Les Maisons de luxe visent une expansion physique en Europe selon l’étude Cushman & Wakefield

L’étude de Cushman & Wakefield révèle une expansion remarquable des Maisons de luxe en Europe, avec un retour aux boutiques physiques et un investissement accru dans l’immobilier commercial. Cette tendance s’accompagne d’une hausse des loyers, renforçant Paris en tant que capitale mondiale du luxe, tandis que les marques cherchent à diversifier l’expérience client pour attirer une clientèle internationale.

 

L’industrie du luxe connaît une mutation sans précédent. Elle est marquée par un regain d’intérêt pour les boutiques physiques et une stratégie d’investissement accrue dans l’immobilier commercial.

 

C’est ce que met en lumière Cushman & Wakefield, le leader mondial en immobilier professionnel, dans son rapport détaillé sur le commerce de détail de luxe en Europe. Cette étude, intitulée « European Luxury Retail », offre une vue d’ensemble des tendances actuelles et des développements clés du marché.

 

Avec le phénomène de normalisation de la demande du luxe, les Maisons misent sur des boutiques physiques de plus en plus grandes, permettant d’exposer une offre plus étendue et de favoriser une expérience de shopping plus immersive, surtout dans les emplacements les plus prestigieux.

 

L’année 2023 a ainsi été marquée par une prolifération d’ouvertures de boutiques de luxe à travers l’Europe. Cushman & Wakefield rapporte que 107 nouvelles boutiques ont été inaugurées dans vingt artères prestigieuses, couvrant seize villes dans douze pays européens.

 

Environ 60% de ces ouvertures concernent les secteurs de l’habillement et des accessoires, tandis que 20% sont dédiées aux montres et à la joaillerie, le reste incluant les chaussures, lunettes et autres produits de luxe.

 

Domination des conglomérats de luxe

 

Un tiers des nouvelles ouvertures est attribué aux trois géants du luxe – LVMH (9%), Kering (11%) et Richemont (13%). La France, l’Italie et le Royaume-Uni ont accueilli la moitié de ces nouvelles boutiques, soulignant l’importance de ces marchés pour les grandes marques.

 

Les deux tiers restants concernent environ soixante marques, telles que Ralph Lauren, Burberry, Stone Island, Moncler, Tod’s, Swatch, les labels du groupe OTB, Roberto Cavalli et Ferragamo. Un tiers de leurs implantations se situe dans ces trois mêmes destinations, tandis que les deux tiers restants se trouvent dans neuf autres pays.

 

Par ailleurs, les ouvertures de nouvelles boutiques continuent cette année. « LVMH a un certain nombre de magasins qui devraient ouvrir dans les principales rues du luxe en 2024, notamment pour ses marques Louis Vuitton, Tiffany, Dior et Fendi », anticipe l’étude.

 

« Sur les 20 rues analysées, 16 ont des taux de vacance inférieurs à moins de 5%, dont sept ne disposent plus d’emplacement vacant ».

 

Hausse des loyers

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>HENLEY & PARTNERS : SINGAPOUR CONCENTRE DÉSORMAIS PLUS DE MILLIONNAIRES QUE LONDRES

Photo à la Une : © Presse

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus