Vous lisez en ce moment
Hermès et Richemont rejoignent l’Euro STOXX 50

Hermès et Richemont rejoignent l’Euro STOXX 50

Les deux sociétés de luxe Hermès et Richemont ont été intégrés mercredi dans l’indice boursier Euro STOXX 50, rejoignant ainsi leurs collègues du luxe comme LVMH ou L’Oréal.

 

Pour rappel, l’Euro STOXX 50 est le principal indice boursier de la zone euro, appartenant au groupe Deutsch Börse. Comme son nom l’indique, il couvre 50 valeurs financières, pour 8 pays d’Europe parmi lesquels on retrouve la France et l’Allemagne, dont les marques dominent, mais également la Finlande, la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Irlande et l’Italie. Il représente en quelque sorte l’équivalent du CAC 40 en France.

 

On retrouve déjà quelques marques de luxe parmi l’Euro STOXX 50 : LVMH, L’Oréal, Daimler AG ou encore Essilor. Hermès et Richemont rejoignent ainsi ce groupe très fermé, éclipsant au passage Universal Music Group et Vodafone.

 

Quelles conséquences pour Hermès et Richemont ?

 

Cette entrée pourrait engendrer une nouvelle demande pour les actions de ces deux groupes de luxe. Cela renforcera également la visibilité de la société française du luxe auprès des investisseurs. La reprise en force du secteur, qui a su faire face à la pandémie de Covid-19 et qui a pu enregistrer une forte demande pour de nombreuses marques, a ainsi bénéficié à Hermès et Richemont.

 

En effet, les deux compagnies concluent une année 2021 prolifique. Les actions d’Hermès ont enregistré des ventes au troisième trimestre plus fortes que prévu en octobre, à hauteur de 31%. Sur l’ensemble de 2021, les ventes ont augmenté de près de 90 %, atteignant ainsi des niveaux records. « Hermès représente la qualité » , déclare Cedric Ozazman, directeur des investissements chez Reyl & Cie, groupe bancaire suisse. « Il a l’une des marges d’Ebit (earnings before interest and taxs, ndlr) les plus élevées de l’univers discrétionnaire et il est capable de résister aux récessions (…) tout en générant une croissance du chiffre d’affaires forte et récurrente en phases de boom » , ajoute-t-il.

 

Quant à Richemont, le chiffre d’affaires avait atteint 8,91 milliards d’euros au troisième trimestre, soit une croissance organique de 65%. Ceci avait considérablement boosté le CAC 40 qui avait frôlé pour la première fois les 7 100 points le matin de l’annonce des résultats.

 

Voir aussi

L’entrée officielle des deux groupes dans l’Euro STOXX 50 est prévue pour le 20 décembre.

 

 

Lire aussi > DES RÉSULTATS AU-DELÀ DES ESPÉRANCES POUR TESLA ET HERMÈS AU T3

 

Photo à la Une : © Getty Images

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
1
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut