Les savoir-faire du Cognac visent un classement UNESCO pour 2026

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Les savoir-faire du Cognac, qui n’ont pas été retenus par le ministère de la Culture pour l’inscription au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, ne désespèrent pas. Ils souhaitent renforcer leur candidature pour rentrer au classement à l’horizon 2026.

 

Après la rentrée de la baguette au patrimoine de l’UNESCO en novembre dernier, les savoir-faire du Cognac (Charente) avaient fondé de sérieux espoir quant à leur intégration dans le fameux classement.

 

Cependant, alors que le Département de la Charente avait déposé un dossier auprès des services du ministère de la Culture en janvier dernier, ce dernier n’a pas été retenu. Ainsi, les savoir-faire du Cognac ne rentreront pas, du moins pour le moment, au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

 

Le dossier, composé de 50 pages et dix fois plus avec les annexes, a été révisé et modifié, mais considéré comme insuffisant. Par conséquent, il faudra maintenant attendre trois ans avant de pouvoir soumettre à nouveau une candidature, en espérant qu’elle sera alors acceptée.

 

Pour cette session, le ministère de la Culture a décidé de présenter la candidature des savoir-faire des couvreurs-zingueurs de Paris. Le ministère est limité à la présentation d’un seul dossier devant le jury de l’UNESCO.

 

Objectif 2026

 

Si les savoir-faire du Cognac n’ont pas été sélectionnés pour cette édition, l’association responsable du projet aura la possibilité de revoir son dossier afin de présenter une version plus complète lors de la prochaine session prévue en 2026.

 

La route vers la consécration est encore longue. La candidature doit être retenue par le Président de la République en personne, pour un éventuel examen par le comité intergouvernemental de l’Unesco en 2025. L’inscription des savoir-faire du Cognac au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO serait une véritable reconnaissance pour l’ensemble de ce secteur emblématique de la région.

 

Défenseur d’un héritage historique

 

Le Conseil départemental de la Charente-Maritime s’était réuni pour la session de printemps, du 20 au 24 mars dernier et avait voté une motion pour inscrire les savoir-faire de la région à l’UNESCO.

 

 

Celle-ci faisait valoir que « les producteurs de Cognac installés sur les terres viticoles de la Charente-Maritime ont élaboré depuis le XVIIème siècle des savoir-faire qui participent pleinement à la valorisation de patrimoines culturels et naturels de ces territoires. Ces savoir-faire constituent un héritage historique et paysager qui fait le caractère et l’identité des Départements producteurs de Cognac et dont la valeur intrinsèque est reconnue à l’international. »

 

 « La diversité sans égal et la dimension universelle des savoir-faire locaux qu’engage l’élaboration du cognac et avec elle toute la filière viticole, du greffage des plants de vigne et de la sélection des cépages blancs à la vinification, la distillation, le vieillissement, les assemblages, la tonnellerie et les élevages parfois séculaires, sans oublier la fabrication des machines à vendanger, des cuves, des bouteilles, des étiquettes et des bouchons », ajoutent les élus. « La France, par l’importance de la production de Cognac sur ses façades maritimes, particulièrement en Charente-Maritime, a un rôle primordial à jouer dans la protection de ces savoir-faire d’exception. »

 

 

Lire aussi >Kim Jones x Hennessy X.O : la collab qui marie cognac et couture

Photo à la Une :  © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Les savoir-faire du Cognac, qui n’ont pas été retenus par le ministère de la Culture pour l’inscription au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, ne désespèrent pas. Ils souhaitent renforcer leur candidature pour rentrer au classement à l’horizon 2026.

 

Après la rentrée de la baguette au patrimoine de l’UNESCO en novembre dernier, les savoir-faire du Cognac (Charente) avaient fondé de sérieux espoir quant à leur intégration dans le fameux classement.

 

Cependant, alors que le Département de la Charente avait déposé un dossier auprès des services du ministère de la Culture en janvier dernier, ce dernier n’a pas été retenu. Ainsi, les savoir-faire du Cognac ne rentreront pas, du moins pour le moment, au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

 

Le dossier, composé de 50 pages et dix fois plus avec les annexes, a été révisé et modifié, mais considéré comme insuffisant. Par conséquent, il faudra maintenant attendre trois ans avant de pouvoir soumettre à nouveau une candidature, en espérant qu’elle sera alors acceptée.

 

Pour cette session, le ministère de la Culture a décidé de présenter la candidature des savoir-faire des couvreurs-zingueurs de Paris. Le ministère est limité à la présentation d’un seul dossier devant le jury de l’UNESCO.

 

Objectif 2026

 

Si les savoir-faire du Cognac n’ont pas été sélectionnés pour cette édition, l’association responsable du projet aura la possibilité de revoir son dossier afin de présenter une version plus complète lors de la prochaine session prévue en 2026.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Les savoir-faire du Cognac, qui n’ont pas été retenus par le ministère de la Culture pour l’inscription au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, ne désespèrent pas. Ils souhaitent renforcer leur candidature pour rentrer au classement à l’horizon 2026.

 

Après la rentrée de la baguette au patrimoine de l’UNESCO en novembre dernier, les savoir-faire du Cognac (Charente) avaient fondé de sérieux espoir quant à leur intégration dans le fameux classement.

 

Cependant, alors que le Département de la Charente avait déposé un dossier auprès des services du ministère de la Culture en janvier dernier, ce dernier n’a pas été retenu. Ainsi, les savoir-faire du Cognac ne rentreront pas, du moins pour le moment, au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

 

Le dossier, composé de 50 pages et dix fois plus avec les annexes, a été révisé et modifié, mais considéré comme insuffisant. Par conséquent, il faudra maintenant attendre trois ans avant de pouvoir soumettre à nouveau une candidature, en espérant qu’elle sera alors acceptée.

 

Pour cette session, le ministère de la Culture a décidé de présenter la candidature des savoir-faire des couvreurs-zingueurs de Paris. Le ministère est limité à la présentation d’un seul dossier devant le jury de l’UNESCO.

 

Objectif 2026

 

Si les savoir-faire du Cognac n’ont pas été sélectionnés pour cette édition, l’association responsable du projet aura la possibilité de revoir son dossier afin de présenter une version plus complète lors de la prochaine session prévue en 2026.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus