Ferrari tient la corde en Bourse

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le constructeur automobile italien s’est bien comporté dans la course boursière en 2022 malgré l’obstacle de la remontée des taux d’intérêt. Comparés à Tesla, ses multiples de capitalisation ont baissé six fois moins vite et affichent une prime de 20 à 30% par rapport à la firme d’Elon Musk.

 

À défaut de ne pas gagner de Grand Prix depuis des années, la marque au cheval cabré se rattrape en Bourse. En effet, le titre a perdu seulement 6 % depuis le 1er janvier, quand les estimations nettes par action ont augmenté de 2,5 % en 2022.

 

Dans un contexte économique compliqué, avec l’augmentation des matières premières et du coût de l’énergie, le secteur de l’automobile essaye de tenir le cap. L’entreprise familiale italienne s’est ainsi mise sur la liste d’attente des livraisons de son nouveau SUV, le Purosangue qui lui apportera une certaine rentabilité.

 

Ferrari, la deuxième filiale automobile de la famille Agnelli, après Stellantis (Psa/Fiat), confirme son appartenance au luxe en affichant une prime de l’ordre de 3 % sur la moyenne à cinq ans de ses multiples de valorisation.

 

Tesla, son concurrent direct, ne peut pas en dire autant. L’entreprise d’Elon Musk était presque deux fois et demi mieux valorisée en début d’années, soit 20 à 30% de moins que la firme italienne.

 

En juin dernier, Ferrari affichait une décote de 20 % sur sa moyenne historique à cinq ans. Elle a depuis été comblée grâce à la présentation du nouveau plan stratégique 2022-2026 et au succès des précommandes du Purosangue.

 

 

Lire aussi >EssilorLuxottica x Ferrari : un partenariat renforcé

Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le constructeur automobile italien s’est bien comporté dans la course boursière en 2022 malgré l’obstacle de la remontée des taux d’intérêt. Comparés à Tesla, ses multiples de capitalisation ont baissé six fois moins vite et affichent une prime de 20 à 30% par rapport à la firme d’Elon Musk.

 

À défaut de ne pas gagner de Grand Prix depuis des années, la marque au cheval cabré se rattrape en Bourse. En effet, le titre a perdu seulement 6 % depuis le 1er janvier, quand les estimations nettes par action ont augmenté de 2,5 % en 2022.

 

Dans un contexte économique compliqué, avec l’augmentation des matières premières et du coût de l’énergie, le secteur de l’automobile essaye de tenir le cap. L’entreprise familiale italienne s’est ainsi mise sur la liste d’attente des livraisons de son nouveau SUV, le Purosangue qui lui apportera une certaine rentabilité.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Le constructeur automobile italien s’est bien comporté dans la course boursière en 2022 malgré l’obstacle de la remontée des taux d’intérêt. Comparés à Tesla, ses multiples de capitalisation ont baissé six fois moins vite et affichent une prime de 20 à 30% par rapport à la firme d’Elon Musk.

 

À défaut de ne pas gagner de Grand Prix depuis des années, la marque au cheval cabré se rattrape en Bourse. En effet, le titre a perdu seulement 6 % depuis le 1er janvier, quand les estimations nettes par action ont augmenté de 2,5 % en 2022.

 

Dans un contexte économique compliqué, avec l’augmentation des matières premières et du coût de l’énergie, le secteur de l’automobile essaye de tenir le cap. L’entreprise familiale italienne s’est ainsi mise sur la liste d’attente des livraisons de son nouveau SUV, le Purosangue qui lui apportera une certaine rentabilité.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus