Vous lisez en ce moment
CAC 40 : L’Oréal décroche en Bourse après les prévisions décevantes d’Estée Lauder

CAC 40 : L’Oréal décroche en Bourse après les prévisions décevantes d’Estée Lauder

Le numéro un mondial des cosmétiques souffre de l’abaissement des perspectives de son concurrent, Estée Lauder. Ce dernier prévoit désormais des revenus en repli de 6 à 8% sur l’année, contre une précédente prévision de croissance de 3 à 5%. Après l’annonce de cet avertissement, l’action L’Oréal a enregistré la plus forte baisse du Cac 40 dès la mi-journée de ce mercredi.

 

Le groupe américain de produits de cosmétiques Estée Lauder s’attend en effet à ce que ses résultats du premier semestre subissent l’impact négatif des restrictions liées au Covid qui affectent le secteur du voyage en Asie, notamment en Chine continentale. En cause également, un effet dollar négatif et la fin de certains accords de licence. Résultat :  ses ventes devraient reculer de 17 à 19% pour son trimestre en cours à comparer à la même période l’an dernier. De son côté, le bénéfice par action ajusté est anticipé entre 5,25 et 5,40 dollars, à comparer avec une précédente fourchette de 7,39 dollars à 7,54 dollars.

 

 

Les confinements chinois affectent Estée Lauder qui entraine L’Oréal dans sa chute

 

Après l’annonce de ces perspectives décevantes pour le deuxième trimestre et pour l’exercice entier d’Estée Lauder d’ailleurs, L’Oréal a soudainement décroché en milieu de journée et perdu près de 2%, à 312,20 euros, plus forte baisse du Cac 40.

 

De son côté, le groupe américain qui a plongé de plus de 8% à Wall Street, a entraîné également dans sa chute Coty, coté à New York.

 

La baisse des ventes du deuxième trimestre d’Estée Lauder traduit l’impact négatif d’une gestion plus stricte des stocks dans les infrastructures de transport (« travel retail ») en raison de la baisse de trafic induite par les restrictions sanitaires (30% du chiffre d’affaires est réalisé en Chine), mais aussi les effets de change défavorables du dollar. En cause également, la résiliation des accords de licence de la société avec Donna Karan New York (DKNY), Michael Kors, Tommy Hilfiger et les lignes de produits Ermenegildo Zegna depuis le 30 juin de cette année.

 

6 à 8% de baisse des ventes sur l’année pour Estée Lauder

 

Voir aussi

Pour l’année entière, le groupe voit ainsi désormais ses ventes nettes reculer de 6 à 8% et celles à périmètre et taux de changes constants, ne progresser que de 2%. Le profit par action n’est plus anticipé que dans la fourchette de 5,01 à 5,21 dollars, contre une précédente estimation de 7,11 à 7,33 dollars. La reprise qui était attendue dans le trafic avec Hainan, province insulaire touristique de la Chine, devrait être plus faible qu’espéré, a indiqué Estée Lauder.

 

Lire aussi > Kering, l’Oréal et EssilorLuxottica : de belles performances au 3e trimestre

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Revenir en haut