2022 : une croissance record pour l’horlogerie et la joaillerie

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

En 2022, le secteur de l’horlogerie et de la joaillerie ont réalisé une année record. Et ce, malgré la guerre en Ukraine, la hausse du coût de l’énergie et l’inflation.

 

Une année en or (et en diamants) ! Les ventes de montres et de bijoux ont bondi de 20 % en 2022, pour atteindre 7,5 milliards d’euros. Cela témoigne d’un excellent dynamisme du secteur, en dépit du contexte économique et géopolitique compliqué.

 

Selon le Comité professionnel Francéclat, les deux secteurs ont « brillé de mille feux » l’an dernier, avec un pic de 5 milliards d’euros atteint pour la production, en hausse de 29 %.

 

Pour les deux branches, 2021 avait déjà été une bonne année, mais 2022 se révèle encore meilleure, avec des productions historiques. Selon Hervé Buffet, directeur délégué de Francéclat , « le marché français ne s’est jamais aussi bien porté« . Et cela, grâce à la clientèle française ainsi qu’au retour des touristes, grands consommateurs de garde-temps et de bijoux.

 

Avec un chiffre d’affaires de 381 millions d’euros, en hausse de 12 %, la production horlogère a connu sa meilleure année depuis 20 ans. Cependant, les marques françaises ne représentent que 2% des ventes du secteur dans l’hexagone. Côté bijouterie-joaillerie, la production a bondi de 31 %, à 4,6 milliards d’euros.

 

En cinq ans, la production française de montres et de bijoux a plus que doublé, passant de 2,4 à 5 milliards d’euros. Cette croissance a permis de recruter plus de 2 000 nouveaux salariés, dans un secteur qui emploie 14 000 personnes (seulement pour la production).

 

« Pour produire davantage et se développer, les marques ont besoin de plus de composants et sur la bijouterie-joaillerie, il y a une hypercroissance principalement tirée par les maisons de la place Vendôme -Cartier, Van Cleef & Arpels, Dior, Chanel, Hermès …- qui ont le vent en poupe » commente encore Hervé Buffet.

 

Après être descendues à 4,7 milliards d’euros en 2020, contre 7,5 milliards en 2019, année gonflée par les exportations massives vers le Royaume-Uni juste avant le Brexit, les exportations de montres et de bijoux sont reparties à la hausse d’après Francéclat : «  Après une année 2021 encore marquée par des périodes de fermeture administrative plus ou moins longues selon les surfaces commerciales, 2022 est revenue sur des schémas plus habituels« .

 

Deux secteurs qui repartent de plus belle, malgré des situations marquées par des problèmes économiques. Parviendront-ils à conserver un rythme aussi spectaculaire en 2023 ?

 

Lire aussi >Horlogerie suisse : quand la Chine se réveille…

 

Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

En 2022, le secteur de l’horlogerie et de la joaillerie ont réalisé une année record. Et ce, malgré la guerre en Ukraine, la hausse du coût de l’énergie et l’inflation.

 

Une année en or (et en diamants) ! Les ventes de montres et de bijoux ont bondi de 20 % en 2022, pour atteindre 7,5 milliards d’euros. Cela témoigne d’un excellent dynamisme du secteur, en dépit du contexte économique et géopolitique compliqué.

 

Selon le Comité professionnel Francéclat, les deux secteurs ont « brillé de mille feux » l’an dernier, avec un pic de 5 milliards d’euros atteint pour la production, en hausse de 29 %.

 

Pour les deux branches, 2021 avait déjà été une bonne année, mais 2022 se révèle encore meilleure, avec des productions historiques. Selon Hervé Buffet, directeur délégué de Francéclat , « le marché français ne s’est jamais aussi bien porté« . Et cela, grâce à la clientèle française ainsi qu’au retour des touristes, grands consommateurs de garde-temps et de bijoux.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

En 2022, le secteur de l’horlogerie et de la joaillerie ont réalisé une année record. Et ce, malgré la guerre en Ukraine, la hausse du coût de l’énergie et l’inflation.

 

Une année en or (et en diamants) ! Les ventes de montres et de bijoux ont bondi de 20 % en 2022, pour atteindre 7,5 milliards d’euros. Cela témoigne d’un excellent dynamisme du secteur, en dépit du contexte économique et géopolitique compliqué.

 

Selon le Comité professionnel Francéclat, les deux secteurs ont « brillé de mille feux » l’an dernier, avec un pic de 5 milliards d’euros atteint pour la production, en hausse de 29 %.

 

Pour les deux branches, 2021 avait déjà été une bonne année, mais 2022 se révèle encore meilleure, avec des productions historiques. Selon Hervé Buffet, directeur délégué de Francéclat , « le marché français ne s’est jamais aussi bien porté« . Et cela, grâce à la clientèle française ainsi qu’au retour des touristes, grands consommateurs de garde-temps et de bijoux.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Apolline Prulhiere
Apolline Prulhiere
Apolline Prulhiere est une jeune journaliste en herbe. Elle se passionne notamment pour la mode et la culture, et s'est récemment découvert un intérêt certain pour l'automobile. Sa plume enjouée se caractérise d'une grande richesse lexique, d'un ton direct et spontané. Son glossaire précis élimine l'incertitude.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus