Doha célèbre le bijou et l’horlogerie en grande pompe

Le Salon de la bijouterie et de l’horlogerie de Doha (DJWE) a attiré plus de 500 marques internationales prestigieuses et plus de 30.000 visiteurs venus du monde entier. Avec des pièces exceptionnelles et de nouveaux services, la manifestation ne cesse d’accroître son aura.

 

Il est surnommé « le grand mariage qatari » par les habitants du pays. Cet événement phare n’est autre que la dix-neuvième édition du Salon de la bijouterie et de l’horlogerie de Doha (DJWE). Il s’est tenu du 20 au 25 février dernier au Centre des expositions et des congrès de la capitale du Qatar, l’un des pays les plus riches du monde grâce à ses réserves de gaz.

 

Plus grand salon professionnel et international de la région, il exposait plus de 500 marques de bijoux et de montres présentées par les horlogers les plus prestigieux du Qatar mais aussi du monde entier, soit 15 pays au total. Sur plus de 33 000 m2, on trouvait ainsi des noms illustres comme Bulgari, Louis Vuitton, Rolex mais aussi des entreprises plus locales.

 

Plus de 30 000 visiteurs, venus de plus de 175 pays, ont arpenté le Salon et ont pu non seulement admirer les bijoux exposés mais aussi profiter des deux cafés emblématiques du Qatar Duty Free, soit Harrod’s Tea Rooms et Venchi, présents pour la première fois au DJWE.

 

Nouvelles marques et pièces exceptionnelles

 

Au menu côté découvertes sur le Salon, ils ont pu aussi bien découvrir de nouvelles marques, des collections en édition limitée que des pièces d’exposition exceptionnelles.

 

Parmi les présentations les plus remarquées sur le Salon,  celle du « collier Fantasy », orné d’un diamant Monogram de 2,56 carats taillé en fleur de Louis Vuitton ou de la collection d’accessoires Valentino en édition limitée portant le logo de la fondation Education Above All (EAA) du Qatar, visant la récolte de fonds pour celle-ci. Mais aussi la collection Alif, soit une sélection de pièces haut de gamme exceptionnelles et de bijoux uniques du géant régional Damas Jewellery, présent pour la première fois au Salon.

© Presse

Alors que le marché de la seconde main ne cesse de conquérir ses galons dans l’horlogerie, la présence de la célèbre Maison de vente aux enchères Phillips, spécialisée dans l’art et le design des XXe et XXIe siècles, était aussi à souligner. En association avec Bacs & Russo, Phillips  détient le record mondial des ventes aux enchères de montres ayant généré les meilleures ventes.

 

Autre grande première : l’arrivée d’IDT Gemological Laboratories, nouveau partenaire du Salon, a permis aux clients de faire examiner et certifier leurs bijoux par un institut certifié au niveau international.

 

Interviews d’experts

 

Le caractère professionnel et le rayonnement international du DJWE ont aussi été renforcés par l’installation en son sein d’un studio, permettant de réaliser des interviews d’experts en joaillerie et horlogerie, relayées par YouTube.

 

Last not the least, la manifestation a aussi mis en valeur une poignée de femmes, peu habituées à occuper des places très exposées au Qatar. La compositrice qatarie, Dana Al Fardan, avait ainsi créé la musique de la campagne du DJWE. Tandis qu’on pouvait distinguer parmi les exposants,  seule parmi les professionnels de son pays, Noora al-Ansari. Ce ex-cadre de l’éducation et de l’industrie pétrolière a lancé son entreprise de création  de bijoux en 2011. L’an dernier, elle a ouvert un magasin à l’enseigne Papillon, dans l’un des centres commerciaux les plus chers de Doha, où il côtoie de prestigieux concurrents internationaux.

 

Si de plus en plus de femmes travaillent au Qatar, les femmes d’affaires restent une espèce rare. Mais semble-t-il en voie de développement dans la bijouterie-horlogerie…

 

Lire aussi > Prada lance sa première collection de bijoux en or 100 % recyclé

Photo à la Une : © 2022 Quatar Tourism

Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus