Accor revoit ses prévisions 2023 à la hausse

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Accor, le géant français de l’hôtellerie, a annoncé mardi des objectifs ambitieux pour 2023. Il a exprimé sa confiance dans sa capacité à accélérer la croissance de son activité grâce à une réorganisation établissant des priorités claires pour ses marques.

 

Accor, le sixième groupe hôtelier mondial, propriétaire des enseignes Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure et Pullman, vise à réaliser un excédent brut d’exploitation (EBITDA) compris entre « 920 et 960 millions d’euros » cette année, soit une augmentation de 40% par rapport à 2022. Cette projection est basée sur la « dynamique actuelle de l’activité ».

 

Prévoyant un taux de croissance annuel moyen de l’EBITDA compris entre 9% et 12% de 2023 à 2027, Accor prévoit de distribuer « environ 3 milliards d’euros » à ses actionnaires sous forme de dividendes et de rachats d’actions, a déclaré le groupe lors d’une conférence de presse téléphonique.

 

Accor prévoit désormais une augmentation du RevPAR (revenu par chambre disponible, un indicateur clé de l’industrie) de 15% à 20% pour 2023 par rapport à 2022.

 

« En 10 ans, Accor s’est radicalement transformé », affirme son PDG Sébastien Bazin, dans un communiqué. Parallèlement, le groupe a « étoffé son portefeuille de marques en devenant leader dans le +luxe et lifestyle+, renforcé son empreinte géographique et simplifié son organisation tout en préservant son indépendance financière et la solidité de son bilan », a ajouté le dirigeant.

 

Nouveau chapitre de croissance rapide

 

Accor envisage maintenant « un nouveau chapitre de croissance rapide et rentable » pour ses divisions autonomes récemment établies, à savoir « premium, milieu de gamme et économie » d’une part, et « luxe et lifestyle » d’autre part.

 

La division « premium, milieu de gamme et économie », qui englobe « 90% du nombre d’hôtels » d’Accor, a connu une « croissance toujours importante sur les 40 dernières années », selon Sébastien Bazin.

 

La division »luxe et lifestyle », plus petite, repose sur quatre piliers : les marques Raffles Orient-Express, Fairmont, Sofitel et les marques « lifestyle » regroupées sous le label Ennismore, basé à Londres, dans laquelle Accor détient une participation majoritaire.

 

Avec une présence dans 110 pays, employant environ 230 000 personnes, exploitant plus de 5 400 hôtels et possédant plus de 40 marques, Accor continue de consolider sa position dans l’industrie.

 

Cession des parts dans Risma

 

Accor a  par ailleurs annoncé la cession de sa participation de 33% dans Risma, le premier opérateur hôtelier coté au Maroc, à la société d’investissement marocaine Mutris, au prix de 130 dirhams marocains (11,98 euros) par action. Accor se sépare également des obligations Risma qu’il détient.

 

La finalisation de cette opération est prévue au cours du troisième trimestre 2023. Cette démarche s’inscrit dans la continuité de la simplification des participations minoritaires d’Accor, qui a déjà cédé les titres Orbis (Pologne) en 2020 et H World Group (Chine) en 2023.

 

Cependant, Accor tient à souligner qu’il ne se désengage pas du Maroc. En parallèle de cette opération, le groupe renforce ses moyens pour accélérer son développement dans le pays et « continuer à jouer un rôle essentiel dans la promotion et le rayonnement de cette destination à l’échelle mondiale ».

 

Présent depuis 30 ans au Maroc, Accor est le principal opérateur de marques internationales du pays, avec un réseau de 39 hôtels.

 

 

Lire aussi >Accor signe à Cannes la première adresse européenne de sa marque hôtelière Mondrian

Photo à la Une :  © Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Accor, le géant français de l’hôtellerie, a annoncé mardi des objectifs ambitieux pour 2023. Il a exprimé sa confiance dans sa capacité à accélérer la croissance de son activité grâce à une réorganisation établissant des priorités claires pour ses marques.

 

Accor, le sixième groupe hôtelier mondial, propriétaire des enseignes Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure et Pullman, vise à réaliser un excédent brut d’exploitation (EBITDA) compris entre « 920 et 960 millions d’euros » cette année, soit une augmentation de 40% par rapport à 2022. Cette projection est basée sur la « dynamique actuelle de l’activité ».

 

Prévoyant un taux de croissance annuel moyen de l’EBITDA compris entre 9% et 12% de 2023 à 2027, Accor prévoit de distribuer « environ 3 milliards d’euros » à ses actionnaires sous forme de dividendes et de rachats d’actions, a déclaré le groupe lors d’une conférence de presse téléphonique.

 

Accor prévoit désormais une augmentation du RevPAR (revenu par chambre disponible, un indicateur clé de l’industrie) de 15% à 20% pour 2023 par rapport à 2022.

 

« En 10 ans, Accor s’est radicalement transformé », affirme son PDG Sébastien Bazin, dans un communiqué. Parallèlement, le groupe a « étoffé son portefeuille de marques en devenant leader dans le +luxe et lifestyle+, renforcé son empreinte géographique et simplifié son organisation tout en préservant son indépendance financière et la solidité de son bilan », a ajouté le dirigeant.

 

Nouveau chapitre de croissance rapide

 

Accor envisage maintenant « un nouveau chapitre de croissance rapide et rentable » pour ses divisions autonomes récemment établies, à savoir « premium, milieu de gamme et économie » d’une part, et « luxe et lifestyle » d’autre part.

 

La division « premium, milieu de gamme et économie », qui englobe « 90% du nombre d’hôtels » d’Accor, a connu une « croissance toujours importante sur les 40 dernières années », selon Sébastien Bazin.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Accor, le géant français de l’hôtellerie, a annoncé mardi des objectifs ambitieux pour 2023. Il a exprimé sa confiance dans sa capacité à accélérer la croissance de son activité grâce à une réorganisation établissant des priorités claires pour ses marques.

 

Accor, le sixième groupe hôtelier mondial, propriétaire des enseignes Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure et Pullman, vise à réaliser un excédent brut d’exploitation (EBITDA) compris entre « 920 et 960 millions d’euros » cette année, soit une augmentation de 40% par rapport à 2022. Cette projection est basée sur la « dynamique actuelle de l’activité ».

 

Prévoyant un taux de croissance annuel moyen de l’EBITDA compris entre 9% et 12% de 2023 à 2027, Accor prévoit de distribuer « environ 3 milliards d’euros » à ses actionnaires sous forme de dividendes et de rachats d’actions, a déclaré le groupe lors d’une conférence de presse téléphonique.

 

Accor prévoit désormais une augmentation du RevPAR (revenu par chambre disponible, un indicateur clé de l’industrie) de 15% à 20% pour 2023 par rapport à 2022.

 

« En 10 ans, Accor s’est radicalement transformé », affirme son PDG Sébastien Bazin, dans un communiqué. Parallèlement, le groupe a « étoffé son portefeuille de marques en devenant leader dans le +luxe et lifestyle+, renforcé son empreinte géographique et simplifié son organisation tout en préservant son indépendance financière et la solidité de son bilan », a ajouté le dirigeant.

 

Nouveau chapitre de croissance rapide

 

Accor envisage maintenant « un nouveau chapitre de croissance rapide et rentable » pour ses divisions autonomes récemment établies, à savoir « premium, milieu de gamme et économie » d’une part, et « luxe et lifestyle » d’autre part.

 

La division « premium, milieu de gamme et économie », qui englobe « 90% du nombre d’hôtels » d’Accor, a connu une « croissance toujours importante sur les 40 dernières années », selon Sébastien Bazin.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus