La Russie élargit la liste des marques de luxe importées sans leur autorisation

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le Ministère russe de l’Industrie a déclaré lundi qu’il élargissait sa liste de marques pouvant être importées sans l’autorisation de ces dernières. Y sont incluses des sociétés telles qu’Ikea ou le fabricant de jouets Hasbro, mais aussi les Maisons de luxe Giorgio Armani, Yves Saint Laurent et Lancôme.

 

Avec le système des importations parallèles, la Russie a réduit à néant les intentions de boycott manifestées par les marques après l’invasion de l’Ukraine. Et au fil du temps, elle se permet même d’élargir son réseau. Ce lundi, le ministère russe de l’Industrie a déclaré que la Russie autorise l’entrée dans le pays d’un plus grand nombre de marques importées sans l’autorisation de leurs propriétaires.

 

L’année dernière, Moscou avait mis en place ce système d’importations parallèles afin d’aider les consommateurs russes à continuer d’avoir accès aux produits étrangers, en dépit des sanctions sévères imposées par l’Occident à la suite du conflit en Ukraine. Ce mécanisme permet aux entreprises russes d’acheter des marchandises à n’importe quelle entreprise en dehors de la Russie, à condition qu’elles aient été achetées légalement.

 

La liste élargie du ministère de l’Industrie et du Commerce comprend des marques de mode et de luxe, telles que Giorgio Armani, Yves Saint Laurent, et désormais Lancôme, ainsi que d’autres branches, comme des constructeurs automobiles ou des entreprises technologiques.

 

Un système efficace

 

Le mécanisme d’importations parallèles a commencé à fonctionner en Russie début mai 2022. Il implique l’utilisation du principe international d’épuisement des droits d’auteur et permet à la Russie d’importer des biens sans le consentement du titulaire de ces droits, dès que les ventes ont commencé dans n’importe quel pays du monde. Ce mécanisme s’applique aux groupes de produits et de marques inclus dans la liste approuvée par le ministère russe de l’Industrie et du Commerce.

 

« Le quotidien Izvestia dispose de la liste correcte et l’enregistre actuellement auprès du ministère de la justice », a déclaré le ministère dans un communiqué.

 

Le Service fédéral des douanes de Russie a publié des données montrant que le volume d’importations parallèles de marchandises vers la Russie depuis le lancement mi-mai du mécanisme et jusqu’à la mi-décembre 2022 s’élevait à plus de 20 milliards de dollars américains. Le ministère a indiqué qu’il s’efforçait d’affiner le dispositif, en passant de l’inclusion des noms de marques à celle des détenteurs de droits, ce qui, selon lui, simplifierait la procédure administrative.

 

La Russie faisant fi des boycotts et sanctions, la question est de savoir dans quelle mesure les producteurs vont fermer ou les yeux sur le fait que leurs produits partent quand même dans ce pays.

 

Lire aussi >Népal et Pakistan : les raisons de l’interdiction des importations de produits de luxe

Photo à la Une : © L’Oréal[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le Ministère russe de l’Industrie a déclaré lundi qu’il élargissait sa liste de marques pouvant être importées sans l’autorisation de ces dernières. Y sont incluses des sociétés telles qu’Ikea ou le fabricant de jouets Hasbro, mais aussi les Maisons de luxe Giorgio Armani, Yves Saint Laurent et Lancôme.

 

Avec le système des importations parallèles, la Russie a réduit à néant les intentions de boycott manifestées par les marques après l’invasion de l’Ukraine. Et au fil du temps, elle se permet même d’élargir son réseau. Ce lundi, le ministère russe de l’Industrie a déclaré que la Russie autorise l’entrée dans le pays d’un plus grand nombre de marques importées sans l’autorisation de leurs propriétaires.

 

L’année dernière, Moscou avait mis en place ce système d’importations parallèles afin d’aider les consommateurs russes à continuer d’avoir accès aux produits étrangers, en dépit des sanctions sévères imposées par l’Occident à la suite du conflit en Ukraine. Ce mécanisme permet aux entreprises russes d’acheter des marchandises à n’importe quelle entreprise en dehors de la Russie, à condition qu’elles aient été achetées légalement.

 

La liste élargie du ministère de l’Industrie et du Commerce comprend des marques de mode et de luxe, telles que Giorgio Armani, Yves Saint Laurent, et désormais Lancôme, ainsi que d’autres branches, comme des constructeurs automobiles ou des entreprises technologiques.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © L’Oréal[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le Ministère russe de l’Industrie a déclaré lundi qu’il élargissait sa liste de marques pouvant être importées sans l’autorisation de ces dernières. Y sont incluses des sociétés telles qu’Ikea ou le fabricant de jouets Hasbro, mais aussi les Maisons de luxe Giorgio Armani, Yves Saint Laurent et Lancôme.

 

Avec le système des importations parallèles, la Russie a réduit à néant les intentions de boycott manifestées par les marques après l’invasion de l’Ukraine. Et au fil du temps, elle se permet même d’élargir son réseau. Ce lundi, le ministère russe de l’Industrie a déclaré que la Russie autorise l’entrée dans le pays d’un plus grand nombre de marques importées sans l’autorisation de leurs propriétaires.

 

L’année dernière, Moscou avait mis en place ce système d’importations parallèles afin d’aider les consommateurs russes à continuer d’avoir accès aux produits étrangers, en dépit des sanctions sévères imposées par l’Occident à la suite du conflit en Ukraine. Ce mécanisme permet aux entreprises russes d’acheter des marchandises à n’importe quelle entreprise en dehors de la Russie, à condition qu’elles aient été achetées légalement.

 

La liste élargie du ministère de l’Industrie et du Commerce comprend des marques de mode et de luxe, telles que Giorgio Armani, Yves Saint Laurent, et désormais Lancôme, ainsi que d’autres branches, comme des constructeurs automobiles ou des entreprises technologiques.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © L’Oréal[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus