Mytheresa convoite les plus gros clients chinois du luxe

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Contrariée en Chine lors de l’épisode covid, la plateforme allemande revient pleine d’ambitions sur ce marché majeur du luxe. Parmi ses armes : un positionnement ultra-luxe, des événements incluant les acteurs locaux et une alliance avec JD. Com…

 

Mytheresa veut séduire les gros consommateurs chinois du luxe.

 

Le vendeur en ligne allemand de produits de luxe compte bien doper sa présence sur le marché chinois.

 

« La société a connu une croissance de plus de 20 % ces dernières années et nous prévoyons une croissance deux fois plus importante en Chine dans les années à venir », a ainsi déclaré à Shanghai,le directeur général Michael Kliger à l’agence Reuters.

 

Sur ce marché ultra-sensible comme l’a démontré la récente affaire Dior Beauté, MyTheresa n’a pas manqué de jouer la carte de la fierté nationale.

 

Le site vient ainsi d’organiser à Shanghai, le 18 avril dernier, un événement de lancement du « China Designer Program », un programme de soutien à de jeunes créateurs chinois. Susan Fang, Didu, Jacques Wei et Xu Zhi ont ainsi été retenus par un jury de professionnels, constitué de  Ye Ming Zi, la fondatrice de Phi Digital Art et ambassadrice de marque Mytheresa, Chuxuan Feng, le rédacteur en chef de Huasheng Media Group, la styliste-influenceuse Fil Xiao Bai et Tiffany Hsu, la vice-présidente des achats d’habillement femme et d’habillement enfant de Mytheresa.

 

© Mytheresa

 

Capsules exclusives

 

Les quatre lauréats ont créé des capsules en exclusivité pour Mytheresa, mises en valeur via une campagne réalisée par T Magazine China avec le photographe Liang Zi et les mannequins Ci Ci Xiang et Emma Bei Pei.

 

Ce levier vers la notoriété devrait s’avérer puissant grâce à la combinaison des deux millions de followers de Mytheresa sur Instagram, du partenariat exclusif avec T Magazine China et collaborations avec des influenceurs (ses) . De quoi aussi stimuler le buzz autour de Mytheresa dans l’Empire du Milieu…

 

 

© Mytheresa

 

Et le Pdg de MyTheresa, Michael Kliger, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il a déclaré à Reuters, vouloir multiplier les événements pour doper les intentions d’achat des consommateurs chinois du luxe, et en particulier des plus “matures”. En clair, les plus dépensiers. En sachant que, selon ses dires, 3 % de clients les plus importants de Mytheresa pèseraient 35 % des ventes totales…Les primo-accédants au secteur du luxe ne sont pas, en revanche, une cible prioritaire pour la plate-forme.

 

Concurrence féroce

 

Pour parvenir à ses fins, Mytheresa devra cependant braver la concurrence féroce d’acteurs mieux implantés que lui sur le marché chinois comme Farfetch ou Yoox Net-a-Porter. Pour percer, tous deux se sont unis, via des accords d’investissement ou de coentreprise, au champion local de la vente en ligne, Alibaba.

 

Mytheresa avait, elle, d’abord choisi de s’implanter en solo, en créant une société chinoise locale en 2017. Mais la pandémie a contrarié ses plans, la forçant à changer de stratégie. Depuis mars 2022, la plateforme allemande s’adosse désormais à la plateforme de commerce électronique chinoise JD.com pour vendre ses produits. Ce canal s’ajoute à sa propre application et à son site web.

 

Enfin, la plateforme est placée sous la responsabilité, depuis juin dernier, d’un nouveau Président pour l’Asie-Pacifique, Steven Xu. Cet ex de Ralph Lauren est un bon connaisseur du commerce en ligne dans la zone Apac, et en particulier de la Chine. Une expertise qui sera bienvenue sur ce marché juteux mais très convoité.

 

 

Lire aussi > Mytheresa progresse et réduit ses pertes au troisième trimestre

Photo à la Une : © Mytheresa[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Contrariée en Chine lors de l’épisode covid, la plateforme allemande revient pleine d’ambitions sur ce marché majeur du luxe. Parmi ses armes : un positionnement ultra-luxe, des événements incluant les acteurs locaux et une alliance avec JD. Com…

 

Mytheresa veut séduire les gros consommateurs chinois du luxe.

 

Le vendeur en ligne allemand de produits de luxe compte bien doper sa présence sur le marché chinois.

 

« La société a connu une croissance de plus de 20 % ces dernières années et nous prévoyons une croissance deux fois plus importante en Chine dans les années à venir », a ainsi déclaré à Shanghai,le directeur général Michael Kliger à l’agence Reuters.

 

Sur ce marché ultra-sensible comme l’a démontré la récente affaire Dior Beauté, MyTheresa n’a pas manqué de jouer la carte de la fierté nationale.

 

Le site vient ainsi d’organiser à Shanghai, le 18 avril dernier, un événement de lancement du « China Designer Program », un programme de soutien à de jeunes créateurs chinois. Susan Fang, Didu, Jacques Wei et Xu Zhi ont ainsi été retenus par un jury de professionnels, constitué de  Ye Ming Zi, la fondatrice de Phi Digital Art et ambassadrice de marque Mytheresa, Chuxuan Feng, le rédacteur en chef de Huasheng Media Group, la styliste-influenceuse Fil Xiao Bai et Tiffany Hsu, la vice-présidente des achats d’habillement femme et d’habillement enfant de Mytheresa.

 

© Mytheresa

 

Capsules exclusives

 

Les quatre lauréats ont créé des capsules en exclusivité pour Mytheresa, mises en valeur via une campagne réalisée par T Magazine China avec le photographe Liang Zi et les mannequins Ci Ci Xiang et Emma Bei Pei.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Mytheresa [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Contrariée en Chine lors de l’épisode covid, la plateforme allemande revient pleine d’ambitions sur ce marché majeur du luxe. Parmi ses armes : un positionnement ultra-luxe, des événements incluant les acteurs locaux et une alliance avec JD. Com…

 

Mytheresa veut séduire les gros consommateurs chinois du luxe.

 

Le vendeur en ligne allemand de produits de luxe compte bien doper sa présence sur le marché chinois.

 

« La société a connu une croissance de plus de 20 % ces dernières années et nous prévoyons une croissance deux fois plus importante en Chine dans les années à venir », a ainsi déclaré à Shanghai,le directeur général Michael Kliger à l’agence Reuters.

 

Sur ce marché ultra-sensible comme l’a démontré la récente affaire Dior Beauté, MyTheresa n’a pas manqué de jouer la carte de la fierté nationale.

 

Le site vient ainsi d’organiser à Shanghai, le 18 avril dernier, un événement de lancement du « China Designer Program », un programme de soutien à de jeunes créateurs chinois. Susan Fang, Didu, Jacques Wei et Xu Zhi ont ainsi été retenus par un jury de professionnels, constitué de  Ye Ming Zi, la fondatrice de Phi Digital Art et ambassadrice de marque Mytheresa, Chuxuan Feng, le rédacteur en chef de Huasheng Media Group, la styliste-influenceuse Fil Xiao Bai et Tiffany Hsu, la vice-présidente des achats d’habillement femme et d’habillement enfant de Mytheresa.

 

© Mytheresa

 

Capsules exclusives

 

Les quatre lauréats ont créé des capsules en exclusivité pour Mytheresa, mises en valeur via une campagne réalisée par T Magazine China avec le photographe Liang Zi et les mannequins Ci Ci Xiang et Emma Bei Pei.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Mytheresa [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus