Richemont : l’éventualité d’une sortie de bourse de Farfetch décourage tout investissement

L’éventuelle sortie de Bourse de Farfetch, qui fait face à des difficultés financières persistantes, est suivie avec attention par Richemont, l’un de ses actionnaires. Les résultats en baisse de  la plateforme de vente en ligne de produits de luxe suscitent des interrogations sur l’impact de cette décision. Les négociations en cours avec des actionnaires, dont le géant suisse du luxe, alimentent les spéculations quant à l’avenir financier de Farfetch.

 

Le groupe de luxe suisse Richemont, propriétaire de marques emblématiques telles que Cartier et Vacheron Constantin, prend position face aux difficultés financières de Farfetch, la plateforme de ventes en ligne spécialisée dans les produits de luxe.

 

Farfetch, qui avait exprimé son intention de se retirer de la Bourse de New York en raison de la chute persistante de son cours depuis 2018, fait l’objet d’une attention particulière de la part de Richemont. Le groupe genevois avait précédemment cédé une participation de 47,5% dans son unité de commerce en ligne Yoox Net-a-Porter à Farfetch en 2022. Cependant, malgré cette transaction, les résultats financiers de Farfetch ont montré une tendance à la baisse au cours des derniers trimestres.

 

« Richemont suit de près la situation et pourrait revoir ses options liées à la transaction conclue avec Farfetch », indique mercredi 29 novembre un communiqué. Cette opération est sujet à certaines conditions, rappelle le groupe. « Ni les maisons appartenant au groupe Richemont ni YNAP n’ont pour le moment adopté les solutions de la plateforme Farfetch et continué d’opérer sur leurs propres plateformes ».

 

Rumeurs de soutien financier

 

Malgré des rumeurs affirmant que Farfetch bénéficierait de l’appui d’investisseurs tels que le géant chinois Alibaba et Richemont lui-même, le groupe suisse a catégoriquement démenti cette information, après une augmentation significative du cours de l’action de Farfetch.

 

Le fondateur de Farfetch, José Neves, est actuellement en pourparlers avec des banquiers et des actionnaires, dont Richemont, concernant un possible retrait de l’entreprise de la Bourse. Farfetch devait annoncer ses résultats du troisième trimestre, mais a annulé cette annonce, alimentant davantage les spéculations sur un éventuel accord imminent.

 



Pour continuer à lire cet article, créez un compte gratuit ou connectez-vous

Créez votre compte gratuitement

Je crée mon compte

Ne manquez plus rien de l’actualité économique du luxe.

 

Lire aussi>RICHEMONT OBTIENT LE FEU VERT DE L’UE POUR LA VENTE DE YOOX-NET-A-PORTER À FARFETCH

Photo à la Une : © Farfetch

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus