Bourse : le CAC40 espère un rebond après le faux pas de la veille

La Bourse de Paris se dirige vers une septième semaine de hausse, avec une ouverture dans le vert, marquant un rebond suite à son faux pas de la veille.

 

Lors de l’ouverture de ce matin, le contrat ‘’futur’’ sur l’indice du CAC40, a progressé de 30 points à 7172 points, annonçant un début de séance favorable.

 

Les premiers échanges de ce vendredi ont ainsi enregistré une progression de 0,39%. En ce sens, le CAC40 prend le chemin d’une septième semaine de hausse consécutive depuis la baisse de la fin du mois d’août. La dynamique haussière qui l’habite depuis affiche une certaine résistance face aux craintes inflationnistes ou à la reprise de l’épidémie de Covid-19 en Europe.

 

Le CAC40 avait fini en repli la veille, marquant la fin d’une longue série de hausses. L’atmosphère de la Bourse de Paris s’est dégradée hier dans l’après-midi, en parallèle d’un début de séance compliqué à Wall Street où, après une ouverture en ordre dispersé au lendemain d’une séance de repli, les indices ont de nouveau reculé dans la matinée avant de se reprendre quelque peu. En conséquence, le CAC40 a cédé 0,21% en fin de journée, mettant fin à une séquence haussière qui ne s’était pas produite depuis novembre 1999. Les analystes estiment que ce repli modéré ne remet pas encore en cause le canal ascendant inauguré début octobre.

 

Sur les quinze dernières séances, c’est-à-dire depuis le 28 octobre, le CAC40 a terminé 14 fois dans le vert, gagnant près de 6% sur la période. Son seul recul, celui du 9 novembre, s’est soldé par une consolidation de moins de 0,1%.

 

Après un tel parcours, l’indice parisien pourrait tenté de camper sur ses récents records en vue de terminer l’année boursière au plus haut.

 

Alors que la saison des publications trimestrielles touche à sa fin, les investisseurs vont devoir se lancer à la recherche d’autres catalyseurs pour soutenir la tendance. Malgré tout, en l’absence d’indicateurs économiques de premier plan au menu du jour, les marchés pourraient évoluer sans direction claire.

 

Le risque que les échanges se montrent instables reste grand, surtout en fin de séance. La cause : le phénomène dit des ‘’trois sorcières’’, une expression qui désigne l’expiration de toute une série de produits dérivés, généralement synonyme de forte volatilité sur les marché. À voir comment le CAC40 va aborder cette nouvelle période.

 

 

Lire aussi > BOURSE : LE CAC40 ATTEINT DES NIVEAUX RECORDS

 

Photo à la Une : © Getty Images

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus