OTB vise l’introduction en bourse

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Hier, à Milan, le groupe de mode italien a dévoilé son premier rapport de développement durable. L’occasion d’annoncer  sa probable introduction en bourse.

 

« Nous réfléchissons depuis un moment à l’introduction en bourse du groupe Otb. Cela a toujours été notre ambition. Nous visons un timing entre fin 2024 et début 2025 » a déclaré le PDG du groupe, Ubano Minelli. Otb détient cinq marques ( Diesel, Margiela, Vitkor & Rolf, Marni et Jil Sander) et deux sociétés de fabrication (Staff International et Brave Kid).

 

Ubano Minelli a ajouté que le rapport de développement durable était l’une des mesures prises par Otb, en vue d’une introduction en bourse : « Nous avons voulu anticiper la réglementation qui n’impose pas que ce document soit obligatoire pour les sociétés non cotées. »

 

Ce rapport est « un point de départ » d’après le fondateur du groupe, Renzo Rosso : « La durabilité ne signifie pas fabriquer un sac avec du plastique recyclé, c’est un état d’esprit qui, entre autres, redonne au monde une partie de ce que l’on a gagné

 

Renzo Rosso a ainsi  rendu compte, à l’aune du développement durable,  des activités du groupe.

 

Sara Mariani, directrice générale du développement durable du groupe, explique : « En 2021, 41% de l’électricité utilisée dans les opérations internes de l’entreprise provenait de sources renouvelables et nous travaillons pour activer la neutralité carbone de nos opérations d’ici 2030. Surtout, nous imaginons et essayons de mettre en place un nouveau système basé sur la circularité. » 

 

La traçabilité ainsi que la circularité sont les priorités : « L’idée est de créer une plateforme de traçabilité de la chaîne d’approvisionnement. 96% de l’impact environnemental du groupe est dû aux matières premières, c’est pourquoi nous souhaitons privilégier les matériaux locaux », ajoute Sara Mariani. 

 

D’autres aspects de ce rapport mettent en avant l’impact social, qui englobe les thèmes de la diversité, de l’inclusion et des droits des travailleurs. Mais également un soutien à la chaîne d’approvisionnement, qui aide les entreprises qui travaillent avec le groupe Otb. 

 

Développement éthique et introduction en Bourse.  Pour le groupe italien, l’engagement durable n’est pas incompatible avec le recours aux régles du capitalisme.

 

Lire aussi >Jour J pour le lancement de Porsche en bourse

 

Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

 

Hier, à Milan, le groupe de mode italien a dévoilé son premier rapport de développement durable. L’occasion d’annoncer  sa probable introduction en bourse.

 

« Nous réfléchissons depuis un moment à l’introduction en bourse du groupe Otb. Cela a toujours été notre ambition. Nous visons un timing entre fin 2024 et début 2025 » a déclaré le PDG du groupe, Ubano Minelli. Otb détient cinq marques ( Diesel, Margiela, Vitkor & Rolf, Marni et Jil Sander) et deux sociétés de fabrication (Staff International et Brave Kid).

 

Ubano Minelli a ajouté que le rapport de développement durable était l’une des mesures prises par Otb, en vue d’une introduction en bourse : « Nous avons voulu anticiper la réglementation qui n’impose pas que ce document soit obligatoire pour les sociétés non cotées. »

 

Ce rapport est « un point de départ » d’après le fondateur du groupe, Renzo Rosso : « La durabilité ne signifie pas fabriquer un sac avec du plastique recyclé, c’est un état d’esprit qui, entre autres, redonne au monde une partie de ce que l’on a gagné

 

Renzo Rosso a ainsi  rendu compte, à l’aune du développement durable,  des activités du groupe.

 

[/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Hier, à Milan, le groupe de mode italien a dévoilé son premier rapport de développement durable. L’occasion d’annoncer  sa probable introduction en bourse.

 

« Nous réfléchissons depuis un moment à l’introduction en bourse du groupe Otb. Cela a toujours été notre ambition. Nous visons un timing entre fin 2024 et début 2025 » a déclaré le PDG du groupe, Ubano Minelli. Otb détient cinq marques ( Diesel, Margiela, Vitkor & Rolf, Marni et Jil Sander) et deux sociétés de fabrication (Staff International et Brave Kid).

 

Ubano Minelli a ajouté que le rapport de développement durable était l’une des mesures prises par Otb, en vue d’une introduction en bourse : « Nous avons voulu anticiper la réglementation qui n’impose pas que ce document soit obligatoire pour les sociétés non cotées. »

 

Ce rapport est « un point de départ » d’après le fondateur du groupe, Renzo Rosso : « La durabilité ne signifie pas fabriquer un sac avec du plastique recyclé, c’est un état d’esprit qui, entre autres, redonne au monde une partie de ce que l’on a gagné

 

Renzo Rosso a ainsi  rendu compte, à l’aune du développement durable,  des activités du groupe.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus