Estée Lauder investit dans la marque chinoise Code Mint

La branche investissement d’Estée Lauder Companies, New Incubation Ventures (NIV), a annoncé l’acquisition d’une participation minoritaire dans Code Mint, une  marque chinoise spécialisée dans les produits de beauté respectueux de l’environnement. Bien que les détails précis de cette opération n’aient pas été rendus publics, cette décision stratégique marque l’entrée de NIV sur le marché chinois.

 

Estée Lauder se positionne en Chine. Le géant mondial de la beauté a annoncé récemment un investissement stratégique dans la start-up chinoise de produits de beauté Code Mint

 

Ce premier investissement dans une marque chinoise marque un tournant majeur pour Estée Lauder.

 

Cette  participation minoritaire a été réalisée via New Incubation Ventures (NIV), le bras d’investissement du groupe américain, qui avait déjà investi avec succès dans des marques telles que Haeckels et Vyrao.

 

Les produits phares de Code Mint comprennent un baume nettoyant aux extraits de raisin, un nettoyant à base d’acides aminés, et un masque en feuille à la caféine baptisé  Iced Americano. La marque a également bénéficié d’un investissement antérieur de la part de Cosmax, un important équipementier sud-coréen spécialisé dans la beauté, qui fabrique les produits Code Mint.

 

Des rumeurs de longue date

 

Les rumeurs sur un investissement d’Estée Lauder dans Code Mint circulaient depuis plusieurs mois avant d’être confirmées. Selon un rapport de Chaileedo, une publication chinoise de l’industrie de la beauté, la propriétaire de la marque, Grace Chow, avait partagé les détails de l’investissement d’Estée Lauder sur les médias sociaux, ainsi que des vidéos de sa visite au siège de l’entreprise à New York. Par ailleurs, plusieurs médias avaient annoncé que l’accord avait été conclu il y a déjà environ deux ans.

 

L’investissement d’Estée Lauder dans Code Mint arrive à point nommé alors que le marché chinois de la beauté connaît une croissance annuelle moyenne de 12,3 % et devrait représenter 49 milliards d’euros en 2024. D’autres acteurs majeurs du secteur ont également cherché à tirer profit de cette opportunité, notamment L’Oréal, qui a investi dans la marque de parfums chinoise Documents.

 




Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

Luxus Abonnement Digital+Papier

 

Lire aussi>À LA TRAÎNE SUR SES CONCURRENTS, ESTÉE LAUDER REVOIT SES PRÉVISIONS À LA BAISSE

Photo à la Une : ©Code Mint

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Accédez à l’actualité du luxe en illimité.

Offre découverte 1€ pour 1 mois !

Newletter Luxus Plus