Les Bourses européennes attendues en hausse, optimisme prudent sur la Fed

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Après le week-end de Pâques, les Bourses européennes affichent une progression certaine. De leur côté, les investisseurs sont prudemment optimistes quant à la remontée des taux d’intérêt des banques centrales, en attendant la réunion de politique monétaire de la Fed en mai prochain.

 

Les cloches de Pâques annoncent peut-être de bonnes nouvelles. Au sortir du week-end prolongé, les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mardi.

 

Mardi à 10 heures 30, le CAC 40 affichait 0,78% à l’ouverture après quatre journées de fermeture à la Bourse de Paris. Le Dax à Francfort était en hausse de 0,53% et le FTSE 100 à Londres en progression de 0,43%. L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,63%.

 

Selon le baromètre FedWatch de CME Group, les investisseurs s’attendent à ce que la Réserve fédérale américaine (Fed) augmente encore ses taux de 25 points de base à l’issue de sa prochaine réunion de politique monétaire des 2 et 3 mai prochains.

 

Pour Gary Ng, économiste chez Natixis Corporate and Investment Bank, cette hausse est toutefois inférieure à ce qui avait été auparavant anticipé par le marché. « Les investisseurs sont plus optimistes quant à la fin du cycle des taux (…) nous sommes déjà au sommet (des taux), c’est vraiment le principal moteur de cette oscillation que nous observons en ce moment », a-t-il déclaré.

 

La publication des prix à la consommation et à la production aux Etats-Unis, mercredi et jeudi, fournira de nouveaux éléments sur l’évolution de l’inflation.

 

Résultats du luxe imminents

 

En plus des interrogations sur la politique monétaire, s’ajoutent celles sur les résultats financiers des entreprises prévus cette semaine, notamment dans le secteur du luxe. LVMH ouvrira le bal mercredi, suivi d’Hermès jeudi, tandis que les grandes banques américaines telles que JPMorgan Chase, Citigroup ou encore Wells Fargo sont attendues vendredi.

 

Selon le consensus Reuters, les ventes au détail en zone euro, prévues ce mardi à 09h00 GMT, devraient baisser de 0,8% sur un mois et de 3,5% sur un an.

 

Il convient également de surveiller le secteur des semi-conducteurs en Europe. Samsung a annoncé vendredi soir qu’il anticipait une chute de 96% de son bénéfice d’exploitation pour la période janvier-mars.

 

Prudence Outre-Atlantique

 

Vendredi, le rapport sur l’emploi aux États-Unis avait montré des créations de postes à un rythme toujours soutenu en mars. Le département américain du Travail a annoncé que l’économie américaine avait créé 236.000 emplois non-agricoles le mois dernier, tandis que le chiffre de février a été révisé en hausse à 326.000 contre 311.000 indiqué initialement. Le taux de chômage est, lui, tombé à 3,5% après 3,6% le mois précédent.

 

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi. L’indice Dow Jones a gagné 0,30%, à 33.586,52 points. Le S&P-500 a pris 0,10%, à 4.109,11 points, tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,03% à 12.084,36 points.

 

Côté valeurs, les fabricants de semi-conducteurs Micron Technology et Western Digital ont progressé de 8% et 8,2% après que Samsung Electronics a annoncé qu’il allait revoir à la baisse sa production de puces.

 

Bourses asiatiques : mouvements variés

 

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei avance de 1,25% à 27.979,66 points et le Topix, plus large, prend 0,75% à 1.991,41 points à l’approche de la clôture.

 

En Chine, le SSE Composite de Shanghai abandonne en revanche 0,45% et le CSI 300 cède 0,43%.

 

Les prix à la consommation en Chine ont, eux, progressé de 0,7% en mars contre une hausse de 1% attendue, tandis que ceux à la production ont fléchi de 2,5%, conformément aux attentes.

 

La banque centrale de Corée du Sud a maintenu mardi son taux directeur à 3,5% après le statu quo observé en février. Selon l’analyste Gary Ng, la préservation de la croissance économique dans les pays d’Asie l’emporte sur la maîtrise de l’inflation à l’inverse de la politique menée aux Etats-Unis et en Europe.

 

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) monte de 0,6%.

 

L’euro et le pétrole remontent

 

Mardi à 10h30, le dollar marque une pause (-0,42%) après sa belle progression la semaine dernière. L’euro en profite pour gagner 0,26% et remonter à 1,0887 dollar après avoir fléchi de 0,34% lundi.

 

Le bitcoin se négocie au-dessus de 30.000 dollars, à un nouveau plus de haut de dix mois, dans un contexte de prise de risque.

 

Les prix du pétrole sont en hausse après la prévision d’une baisse des stocks de brut aux États-Unis la semaine dernière. Le Brent a augmenté de 0,74% pour atteindre 84,80 dollars le baril, tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a augmenté de 0,83% pour atteindre 80,40 dollars.

 

Lire aussi >Les Bourses européennes presque stables malgré les craintes de récession 

Photo à la Une : ©Wikimedia Commons [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Après le week-end de Pâques, les Bourses européennes affichent une progression certaine. De leur côté, les investisseurs sont prudemment optimistes quant à la remontée des taux d’intérêt des banques centrales, en attendant la réunion de politique monétaire de la Fed en mai prochain.

 

Les cloches de Pâques annoncent peut-être de bonnes nouvelles. Au sortir du week-end prolongé, les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mardi.

 

Mardi à 10 heures 30, le CAC 40 affichait 0,78% à l’ouverture après quatre journées de fermeture à la Bourse de Paris. Le Dax à Francfort était en hausse de 0,53% et le FTSE 100 à Londres en progression de 0,43%. L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,63%.

 

Selon le baromètre FedWatch de CME Group, les investisseurs s’attendent à ce que la Réserve fédérale américaine (Fed) augmente encore ses taux de 25 points de base à l’issue de sa prochaine réunion de politique monétaire des 2 et 3 mai prochains.

 

Pour Gary Ng, économiste chez Natixis Corporate and Investment Bank, cette hausse est toutefois inférieure à ce qui avait été auparavant anticipé par le marché. « Les investisseurs sont plus optimistes quant à la fin du cycle des taux (…) nous sommes déjà au sommet (des taux), c’est vraiment le principal moteur de cette oscillation que nous observons en ce moment », a-t-il déclaré.

 

La publication des prix à la consommation et à la production aux Etats-Unis, mercredi et jeudi, fournira de nouveaux éléments sur l’évolution de l’inflation.

 

Résultats du luxe imminents

 

En plus des interrogations sur la politique monétaire, s’ajoutent celles sur les résultats financiers des entreprises prévus cette semaine, notamment dans le secteur du luxe. LVMH ouvrira le bal mercredi, suivi d’Hermès jeudi, tandis que les grandes banques américaines telles que JPMorgan Chase, Citigroup ou encore Wells Fargo sont attendues vendredi.

 

Selon le consensus Reuters, les ventes au détail en zone euro, prévues ce mardi à 09h00 GMT, devraient baisser de 0,8% sur un mois et de 3,5% sur un an.

 

Il convient également de surveiller le secteur des semi-conducteurs en Europe. Samsung a annoncé vendredi soir qu’il anticipait une chute de 96% de son bénéfice d’exploitation pour la période janvier-mars.

 

Prudence Outre-Atlantique

 

Vendredi, le rapport sur l’emploi aux États-Unis avait montré des créations de postes à un rythme toujours soutenu en mars. Le département américain du Travail a annoncé que l’économie américaine avait créé 236.000 emplois non-agricoles le mois dernier, tandis que le chiffre de février a été révisé en hausse à 326.000 contre 311.000 indiqué initialement. Le taux de chômage est, lui, tombé à 3,5% après 3,6% le mois précédent.

 

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi. L’indice Dow Jones a gagné 0,30%, à 33.586,52 points. Le S&P-500 a pris 0,10%, à 4.109,11 points, tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,03% à 12.084,36 points.

 

Côté valeurs, les fabricants de semi-conducteurs Micron Technology et Western Digital ont progressé de 8% et 8,2% après que Samsung Electronics a annoncé qu’il allait revoir à la baisse sa production de puces.

 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Wikimedia Commons[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Après le week-end de Pâques, les Bourses européennes affichent une progression certaine. De leur côté, les investisseurs sont prudemment optimistes quant à la remontée des taux d’intérêt des banques centrales, en attendant la réunion de politique monétaire de la Fed en mai prochain.

 

Les cloches de Pâques annoncent peut-être de bonnes nouvelles. Au sortir du week-end prolongé, les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mardi.

 

Mardi à 10 heures 30, le CAC 40 affichait 0,78% à l’ouverture après quatre journées de fermeture à la Bourse de Paris. Le Dax à Francfort était en hausse de 0,53% et le FTSE 100 à Londres en progression de 0,43%. L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,63%.

 

Selon le baromètre FedWatch de CME Group, les investisseurs s’attendent à ce que la Réserve fédérale américaine (Fed) augmente encore ses taux de 25 points de base à l’issue de sa prochaine réunion de politique monétaire des 2 et 3 mai prochains.

 

Pour Gary Ng, économiste chez Natixis Corporate and Investment Bank, cette hausse est toutefois inférieure à ce qui avait été auparavant anticipé par le marché. « Les investisseurs sont plus optimistes quant à la fin du cycle des taux (…) nous sommes déjà au sommet (des taux), c’est vraiment le principal moteur de cette oscillation que nous observons en ce moment », a-t-il déclaré.

 

La publication des prix à la consommation et à la production aux Etats-Unis, mercredi et jeudi, fournira de nouveaux éléments sur l’évolution de l’inflation.

 

Résultats du luxe imminents

 

En plus des interrogations sur la politique monétaire, s’ajoutent celles sur les résultats financiers des entreprises prévus cette semaine, notamment dans le secteur du luxe. LVMH ouvrira le bal mercredi, suivi d’Hermès jeudi, tandis que les grandes banques américaines telles que JPMorgan Chase, Citigroup ou encore Wells Fargo sont attendues vendredi.

 

Selon le consensus Reuters, les ventes au détail en zone euro, prévues ce mardi à 09h00 GMT, devraient baisser de 0,8% sur un mois et de 3,5% sur un an.

 

Il convient également de surveiller le secteur des semi-conducteurs en Europe. Samsung a annoncé vendredi soir qu’il anticipait une chute de 96% de son bénéfice d’exploitation pour la période janvier-mars.

 

Prudence Outre-Atlantique

 

Vendredi, le rapport sur l’emploi aux États-Unis avait montré des créations de postes à un rythme toujours soutenu en mars. Le département américain du Travail a annoncé que l’économie américaine avait créé 236.000 emplois non-agricoles le mois dernier, tandis que le chiffre de février a été révisé en hausse à 326.000 contre 311.000 indiqué initialement. Le taux de chômage est, lui, tombé à 3,5% après 3,6% le mois précédent.

 

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi. L’indice Dow Jones a gagné 0,30%, à 33.586,52 points. Le S&P-500 a pris 0,10%, à 4.109,11 points, tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,03% à 12.084,36 points.

 

Côté valeurs, les fabricants de semi-conducteurs Micron Technology et Western Digital ont progressé de 8% et 8,2% après que Samsung Electronics a annoncé qu’il allait revoir à la baisse sa production de puces.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Wikimedia Commons[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus