Bourse : la crise russo-ukrainienne fait exploser le pétrole au plus haut depuis 8 ans

Les prix du pétrole ont bondi ce jeudi, dépassant les 100 dollars le baril pour la première fois depuis 2014 alors que la Russie compte attaquer l’Ukraine, proliférant les craintes qu’une guerre en Europe ne perturbe l’approvisionnement énergétique mondial.

 

Après que le président russe Vladimir Poutine a autorisé une opération militaire, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba, a déclaré dans un tweet que la Russie avait lancé une invasion à grande échelle de l’Ukraine et visait des villes avec des frappes à l’arme.

 

Face aux craintes que la situation n’aille plus loin, le brut Brent a atteint un sommet de 102,48 dollars le baril, le plus élevé depuis septembre 2014, et était à 102,06 dollars le baril à 5h47, en hausse de 5,22 dollars, ou 5,4%. Les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate ont bondi de 4,85 dollars, ou 5,3 %, à 96,95 $ le baril, après avoir atteint 97,40 $, le plus haut depuis août 2014.

 

Les prix du pétrole ont bondi de plus de 20 dollars le baril depuis le début de 2022, craignant que les États-Unis et l’Europe n’imposent des sanctions au secteur énergétique russe, perturbant l’approvisionnement. En effet, la Russie est le deuxième producteur mondial de pétrole, vendant principalement son brut aux raffineries européennes, et le plus grand fournisseur de gaz naturel de l’Europe, fournissant environ 35 % de l’approvisionnement de cette dernière.

 

« L’annonce par la Russie d’une opération militaire spéciale en Ukraine a poussé le Brent à la barre des 100 dollars le baril. Cette incertitude croissante à une époque où le marché pétrolier est déjà tendu le rend vulnérable, et les prix devraient donc rester volatils et élevés » , a déclaré Warren Patterson, responsable de la recherche sur les matières premières chez ING.

 

Également, les nations occidentales et le Japon ont puni mardi la Russie avec de nouvelles sanctions pour avoir envoyé des troupes dans les régions séparatistes de l’est de l’Ukraine, et ont menacé d’aller plus loin si Moscou lançait une invasion totale de son voisin. « Ce n’est pas seulement le risque géopolitique qui est le problème, mais la pression supplémentaire sur l’offre » , a déclaré l’économiste d’OCBC Howie Lee.

 

Le Japon et l’Australie ont déclaré qu’ils étaient prêts à exploiter leurs réserves de pétrole, avec d’autres pays membres de l’Agence internationale de l’énergie, si les approvisionnements mondiaux étaient touchés par les hostilités en Ukraine. Reste à observer désormais l’évolution de la situation dans les prochaines heures.

 

 

Lire aussi > BOURSE : PARIS RELEVÉ PAR LE LUXE MAIS LES ACTIONS MONDIALES AU PLUS BAS EN JANVIER

 

Photo à la Une : © Getty Images

Tags

Anthony Conan
Anthony Conan
[FR] Diplômé journaliste plurimédias en 2019, Anthony Conan a multiplié les expériences, notamment en tant qu’assistant éditorial à TF1 ou journaliste radio à RCF Bordeaux. Il se spécialise dans le montage vidéo en plus de la rédaction, et développe un intérêt particulier pour l’économie.************** [EN] Graduated as a multimedia journalist in 2019, Anthony Conan has multiplied his experiences, notably as an editorial assistant at TF1 and as a radio journalist at RCF Bordeaux. He specializes in video editing in addition to writing, and has developed a particular interest in economics.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus