Japon : un marché du luxe porté par un yen faible

Le Japon connaît un engouement sans précédent de la part des touristes étrangers. L’archipel bénéficie depuis l’année dernière d’un nombre record de visiteurs en particulier chinois mais aussi américains et européens. Tous veulent profiter d’une devise nationale – le yen – à son plus bas niveau depuis 40 ans. Une situation qui stimule l’achat de produits de luxe… mais pour combien de temps.

 

Le Japon voit sa monnaie nationale, le yen, à son plus bas niveau depuis 1986, année qui avait vu le début de quatre années de bulles économique dans le pays. Tel est le constat de la chaine de télévision publique nippone NHK.

 

Si le taux de change s’avère défavorable à la consommation des ménages nippons, il fait le bonheur des touristes en particulier américains, portés par un dollar fort et attirés dans l’archipel afin de réaliser leurs achats de produits de luxe, au vu de tarifs particulièrement attractifs

 

De leurs côtés, les touristes asiatiques qui avaient pour la plupart reporté leur voyage en raison de la pandémie sont bien de retour au Pays du Soleil LevantAu point que depuis octobre 2023, le Japon a vu son volume de visiteurs mensuels retrouver ses niveaux pré pandémiques. 

 

Hermès ne s’y est pas trompé, inaugurant le mois dernier un flagship fraîchement rénové au sein du grand-magasin Mitsukoshi Ginza. 

 

Affluence record

 

Le mois de mars, période « Hanami », hautement instagrammable en raison de ses cerisiers en fleur a enregistré un nouveau record d’affluence touristique avec 3 millions de visiteurs en un seul mois : du jamais vu !

 

Dans son rapport trimestriel, le cabinet Bain & Company fait état de flux touristiques dans le pays multipliés par 15 par rapport à 2019. Un phénomène rendu possible par la venue de nouvelles nationalités en particulier des américains et des européens. Ces derniers s’ajoutent ainsi aux visiteurs traditionnels asiatiques (chinois, hongkongais, taiwanais, coréens, thaïlandais, singapouriens, vietnamiens) qui avaient jusqu’ici pour la plupart reporté leurs voyages en raison du Covid-19. 

 

Outre la Japan Mania qui déferle sur le monde par les réseaux sociaux et l’exportation massive de produits culturels divers (manga, anime, cuisine…), la levée des restrictions liées au Covid ainsi que la faiblesse des prix entretienne la popularité de la destination Japon. 

 

Pour Luxurynsight les prix hors taxes au Japon vis-à-vis de la Chine sont passées de -18% en juin 2023 à -24% un an plus tard tandis que les prix de certaines Maisons de luxe ont chuté de -27%. En réponse à cette dynamique de marché, certaines Maisons ont choisi d’ajuster leurs prix afin d’optimiser leurs marges

 

En 2023, les touristes ont dépensé six fois plus par rapport à 2022 selon l’organisation nationale du tourisme du Japon. Soit 5,3 billions de yens (32,7 milliards d’euros), dépassant les 4,8 billions de yens, précédent record enregistré en 2019. 

 

Un luxe en fête

 

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

 

Lire aussi > HERMÈS OUVRE UN NOUVEAU MAGASIN À TOKYO

 

Photo à la Une : © Getty Images/Unsplash +

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus