La Chine dope Burberry au premier trimestre

La Maison britannique a fait des étincelles sur le marché chinois lors de son premier trimestre clos le 1er juillet. Sa montée en gamme porte aussi ses fruits alors qu’elle s’apprête à proposer à la rentrée les premières créations signées Daniel Lee, son nouveau directeur artistique.

 

Burberry a été porté par le rebond post-covid de la Chine, au premier trimestre de son exercice décalé, clos le 1er juillet. Mais le marché américain et les effets de change sont des épines dans son pied.

 

L’exercice a malgré tout bien commencé pour la Maison britannique, avec des ventes globales de 18% à 589 millions de livres sterling (688,2 millions d’euros) à périmètre de magasins comparable.

 

Le sursaut de la Chine (+ 46%) a fortement joué, mais aussi de bonnes performances dans ses “principales catégories de vêtements d’extérieur et d’articles en cuir », s’est réjoui Jonathan Akeroyd, le directeur général, dans un communiqué le 14 juillet dernier.

 

Premiers produits signés Daniel Lee

 

L’évolution est saluée par certains observateurs qui y voient une réponse positive du marché aux efforts de montée en gamme et aux nouveaux designs de l’honorable Maison. Ce qu’il s’agit aujourd’hui de confirmer après l’arrivée en septembre dans les magasins Burberry des produits imaginés par le nouveau directeur créatif, Daniel Lee, nommé fin 2022.

 

Deux bémols viennent cependant du marché américain les ventes ont reculé  de 8%, et des prévisions portant sur  les effets de change. Burberry a en effet actualisé ses prévisions concernant ces derniers et s’attend  désormais à un effet négatif d’environ 150 millions de livres (175 millions d’euros) sur le chiffre d’affaires et de 70 millions de livres sterling (81,5 millions d’euros)  sur le résultat opérationnel ajusté.

 

Confiant

 

Pour autant, et malgré un « environnement macroéconomique incertain« ,  Jonathan Akeroyd, se veut « confiant » et s’attend à des ventes encore en progression pour le groupe ces prochains mois.

 

Burberry  a ainsi confirmé  une croissance à deux chiffres faibles de son chiffre d’affaires pour l’exercice 2023-2024 et une marge opérationnelle ajustée d’environ 20%.

 

 

Lire aussi > La Chine dope Burberry au premier trimestre

Photo à la Une :  © Burberry /DR

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus