Vous lisez en ce moment
Historiquement neutre, la Suisse prend des sanctions contre la Russie via le luxe

Historiquement neutre, la Suisse prend des sanctions contre la Russie via le luxe

Après que l’UE a pris des sanctions drastiques envers la Russie face au conflit en Ukraine, la Suisse, pourtant adepte de la neutralité dans les conflits géopolitiques, a décidé de suivre le courant général.

 

La Suisse a adopté les sanctions de l’Union Européenne sur l’exportation de produits de luxe vers la Russie, reconnaissant que certaines entreprises suisses pourraient être durement touchées.

 

L’Union européenne a imposé mardi une quatrième vague de sanctions, à laquelle la Suisse a déclaré qu’elle s’alignerait. Le pays ne fait pas partie de l’UE et a une longue tradition de neutralité en matière de guerre, mais elle s’est néanmoins alignée sur les vagues de sanctions imposées par l’UE.

 

Les nouvelles mesures « entreront en vigueur dans les prochains jours » , a indiqué le gouvernement suisse dans un communiqué. « L’interdiction d’exporter des produits de luxe contenue dans les nouvelles sanctions ne concerne qu’une petite partie des exportations mondiales de la Suisse dans ce domaine. Toutefois, des entreprises spécifiques pourraient être sérieusement affectées » , explique Berne.

 

L’horlogerie est le troisième secteur d’exportation de la Suisse, bien que loin derrière le secteur pharmaceutique. La Russie est le 17e marché d’exportation des fabricants de montres suisses, avec 260 millions de francs suisses (250 millions d’euros) l’année dernière, selon les statistiques de la fédération de l’industrie horlogère, ce qui représente environ 1% du total des exportations de montres suisses.

 

Toutefois, les exportations ne donnent qu’une indication partielle des ventes car les riches amateurs de montres de luxe, dépensent souvent beaucoup d’argent lors de voyages touristiques en Suisse. Avant même que les sanctions soient prises, plusieurs grandes marques suisses, dont Rolex, avaient déjà interrompu leurs exportations vers la Russie.

 

Voir aussi

La semaine dernière, le groupe Swatch, propriétaire de Tissot, Omega et Breguet, a fermé ses magasins en Russie, après avoir déjà suspendu ses exportations la semaine précédente. Richemont, propriétaire de la maison de joaillerie Cartier et de montres de luxe comme IWC ou encore Jaeger-LeCoultre, ont également suspendu leurs activités en Russie.

 

 

Lire aussi > LA COMMISSION EUROPÉENNE INTERDIT L’EXPORTATION DE PRODUITS DE LUXE VERS LA RUSSIE

 

Photo à la Une : © Roman Ivanov

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut