelas de transats ou encore des bikinis en plus de déclinaisons plus colorées de la collection automne-hiver,  arborant le nom des différentes villes hôtes qui sont autant de destinations de rêve.

 

De même, depuis 2021, l’activation estivale Dioriviera se greffe aux établissements hôteliers parmi les plus prestigieux du monde.  Citons ainsi l’année dernière des collaborations entre Dior et le Gurney’s Montauk de New York ou encore le Puente Romano Beach Resort de Marbella en Espagne.

 

© Dior

 

La gamme de prix, ainsi que rapporté par Footwear News, va de 250 dollars à 6200 dollars pour un article de mode et accessoire et de 1400 dollars pour un chaise de plage à 11 000 dollars pour la planche de surf siglée Dioriviera.

 

L’hôtel Beverly Hills fait aussi partie d’une série d’activités estivales Dioriviera organisées dans le monde entier dans six boutiques Dior, dix boutiques conceptuelles de villégiature et neuf boutiques pop-up. Cette saison, Dior a réimaginé les boutiques pop-up pour qu’elles ressemblent à de vrais faux châteaux de sable avec des murs de sable.

 

Ces sculptures grandeur nature de tout un bestiaire exotique fait de girafes, de lions, de tigres, ou encore de sandales Dior et de sacs Lady Dior, eux aussi en trompe-l’œil sableux, sont également de la partie.

 

© Acierta

 

La Maison de luxe parisienne a misé sur l’upcycling pour la conception des animaux décoratifs. La société Acierta, spécialisée dans le visual merchandising, a ainsi ré-utilisé les animaux élaborés l’année dernière, en recouvrant le motif toile de jouy fluo par des teintes sablonneuses pour s’aligner sur la thématique globale de la marque visible en boutique.

 

La Maison Dior n’est toutefois pas la seule à avoir développé un concept internationalisé de pop up stores estivaux. Dernièrement Chanel, qui est également présente dans la plupart des spots méditerranéens, a déménagé temporairement son point de vente de Saint-Tropez dans une bâtisse à la façade provençale.

 

 

Lire aussi > Dior installe son Spa au sein de l’hôtel du Cap-Eden-Roc

 

Photo à la Une :  © Dior[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Pour la cinquième saison de sa collection capsule estivale, Dior prend les commandes jusqu’au 4 septembre d’un établissement mythique couru du tout Hollywood : le Beverly Hills Hotel. Ce retour sur les terres californiennes  vient compléter la présence des pop up stores Dioriviera dans les stations balnéaires les plus huppées de la planète, de Saint-Tropez à Mykonos en passant par Capri et Bodrum.

 

Une adresse cinématographique

 

Perché sur Sunset Boulevard dans les contreforts de Santa Monica sur un terrain jadis propriété de l’Etat mexicain, le Beverly Hills Hotel, né il y a 111 ans, est l’œuvre de Elmer Grey, un architecte originaire de Pasadenas. Il reste l’un des lieux les plus emblématiques d’Hollywood. Sa teinte dominante rosée lui a valu le surnom de “Pink Lady” ou de “Pink Palace”. L’actrice emblématique de la saga Jurassic Park, Laura Dern a ainsi raconté au Los Angeles Times en 2012, que franchir les portes de l’établissement était comme “entrer dans un gâteau d’anniversaire”.

 

Les stars de l’Âge d’Or hollywoodien à ceux de Tiktok y ont déjeuné, s’y sont détendues ou ont connu des romances enflammées à l’hôtel et dans les bungalows, tels Clark Gable et Carole Lombard, Marilyn Monroe et Joe DiMaggio, Kim Kardashian et Pete Davidson, Elizabeth Taylor, Robert Evans, les Beatles, Reese Witherspoon, Katy Perry et bien d’autres encore !

 

© Dorchester Collection

 

L’hôtel 5 étoiles, opéré par Dorchester Collection, compte 210 chambres et suites, 23 bungalows, un Spa mais aussi le fameux Polo Lounge géré par le chef Kaleo Adams où l’on peut commander la salade McCarthy tout en bénéficiant d’une vue imprenable sur les couchers de soleil de Californie.

 

Les deux bungalows présidentiels disposent d’une piscine privée et d’un espace de vie intérieur/extérieur de près de 5 000 mètres carrés, ce qui en fait les suites les plus grandes et prestigieuses de Los Angeles. Les cabines de plage locatives habituelles de l’hôtel, peuvent, elles, contenir jusqu’à quatre personnes à raison de 1 700 dollars, par jour.

 

 […][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Dior[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Pour la cinquième saison de sa collection capsule estivale, Dior prend les commandes jusqu’au 4 septembre d’un établissement mythique couru du tout Hollywood : le Beverly Hills Hotel. Ce retour sur les terres californiennes  vient compléter la présence des pop up stores Dioriviera dans les stations balnéaires les plus huppées de la planète, de Saint-Tropez à Mykonos en passant par Capri et Bodrum.

 

Une adresse cinématographique

 

Perché sur Sunset Boulevard dans les contreforts de Santa Monica sur un terrain jadis propriété de l’Etat mexicain, le Beverly Hills Hotel, né il y a 111 ans, est l’œuvre de Elmer Grey, un architecte originaire de Pasadenas. Il reste l’un des lieux les plus emblématiques d’Hollywood. Sa teinte dominante rosée lui a valu le surnom de “Pink Lady” ou de “Pink Palace”. L’actrice emblématique de la saga Jurassic Park, Laura Dern a ainsi raconté au Los Angeles Times en 2012, que franchir les portes de l’établissement était comme “entrer dans un gâteau d’anniversaire”.

 

Les stars de l’Âge d’Or hollywoodien à ceux de Tiktok y ont déjeuné, s’y sont détendues ou ont connu des romances enflammées à l’hôtel et dans les bungalows, tels Clark Gable et Carole Lombard, Marilyn Monroe et Joe DiMaggio, Kim Kardashian et Pete Davidson, Elizabeth Taylor, Robert Evans, les Beatles, Reese Witherspoon, Katy Perry et bien d’autres encore !

 

© Dorchester Collection

 

L’hôtel 5 étoiles, opéré par Dorchester Collection, compte 210 chambres et suites, 23 bungalows, un Spa mais aussi le fameux Polo Lounge géré par le chef Kaleo Adams où l’on peut commander la salade McCarthy tout en bénéficiant d’une vue imprenable sur les couchers de soleil de Californie.

 

Les deux bungalows présidentiels disposent d’une piscine privée et d’un espace de vie intérieur/extérieur de près de 5 000 mètres carrés, ce qui en fait les suites les plus grandes et prestigieuses de Los Angeles. Les cabines de plage locatives habituelles de l’hôtel, peuvent, elles, contenir jusqu’à quatre personnes à raison de 1 700 dollars, par jour.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  © Dior[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus