Parfums et Cosmétiques : Jacques Bogart commence bien l’année

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe Jacques Bogart, spécialiste des parfums et cosmétiques, a été porté au premier semestre par son activité marques et licences. La réorganisation de son enseigne Avril en France et Belgique a cependant pesé sur son pôle distribution.

 

Jacques Bogart est porté par son activité Fragrances & Cosmétiques. 

 

Le groupe français  de Parfums et Cosmétiques a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 6%  à changes courants (+8,8% à périmètre et changes constants) à 138,8 millions d’euros au premier semestre. 

 

Jacques Bogart, rappelons-le, est détenteur de 9 marques (Carven, Chevignon, Jacques Bogart, Ted Lapidus Parfums, Piaubert…) en propre ou licence; et d’enseignes de parfumeries (April, DI, HC Parfümerie et Gottmann…) en Europe (France, Allemagne, Belgique, Slovaquie) et aux Emirats Arabes Unis. 

 

Son activité Bogart Fragrances & Cosmétiques a ainsi été particulièrement bien orientée au premier semestre 2023 (+14,4% à changes courant) à 27,8 millions d’euros. Le groupe évoque une “très bonne dynamique d’activité à l’export” pour ses marques Jacques Bogart, Piaubert et Stendhal (notamment la partie maquillage).

 

En revanche, le chiffre d’affaires du pôle Bogart Beauty Retail, de loin le plus important, a cru de façon beaucoup plus modéré (+4%) à 111 millions d’euros. Le groupe fait toutefois état d’“une activité dynamique en particulier en Allemagne et à Dubaï”. 

 

Deuxième trimestre :  contre performance de la distribution 

 

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Bogart Beauty Retail a même reculé  de -2,2% à périmètre et changes courants à 74 millions d’euros. Cette contre performance s’explique par “un effet périmètre (impact des fermetures de magasins April en France et en Belgique)”, aux “effets liés à l’intégration de Fann” et à “un impact change”. 

Bogart a ainsi programmé la fermeture progressive de 9 magasins en Belgique et 17 magasins en France (dont 4 à la  fin du 1er semestre 2023). A périmètre et changes constants,  le chiffre d’affaires de Bogart Beauty Retail affiche en revanche une croissance à  + 6,3% au deuxième trimestre 2023.

Un second semestre qui s’annonce bien

Le second semestre devrait être dans la lignée de ces six premiers mois. 

Bogart anticipe en effet “une croissance de ses deux activités au second semestre”, “malgré les effets de variation de son périmètre”.

Premier levier : le groupe compte  sur ses lancements de parfums et cosmétiques pour soutenir la dynamique. Sont ainsi prévus la mise sur orbite du nouveau parfum Silver Scent signé Jacques Bogart, du nouveau duo masculin/féminin (Carven c’est Paris La Nuit) de Carven ou de la ligne de soins Rosis Delicatea dédiée aux peaux sensibles par Stendhal.

Tandis que côté distribution, Bogart Beauty Retail envisage son “élargissement à de nouveaux territoires”.

 

 Bonnes perspectives pour 2023 

 

D’une façon générale, Bogart pense pouvoir “continuer à profiter d’une bonne dynamique générale d’activité sur ses différentes zones géographiques alors que les mesures de réorganisation stratégiques en Belgique et celles annoncées en France ont été réalisées”. 

De quoi lui permettre de “confirmer son ambition d’un chiffre d’affaires annuel en croissance sur l’exercice” 2023 et d’un fort redressement de sa rentabilité en phase avec ses standards habituels”.

 

 

Lire aussi > L’Oréal surperforme sur le premier semestre 2023

Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe Jacques Bogart, spécialiste des parfums et cosmétiques, a été porté au premier semestre par son activité marques et licences. La réorganisation de son enseigne Avril en France et Belgique a cependant pesé sur son pôle distribution.

 

Le groupe français  de Parfums et Cosmétiques a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 6%  à changes courants (+8,8% à périmètre et changes constants) à 138,8 millions d’euros au premier semestre. 

 

Jacques Bogart, rappelons-le, est détenteur de 9 marques (Carven, Chevignon, Jacques Bogart, Ted Lapidus Parfums, Piaubert…) en propre ou licence; et d’enseignes de parfumeries (April, DI, HC Parfümerie et Gottmann…) en Europe (France, Allemagne, Belgique, Slovaquie) et aux Emirats Arabes Unis. 

 

Son activité Bogart Fragrances & Cosmétiques a ainsi été particulièrement bien orientée au premier semestre 2023 (+14,4% à changes courant) à 27,8 millions d’euros. Le groupe évoque une “très bonne dynamique d’activité à l’export” pour ses marques Jacques Bogart, Piaubert et Stendhal (notamment la partie maquillage).

 

En revanche, le chiffre d’affaires du pôle Bogart Beauty Retail, de loin le plus important, a cru de façon beaucoup plus modéré (+4%) à 111 millions d’euros. Le groupe fait toutefois état d’“une activité dynamique en particulier en Allemagne et à Dubaï”. 

 

Deuxième trimestre :  contre performance de la distribution 

 

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Bogart Beauty Retail a même reculé  de -2,2% à périmètre et changes courants à 74 millions d’euros. Cette contre performance s’explique par “un effet périmètre (impact des fermetures de magasins April en France et en Belgique)”, aux “effets liés à l’intégration de Fann” et à “un impact change”. 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe Jacques Bogart, spécialiste des parfums et cosmétiques, a été porté au premier semestre par son activité marques et licences. La réorganisation de son enseigne Avril en France et Belgique a cependant pesé sur son pôle distribution.

Le groupe français  de Parfums et Cosmétiques a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 6%  à changes courants (+8,8% à périmètre et changes constants) à 138,8 millions d’euros au premier semestre. 

 

Jacques Bogart, rappelons-le, est détenteur de 9 marques (Carven, Chevignon, Jacques Bogart, Ted Lapidus Parfums, Piaubert…) en propre ou licence; et d’enseignes de parfumeries (April, DI, HC Parfümerie et Gottmann…) en Europe (France, Allemagne, Belgique, Slovaquie) et aux Emirats Arabes Unis. 

 

Son activité Bogart Fragrances & Cosmétiques a ainsi été particulièrement bien orientée au premier semestre 2023 (+14,4% à changes courant) à 27,8 millions d’euros. Le groupe évoque une “très bonne dynamique d’activité à l’export” pour ses marques Jacques Bogart, Piaubert et Stendhal (notamment la partie maquillage).

 

En revanche, le chiffre d’affaires du pôle Bogart Beauty Retail, de loin le plus important, a cru de façon beaucoup plus modéré (+4%) à 111 millions d’euros. Le groupe fait toutefois état d’“une activité dynamique en particulier en Allemagne et à Dubaï”. 

 

Deuxième trimestre :  contre performance de la distribution 

 

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires de Bogart Beauty Retail a même reculé  de -2,2% à périmètre et changes courants à 74 millions d’euros. Cette contre performance s’explique par “un effet périmètre (impact des fermetures de magasins April en France et en Belgique)”, aux “effets liés à l’intégration de Fann” et à “un impact change”. 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus