Mariage Frères condamné pour entente illicite

L’Autorité de la concurrence a frappé Mariage Frères d’une sanction financière significative de 4 millions d’euros, révélant des pratiques d’entente dans le secteur des thés de luxe. Mariage Frères doit désormais faire face aux répercussions de ces pratiques anticoncurrentielles.

 

L’Autorité de la concurrence a infligé lundi 11 décembre une sanction financière de 4 millions d’euros au groupe Mariage Frères, l’un des principaux producteurs de thés haut de gamme en France. Cette décision fait suite à des pratiques d’entente dans le secteur des thés de luxe.

 

Le groupe Mariage Frères a « entravé, durant près de quinze ans, la liberté commerciale de ses distributeurs en leur interdisant, d’une part, de vendre en ligne les produits de sa marque, et, d’autre part, de revendre ses produits à d’autres revendeurs », souligne l’Autorité dans un communiqué.

 

L’Autorité de la concurrence a mis en lumière des pratiques restrictives exercées par Mariage Frères envers ses distributeurs. Ces derniers étaient soumis à une double interdiction, les empêchant de vendre les produits de la marque en ligne et de les revendre à d’autres distributeurs.

 

Cette entrave à la liberté commerciale a perduré pendant une période exceptionnellement longue de quatorze ans et six mois, selon la décision rendue par l’Autorité.

 

Double interdiction

 

Les distributeurs étaient contraints de s’abstenir de vendre les produits Mariage Frères en ligne, privant ainsi leurs clients de l’accès à des canaux de vente modernes. « Ces pratiques, qui ont limité la concurrence intramarque et cloisonné les marchés, sont constitutives d’une entente », estime le gendarme de la concurrence.

 

Cette double interdiction figurait depuis juillet 2008 dans les conditions générales de vente (CGV) applicables au réseau de distribution de Mariage Frères.

 

« De nombreux distributeurs, souvent des petites, voire de très petites entreprises, ont souffert de cette interdiction, qui a été un frein pour le développement de leur activité », note l’Autorité de la concurrence. « Parallèlement, entre 2013 et 2021, (…) la part des ventes réalisées en ligne par le groupe Mariage Frères (pour l’essentiel, via son site ou via Amazon) a quant à elle plus que triplé », est-il ajouté.

 

« En couplant cette pratique avec l’interdiction de revendre à d’autres distributeurs, Mariage Frères a, par ailleurs, privé les consommateurs finaux de la possibilité de bénéficier de meilleurs prix résultant d’une concurrence effective entre tous les distributeurs », considère l’Autorité.

 

Conserver l’image de prestige

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>MOSCHINO LIVRE SON INTERPRÉTATION DORÉE DU PANETTONE POUR LES FÊTES

Photo à la Une : © Mariages Frères

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus