Le groupe Accor bientôt locataire gérant du restaurant Maxim’s ?

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le petit-neveu et successeur de Pierre Cardin, Rodrigo Basilicati-Cardin, devrait donner prochainement en location gérance le restaurant Maxim’s, considéré comme l’un des meilleurs au monde au XXe siècle. L’acquéreur ? le groupe hôtelier Accor, toujours en expansion. Ce dernier souhaite redonner de la superbe à la marque mythique.

 

Le célèbre restaurant Maxim’s, établi au cœur de Paris, est l’une des adresses les plus réputées de la gastronomie française. Au début du siècle dernier, à la Belle Époque, il constituait un théâtre de fêtes somptueuses et l’un des meilleurs restaurants du monde.

 

Pierre Cardin, décédé en 2020 à 98 ans, avait exprimé il y a une dizaine d’années son souhait de vendre l’établissement situé au 3 rue Royale, dans le 8e arrondissement. Cela ne s’est jamais concrétisé. Mais son héritier, Rodrigo Basilicati-Cardin, devrait prochainement confier les lieux, sous forme de location-gérance, à un nouvel opérateur.

 

 

Plusieurs groupes spécialisés ont été consultés et certains ont répondu présent, comme les groupes Accor, Olivier Bertrand et Paris Experience Group.

 

Accor, toujours en lice, semble particulièrement déterminé et devrait remporter le contrat. Selon un intermédiaire du dossier, qui s’est confié au magazine Challenges, les dirigeants du personnel de Maxim’s devraient en être officiellement informés lors d’un Comité Social et économique (CSE) ce mercredi 29 mars, dont l’objet est de « statuer sur la location gérance ».

 

Valeur en baisse

 

Racheté en 1981 par le créateur Pierre Cardin, l’établissement a perdu au fil du temps de sa superbe. Le célèbre couturier et homme d’affaires a en effet métamorphosé le restaurant de luxe réputé en étendant son périmètre à une boutique de produits siglés, salons de réception, boîte de nuit et musée.

 

« L’affaire est beaucoup moins attractive qu’on pourrait le penser », explique cet intermédiaire anonyme à Challenges. « Il ne s’agit pas de la vente du restaurant et de sa célèbre marque mais d’un contrat de location-gérance de 4 ans, une situation inconfortable en plus d’être incertaine. Le litige entre les différents héritiers de Pierre Cardin rend l’ensemble très fragile mais en outre, la position de locataire sans droit de regard sur la marque, va rendre difficile de lancer des investissements à la hauteur d’un renouveau de Maxim’s dans l’univers du luxe au niveau international ».

 

Rodrigo Basilicati-Cardin demanderait un loyer annuel représentant 15% du chiffre d’affaires de l’établissement avec un minimum garanti de 1,2 million d’euros annuels. Un prix jugé irréaliste par de nombreux investisseurs, d’autant plus que le restaurant Maxim’s et ses nombreux salons ont besoin de très importants travaux de rénovation.

 

Expansion du groupe Accor

 

Le groupe hôtelier français Accor est le premier en Europe et sixième à l’échelle mondiale. Il dispose déjà d’un portefeuille de 40 marques dans le secteur de l’hôtellerie, avec une présence dans 110 pays et plus de 5200 hôtels à travers le monde. Mais depuis 2016, la société dirigée par Sébastien Bazin entreprend une grande diversification de ses activités, en investissant dans des résidences de luxe (Onefinestay), bureaux partagés (Wojo, Mamaworks), conciergerie (John Paul), et depuis peu, restauration et événementiel.

 

En décembre 2021, Accor avait déjà mis la main sur le cabaret le Lido, racheté au groupe Sodexo, mais son dernier gros coup remonte à novembre dernier. Le groupe hôtelier a acquis 100% des parts de Paris Society, acteur incontournable de l’hôtellerie, après un rachat valorisé à 330 millions d’euros.

 

Lire aussi >Accor a bien rebondi en 2022

Photo à la Une : © Maxim’s[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le petit-neveu et successeur de Pierre Cardin, Rodrigo Basilicati-Cardin, devrait donner prochainement en location gérance le restaurant Maxim’s, considéré comme l’un des meilleurs au monde au XXe siècle. L’acquéreur ? le groupe hôtelier Accor, toujours en expansion. Ce dernier souhaite redonner de la superbe à la marque mythique.

 

Le célèbre restaurant Maxim’s, établi au cœur de Paris, est l’une des adresses les plus réputées de la gastronomie française. Au début du siècle dernier, à la Belle Époque, il constituait un théâtre de fêtes somptueuses et l’un des meilleurs restaurants du monde.

 

Pierre Cardin, décédé en 2020 à 98 ans, avait exprimé il y a une dizaine d’années son souhait de vendre l’établissement situé au 3 rue Royale, dans le 8e arrondissement. Cela ne s’est jamais concrétisé. Mais son héritier, Rodrigo Basilicati-Cardin, devrait prochainement confier les lieux, sous forme de location-gérance, à un nouvel opérateur.

 

 

Plusieurs groupes spécialisés ont été consultés et certains ont répondu présent, comme les groupes Accor, Olivier Bertrand et Paris Experience Group.

 

Accor, toujours en lice, semble particulièrement déterminé et devrait remporter le contrat. Selon un intermédiaire du dossier, qui s’est confié au magazine Challenges, les dirigeants du personnel de Maxim’s devraient en être officiellement informés lors d’un Comité Social et économique (CSE) ce mercredi 29 mars, dont l’objet est de « statuer sur la location gérance ».

 

Valeur en baisse

 

Racheté en 1981 par le créateur Pierre Cardin, l’établissement a perdu au fil du temps de sa superbe. Le célèbre couturier et homme d’affaires a en effet métamorphosé le restaurant de luxe réputé en étendant son périmètre à une boutique de produits siglés, salons de réception, boîte de nuit et musée.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Maxim’s[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le petit-neveu et successeur de Pierre Cardin, Rodrigo Basilicati-Cardin, devrait donner prochainement en location gérance le restaurant Maxim’s, considéré comme l’un des meilleurs au monde au XXe siècle. L’acquéreur ? le groupe hôtelier Accor, toujours en expansion. Ce dernier souhaite redonner de la superbe à la marque mythique.

 

Le célèbre restaurant Maxim’s, établi au cœur de Paris, est l’une des adresses les plus réputées de la gastronomie française. Au début du siècle dernier, à la Belle Époque, il constituait un théâtre de fêtes somptueuses et l’un des meilleurs restaurants du monde.

 

Pierre Cardin, décédé en 2020 à 98 ans, avait exprimé il y a une dizaine d’années son souhait de vendre l’établissement situé au 3 rue Royale, dans le 8e arrondissement. Cela ne s’est jamais concrétisé. Mais son héritier, Rodrigo Basilicati-Cardin, devrait prochainement confier les lieux, sous forme de location-gérance, à un nouvel opérateur.

 

 

Plusieurs groupes spécialisés ont été consultés et certains ont répondu présent, comme les groupes Accor, Olivier Bertrand et Paris Experience Group.

 

Accor, toujours en lice, semble particulièrement déterminé et devrait remporter le contrat. Selon un intermédiaire du dossier, qui s’est confié au magazine Challenges, les dirigeants du personnel de Maxim’s devraient en être officiellement informés lors d’un Comité Social et économique (CSE) ce mercredi 29 mars, dont l’objet est de « statuer sur la location gérance ».

 

Valeur en baisse

 

Racheté en 1981 par le créateur Pierre Cardin, l’établissement a perdu au fil du temps de sa superbe. Le célèbre couturier et homme d’affaires a en effet métamorphosé le restaurant de luxe réputé en étendant son périmètre à une boutique de produits siglés, salons de réception, boîte de nuit et musée.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Maxim’s[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus