Collection Morozov : entre fréquentation exceptionnelle et gel des œuvres

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Alors que la présentation de la collection russe Morozov, présentée à la Fondation Louis Vuitton, vient de se terminer la semaine dernière, on en sait plus sur la fréquentation et le sort réservé aux œuvres prêtées à la Fondation par des musées et des propriétaires russes.

 

C’est un record pour une des plus grandes collections d’Art Moderne présentée à la fondation Louis Vuitton. En effet, plus d’un million de visiteurs sont venus admirer les œuvres de la collection Morozov lors de l’exposition, qui a vu ses dates se prolonger jusqu’au 3 avril.

 

« Nous avons enregistré 1,25 million de visiteurs dont 84% de Français. Ce chiffre ne dépasse pas celui établi par la collection Chtchoukine (1,3 million de visiteurs) que nous avions accueillie en 2016-2017 mais c’est un chiffre exceptionnel en raison de l’impact évident de la crise sanitaire et l’absence de visiteurs étrangers, notamment asiatiques » , a estimé la Fondation. « Entre Chtchoukine et Morozov, ce sont 2,55 millions de visiteurs qui ont découvert des collections jamais sorties de Russie dans cette ampleur » .

 

 

Mais une question reste en suspens. Les œuvres appartiennent pour la plupart à des oligarques ou des musées russes : au vu du conflit prenant actuellement place en Ukraine, leur retour dans leurs pays respectifs ont soulevé de nombreuses interrogations.

 

Qu’adviendra-t-il de la collection ?

 

Après plusieurs semaines d’incertitude, le ministère de la Culture a annoncé samedi que deux œuvres ne rentreraient pas en Russie comme prévu initialement. Il s’agit de deux tableaux, l’un appartenant à un oligarque russe, l’autre provenant d’une institution ukrainienne, le musée des Beaux-Arts de Dnipropetrovsk.

 

Le tableau ukrainien est le portrait de Margarita Kirillovna Morozova, la femme du collectionneur Mikhaïl Morozov (1870-1903), peint à Moscou, en 1910, par Valentin Serov. Cette huile sur toile saisie “à la demande des autorités ukrainiennes” restera entre les mains des autorités françaises “jusqu’à ce que la situation du pays permette son retour en sécurité”. Le second tableau serait un autoportrait du peintre Piotr Kontchalovski, appartenant à Petr Aven, un oligarque proche de Vladimir Poutine faisant l’objet de sanctions, dont un gel des avoirs.

 

Le ministère de la Culture examinerait encore le cas d’un troisième tableau de la collection Morozov, lié à l’oligarque Viatcheslav Kantor, également frappé de sanctions.

 

Même avec la décision de sanctions européennes, les États membres de l’UE peuvent déroger à l’interdiction de transfert et d’exportation vers la Russie des œuvres d’art si ces œuvres ont été prêtées dans le cadre d’une coopération culturelle officielle avec la Russie, a précisé le ministère.

 

 

Lire aussi > [LUXUS+ MAGAZINE] AVEC LA GUERRE EN UKRAINE, QUE VA-T’IL ADVENIR DES ŒUVRES DE LA COLLECTION MOROZOV ?

 

Photo à la Une : © Fondation Louis Vuitton[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Alors que la présentation de la collection russe Morozov, présentée à la Fondation Louis Vuitton, vient de se terminer la semaine dernière, on en sait plus sur la fréquentation et le sort réservé aux œuvres prêtées à la Fondation par des musées et des propriétaires russes.

 

C’est un record pour une des plus grandes collections d’Art Moderne présentée à la fondation Louis Vuitton. En effet, plus d’un million de visiteurs sont venus admirer les œuvres de la collection Morozov lors de l’exposition, qui a vu ses dates se prolonger jusqu’au 3 avril.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Fondation Louis Vuitton[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Alors que la présentation de la collection russe Morozov, présentée à la Fondation Louis Vuitton, vient de se terminer la semaine dernière, on en sait plus sur la fréquentation et le sort réservé aux œuvres prêtées à la Fondation par des musées et des propriétaires russes.

 

C’est un record pour une des plus grandes collections d’Art Moderne présentée à la fondation Louis Vuitton. En effet, plus d’un million de visiteurs sont venus admirer les œuvres de la collection Morozov lors de l’exposition, qui a vu ses dates se prolonger jusqu’au 3 avril.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Fondation Louis Vuitton[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of Hélène Cougot
Hélène Cougot
Passionnée par l’art et la mode, Hélène s’oriente vers une école de stylisme: l’Atelier Chardon-Savard. Elle complète ensuite sa formation par un MBA en Marketing à l’ISG. Elle a écrit pour le magazine Do it in Paris et se spécialise en rédaction d’articles concernant le luxe, l’art et la mode au sein de Luxus +.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus