CAC 40 : la Bourse de Paris recule face à la menace de l’inflation

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

La Bourse de Paris affiche ce vendredi une baisse après une série de cinq semaines de progression. En Europe, l’inflation est surveillée de près par les analystes, tout comme par la Fed aux États-Unis, qui prévoit d’augmenter encore ses taux.

 

Une séance encore morose en milieu d’après-midi. La Bourse de Paris évolue en baisse de 0,45% ce vendredi, ne parvenant pas à garder l’élan de la veille. Elle digère en effet avec difficulté les derniers résultats d’entreprises de la semaine et la nouvelle d’une inflation française plus forte que prévu.

 

L’indice CAC 40 reculait ainsi de 0,45% à 7 449,59 vers 15 heures 30. La veille, il avait avancé de 0,23%. Sur la semaine, le bilan est pour l’heure négatif (-1,40%), brisant une série de cinq progressions hebdomadaires.

 

Selon une étude publiée aujourd’hui par l’Insee, l’inflation a rebondi à 5,9% en avril en France, après avoir ralenti à 5,7% en mars. L’institut attribue ce sursaut aux prix de l’énergie et des services. La hausse des prix s’établit à 6,9% selon la mesure européenne harmonisée. Toutefois, le PIB en France a progressé de 0,2% au premier trimestre.

 

« L’activité résiste bien grâce à une consommation toujours dynamique, même si elle ralentit au cours du 1er trimestre et que les entreprises deviennent plus précautionneuses dans leurs dépenses. En revanche, la persistance de l’inflation est bien réelle », observent les analystes de la Banque Postale AM.

 

Les dépenses de consommation des ménages français ont, elles, accentué leur recul au mois de mars, avec un repli de 1,3% des achats de biens sur un mois, après -0,8% en février.

 

Sur le marché obligataire, le taux de l’emprunt français est repassé sous les 3% (2,97%) après avoir nettement rebondi jeudi.

 

Pression de la Fed

 

Aux États-Unis, l’inflation a ralenti au mois de mars pour tomber à 4,2% contre 5,1% le mois précédent, selon l’indice PCE publié vendredi par le département du Commerce. L’indice PCE est celui privilégié par la Fed pour la mesure de l’inflation, qu’elle souhaite ramener à 2%. Pour atteindre cet objectif, elle relève son taux directeur depuis un an. Celui-ci, qui était au départ compris dans une fourchette de 0 à 0,25%, s’élève désormais à 4,75-5%.

 

La Fed a d’ailleurs prévenu qu‘elle devrait de nouveau augmenter ses taux lors de sa prochaine réunion, prévue mardi et mercredi prochain. Le marché s’attend globalement à une nouvelle hausse de 0,25 point de pourcentage.

 

Cette progression fait augmenter les taux d’intérêt des prêts accordés par les banques aux ménages et aux entreprises. Lorsqu’emprunter coûte plus cher, la consommation ralentit, desserrant la pression sur les prix.

 

Les revenus des ménages ont de leur côté progressé de 0,3%, là encore un rythme en ralentissement par rapport au mois précédent, alors que les dépenses sont restées stables.

 

Malgré les bonnes performances du luxe, comme celle de LVMH qui a dépassé les 500 milliards de capitalisation boursière en début de semaine, la Bourse de Paris est toujours inquiète face à l’inflation planante. Reste à voir comment le marché réagira aux futures décisions de la Fed.

 

 

Lire aussi >Bourse : LVMH dépasse les 500 milliards d’euros de capitalisation

 

Photo à la Une : © QuoteInspector.com[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

La Bourse de Paris affiche ce vendredi une baisse après une série de cinq semaines de progression. En Europe, l’inflation est surveillée de près par les analystes, tout comme par la Fed aux États-Unis, qui prévoit d’augmenter encore ses taux.

 

Une séance encore morose en milieu d’après-midi. La Bourse de Paris évolue en baisse de 0,45% ce vendredi, ne parvenant pas à garder l’élan de la veille. Elle digère en effet avec difficulté les derniers résultats d’entreprises de la semaine et la nouvelle d’une inflation française plus forte que prévu.

 

L’indice CAC 40 reculait ainsi de 0,45% à 7 449,59 vers 15 heures 30. La veille, il avait avancé de 0,23%. Sur la semaine, le bilan est pour l’heure négatif (-1,40%), brisant une série de cinq progressions hebdomadaires.

 

Selon une étude publiée aujourd’hui par l’Insee, l’inflation a rebondi à 5,9% en avril en France, après avoir ralenti à 5,7% en mars. L’institut attribue ce sursaut aux prix de l’énergie et des services. La hausse des prix s’établit à 6,9% selon la mesure européenne harmonisée. Toutefois, le PIB en France a progressé de 0,2% au premier trimestre.

 

« L’activité résiste bien grâce à une consommation toujours dynamique, même si elle ralentit au cours du 1er trimestre et que les entreprises deviennent plus précautionneuses dans leurs dépenses. En revanche, la persistance de l’inflation est bien réelle », observent les analystes de la Banque Postale AM.

 

Les dépenses de consommation des ménages français ont, elles, accentué leur recul au mois de mars, avec un repli de 1,3% des achats de biens sur un mois, après -0,8% en février.

 

Sur le marché obligataire, le taux de l’emprunt français est repassé sous les 3% (2,97%) après avoir nettement rebondi jeudi.

 

Pression de la Fed

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©QuoteInspector.com [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

La Bourse de Paris affiche ce vendredi une baisse après une série de cinq semaines de progression. En Europe, l’inflation est surveillée de près par les analystes, tout comme par la Fed aux États-Unis, qui prévoit d’augmenter encore ses taux.

 

Une séance encore morose en milieu d’après-midi. La Bourse de Paris évolue en baisse de 0,45% ce vendredi, ne parvenant pas à garder l’élan de la veille. Elle digère en effet avec difficulté les derniers résultats d’entreprises de la semaine et la nouvelle d’une inflation française plus forte que prévu.

 

L’indice CAC 40 reculait ainsi de 0,45% à 7 449,59 vers 15 heures 30. La veille, il avait avancé de 0,23%. Sur la semaine, le bilan est pour l’heure négatif (-1,40%), brisant une série de cinq progressions hebdomadaires.

 

Selon une étude publiée aujourd’hui par l’Insee, l’inflation a rebondi à 5,9% en avril en France, après avoir ralenti à 5,7% en mars. L’institut attribue ce sursaut aux prix de l’énergie et des services. La hausse des prix s’établit à 6,9% selon la mesure européenne harmonisée. Toutefois, le PIB en France a progressé de 0,2% au premier trimestre.

 

« L’activité résiste bien grâce à une consommation toujours dynamique, même si elle ralentit au cours du 1er trimestre et que les entreprises deviennent plus précautionneuses dans leurs dépenses. En revanche, la persistance de l’inflation est bien réelle », observent les analystes de la Banque Postale AM.

 

Les dépenses de consommation des ménages français ont, elles, accentué leur recul au mois de mars, avec un repli de 1,3% des achats de biens sur un mois, après -0,8% en février.

 

Sur le marché obligataire, le taux de l’emprunt français est repassé sous les 3% (2,97%) après avoir nettement rebondi jeudi.

 

Pression de la Fed

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©QuoteInspector.com [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus