Nike Inc. freiné au troisième trimestre 2023 par ses stocks

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le géant de l’Oregon défie certes les analystes avec un chiffre d’affaires total en hausse de 14% à 12,4 milliards de dollars. Mais dans le même temps, son bénéfice net recule à 1,2 milliards de dollars, avec une marge brute mise à mal par une profusion de stocks à liquider.

 

Pour le groupe Nike Inc. (marque éponyme, Converse et Jordan), le troisième trimestre de son année fiscale décalée (clos en février 2023) a été mi figue-mi raisin. L’équipementier sportif a certes enregistré, entre décembre et février 2023, un chiffre d’affaires en hausse en comparable de 14% à 12,4 milliards de dollars, porté par ses ventes de sneakers et de chaussures de sport. Soit mieux que les prévisions des analystes qui tablaient sur un chiffre d’affaires à 11,47 milliards de dollars, selon un sondage Refinitiv.

 

Toutefois, ce trimestre restera marqué par une nouvelle érosion de sa marge brute. Son bénéfice net a ainsi reculé de 11% à 1,2 milliards de dollars sur la période.

 

Dans le détail : le chiffre d’affaires de la seule marque Nike, s’établit à 11,8 milliards de dollars, en hausse de 14%.

 

Les ventes de chaussures de sport y ont fortement contribué, avec un bond de 20% sur la période. Les Etats-Unis et l’Europe ont le plus tiré leur épingle du jeu avec respectivement des hausses de +31% et +28% en comparable. La croissance a été plus frémissante (+14%) en zone Asie-Pacifique-Amérique Latine (hors Chine). Sur cette catégorie, seule la Chine a décroché (-4%).

 

De son côté, le chiffre d’affaires de Converse a augmenté de 8% à 612 millions de dollars.

 

Des ventes momentanément en berne en Chine

 

Troisième marché en termes de recettes pour le total du groupe, la Grande Chine a enregistré, malgré un contexte de levée progressive des restrictions sanitaires, une croissance de seulement + 1% hors effet de change au troisième trimestre et chutent même de 8% en comparable à 1,99 millions de dollars sur la période.

 

Dans l’Empire du Milieu, la seule marque Nike voit ses ventes d’équipements et de prêt-à-porter en fort recul de respectivement, -36% et -16%, alors que celles de chaussures de sports ne chutent que de 4%. Cette tendance s’explique – en dehors du contexte sanitaire – par un changement des usages, en faveur de marques sportswear locales comme Anta et Li Ning.

 

Le marché chinois, n’est pas encore revenu à un niveau de ventes pré-COVID, selon Citi Research. Le cabinet table sur un rebond, au plus tôt, à partir du mois d’avril. Le PDG de Nike confirme toutefois les bons fondamentaux du pays. Il rappelle que l’Empire du milieu a l’avantage d’être un important marché en croissance, où sport et bien-être s’inscrivent comme une tendance de fond et où le désir de la clientèle pour l’innovation produit et le style est resté intact.

 

En dehors de la Chine, l’ensemble des marchés du groupe est au vert, en particulier en Amérique du Nord et en Europe, tiré par les ventes e-commerce de la marque Nike (+24%).

 

Des stocks pléthoriques mais pas catastrophiques

 

La désorganisation des chaînes d’approvisionnement, consécutive au covid, a cependant marqué les résultats de ce troisième trimestre. Pour liquider son volume de stock excédentaire, le groupe a mené une politique de discount agressive, rognant ainsi sa marge.

 

Contrairement à ce qu’avait annoncé son Pdg , John Donahoe, le pic des stocks produits n’avait pas encore été atteint au deuxième trimestre. Il aura fallu attendre fin 2022 pour le passer. La situation a affecté la marge brute du groupe, passée de 46,6% à 43,3% au troisième trimestre. Ainsi, les coûts liés aux stocks, dopés par l’augmentation des coûts des produits et des frais de transport, ont augmenté de 16 % par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 8,9 milliards de dollars.

 

Reste que la situation connaît, selon son directeur financier, Michael Friend, un « énorme » progrès, comparé à la hausse de ses coûts de stocks, qui étaient de 43% lors du deuxième trimestre.

 

La situation n’inquiète pas, outre mesure, l’équipementier, au vu d’une concurrence (Adidas, Puma) elle aussi en prise avec les mêmes problèmes de surstockage.

 

Le PDG de Nike s’est félicité d’une « croissance solide » sur le trimestre malgré une période difficile. Il a d’ailleurs confié au média CNBC, que le groupe était en passe de clôturer son année fiscale 2023 avec un niveau de stocks plus sain.

 

« Plus fort et plus agile » qu’avant la pandémie, le groupe compte sur l’innovation produit, une poursuite « raisonnable » de ses partenariats wholesale (notamment avec Foot Locker notamment) ainsi qu’une augmentation de ses prix « selon une approche chirurgicale » sur l’ensemble de son portefeuille de marques pour retrouver rapidement l’équilibre.

 

Lire aussi >Bien orienté en 2022, Cucinelli voit aussi 2023 en rose

Photo à la Une : © Nike[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le géant de l’Oregon défie certes les analystes avec un chiffre d’affaires total en hausse de 14% à 12,4 milliards de dollars. Mais dans le même temps, son bénéfice net recule à 1,2 milliards de dollars, avec une marge brute mise à mal par une profusion de stocks à liquider.

 

Pour le groupe Nike Inc. (marque éponyme, Converse et Jordan), le troisième trimestre de son année fiscale décalée (clos en février 2023) a été mi figue-mi raisin. L’équipementier sportif a certes enregistré, entre décembre et février 2023, un chiffre d’affaires en hausse en comparable de 14% à 12,4 milliards de dollars, porté par ses ventes de sneakers et de chaussures de sport. Soit mieux que les prévisions des analystes qui tablaient sur un chiffre d’affaires à 11,47 milliards de dollars, selon un sondage Refinitiv.

 

Toutefois, ce trimestre restera marqué par une nouvelle érosion de sa marge brute. Son bénéfice net a ainsi reculé de 11% à 1,2 milliards de dollars sur la période.

 

Dans le détail : le chiffre d’affaires de la seule marque Nike, s’établit à 11,8 milliards de dollars, en hausse de 14%.

 

Les ventes de chaussures de sport y ont fortement contribué, avec un bond de 20% sur la période. Les Etats-Unis et l’Europe ont le plus tiré leur épingle du jeu avec respectivement des hausses de +31% et +28% en comparable. La croissance a été plus frémissante (+14%) en zone Asie-Pacifique-Amérique Latine (hors Chine). Sur cette catégorie, seule la Chine a décroché (-4%).

 

De son côté, le chiffre d’affaires de Converse a augmenté de 8% à 612 millions de dollars.

 

Des ventes momentanément en berne en Chine

 

Troisième marché en termes de recettes pour le total du groupe, la Grande Chine a enregistré, malgré un contexte de levée progressive des restrictions sanitaires, une croissance de seulement + 1% hors effet de change au troisième trimestre et chutent même de 8% en comparable à 1,99 millions de dollars sur la période.

 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Nike[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le géant de l’Oregon défie certes les analystes avec un chiffre d’affaires total en hausse de 14% à 12,4 milliards de dollars. Mais dans le même temps, son bénéfice net recule à 1,2 milliards de dollars, avec une marge brute mise à mal par une profusion de stocks à liquider.

 

Pour le groupe Nike Inc. (marque éponyme, Converse et Jordan), le troisième trimestre de son année fiscale décalée (clos en février 2023) a été mi figue-mi raisin. L’équipementier sportif a certes enregistré, entre décembre et février 2023, un chiffre d’affaires en hausse en comparable de 14% à 12,4 milliards de dollars, porté par ses ventes de sneakers et de chaussures de sport. Soit mieux que les prévisions des analystes qui tablaient sur un chiffre d’affaires à 11,47 milliards de dollars, selon un sondage Refinitiv.

 

Toutefois, ce trimestre restera marqué par une nouvelle érosion de sa marge brute. Son bénéfice net a ainsi reculé de 11% à 1,2 milliards de dollars sur la période.

 

Dans le détail : le chiffre d’affaires de la seule marque Nike, s’établit à 11,8 milliards de dollars, en hausse de 14%.

 

Les ventes de chaussures de sport y ont fortement contribué, avec un bond de 20% sur la période. Les Etats-Unis et l’Europe ont le plus tiré leur épingle du jeu avec respectivement des hausses de +31% et +28% en comparable. La croissance a été plus frémissante (+14%) en zone Asie-Pacifique-Amérique Latine (hors Chine). Sur cette catégorie, seule la Chine a décroché (-4%).

 

De son côté, le chiffre d’affaires de Converse a augmenté de 8% à 612 millions de dollars.

 

Des ventes momentanément en berne en Chine

 

Troisième marché en termes de recettes pour le total du groupe, la Grande Chine a enregistré, malgré un contexte de levée progressive des restrictions sanitaires, une croissance de seulement + 1% hors effet de change au troisième trimestre et chutent même de 8% en comparable à 1,99 millions de dollars sur la période.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Nike[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus