Cosmétiques : Shiseido voit son bénéfice net baisser au premier semestre

Shiseido, groupe de cosmétiques japonais, a dévoilé mardi qu’il maintenait ses prévisions annuelles, après un premier semestre marqué par une reprise de ses ventes dans ses principaux marchés mais lesté par des effets exceptionnels négatifs.

 

Le bénéfice net attribuable à Shiseido a diminué de 28%, pour atteindre 11,75 milliards de yens (75,1 millions d’euros) pour le semestre clos le 30 juin, contre 16,25 milliards un an plus tôt. Une baisse due notamment à l’augmentation des dépenses d’exploitation liée à son recentrage sur le segment haut de gamme et à la cession de ses activités de cosmétiques grand public en Asie, initiée en 2021.

 

Mardi, le groupe japonais a déclaré que le bénéfice par action était descendu à 29,4 yens, contre 40,64. Les ventes nettes ont très légèrement diminué, passant de 493 milliards de yens à 494 milliards.

 

Reprise des ventes au Japon et en Chine

 

Ses ventes sur la première moitié de l’année ont notamment augmenté sur ses deux principaux marchés, le Japon (+8,2%) et la Chine (+12,8%), où elles avaient été particulièrement affectées précédemment par les restrictions sanitaires liées à la pandémie.

 

Son chiffre d’affaires a en revanche reculé dans ses zones Amériques, Asie-Pacifique (hors Japon et Chine) et EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et ont stagné dans le ‘travel retail‘ (boutiques dans les aéroports).

 

La société a déclaré un dividende intérimaire en progression de 30 yens pour la période considérée, qui sera versé aux actionnaires à partir de début septembre. Elle prévoit de verser un dividende final de 30 yens pour l’exercice se terminant le 31 décembre, qui semble être inférieur à celui de 75 yens versé pour l’exercice fiscal précédent.

 

Pour la fin de l’année fiscale, Shiseido maintient ses objectifs avec un bénéfice attribuable de 28 milliards de yens (178,3 millions d’euros), ce qui serait une chute de 18,1% sur un an, un bénéfice par action de 70,08 yens et des ventes nettes de 1 000 milliards de yens (6,4 milliards d’euros), soit un recul de 6,3% comparé à 2022.

 

Enfin, malgré des chiffres en dessous des attentes pour le premier semestre, les actions du groupe ont, elles, augmenté de plus de 3% après l’annonce de ses résultats.

 

Lire aussi >Shiseido annonce la fusion de ses filiales Japon et Pharmaceutique

 

Photo à la Une :  ©Presse

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus