Coty : troisième révision à la hausse des résultats annuels

Après avoir annoncé il y a deux mois son projet de deuxième cotation en bourse, Coty vient d’anticiper des performances annuelles encore meilleures que prévues. Ces nouvelles prévisions ont été dévoilées le 6 juillet dernier, lors de sa première présentation à la presse et aux investisseurs européens.

 

Deux ans après l’arrivée de Sue Nabi à sa direction générale, Coty Inc. a rehaussé pour la troisième fois ses résultats de croissance annuelle.

 

Le spécialiste américain des parfums, cosmétiques et soins de la peau s’attend désormais à “une croissance du chiffre d’affaires de base pour l’exercice 2023 de 10-11% à données comparables (LFL)” (au lieu de 9-10% selon ses précédentes perspectives), “en excluant l’impact de la sortie de la Russie”. Tandis qu’il table sur un EBITDA ajusté pour l’exercice 23 de 965 à 970 millions de dollars, en avance sur ses prévisions précédentes de 955 à 965 millions de dollars, malgré un impact négatif des taux de change de près de 70 millions de dollars.

 

Introduction en Bourse ?

 

Cette révision des performances découle d’un quatrième trimestre, qui s’annonce encore meilleur que prévu, avec une croissance de +12-15 % à périmètre constant LFL, contre +10 % auparavant. Le tout est porté par “la forte dynamique du Prestige et la reprise du marché chinois”.

 

De quoi aborder en position de force sa probable introduction en Bourse à Paris Euronext. Il y a deux mois, le groupe américain, déjà coté à New York, annonçait en effet ce projet de deuxième cotation…Pour révéler cette nouvelle ambition, mais aussi le lancement de produits ultra-haut de gamme (Orveda Omnipotent Sérum et la ligne de parfums Infiniment Coty Paris), Coty avait choisi un lieu emblématique : Grasse, le  cœur des senteurs françaises.

 

Le 6 juillet dernier,  le groupe américain a donc enfoncé le clou à Paris en organisant une grande première, soit une présentation  dans la capitale française destinée à la presse et avant tout,  aux investisseurs européens. Pour les séduire, Sue Nabi, la directrice générale de  Coty et Laurent Mercier, le directeur financier avaient donc de quoi “mettre en valeur” les “plus de 120 ans d’héritage, d’innovation et d’opérations en Europe” de leur groupe et ses “perspectives attrayantes”.

 

Et c’est donc à cette occasion que les dirigeants de Coty ont levé le voile sur ses derniers résultats et perspectives financières.

 

Un modèle économique différencié

 

Dans l’ensemble, Coty se dit aujourd’hui “bien positionné pour tirer parti de la forte croissance continue de la demande dans la plupart des catégories et des marchés”.

 

Sue Nabi s’est dite “incroyablement fière de présenter” le “modèle économique différencié” de Coty, “composé d’un Prestige innovant et d’un portefeuille de produits de beauté grand public rajeuni, ciblé et de plus en plus solide, d’une présence mondiale dans les pays développés et émergents, de centres d’excellence en R&D stratégiquement situés, d’une propriété intellectuelle primée et de capacités de bout en bout de premier plan qui font de Coty le partenaire de choix des maisons de mode mondiales”.

 

Accélérer sa position de leader

 

L’ambition annoncée est d’ “accélérer” la position de leader mondial des parfums et des cosmétiques”, du groupe, en explorant notamment “un important potentiel inexploité dans des domaines tels que les soins de la peau ultra-premium, les parfums ultra-premium, la Chine, le Brésil et le Travel Retail”.

 

Ironie du sort, c’est donc une ex L’Oréal, Sue Nabi, qui donne à la société américaine,numéro un mondial sur le marché du Parfum, des moyens pour davantage concurrencerle numéro mondial de la Beauté. Même si, selon le Journal les Echos, en étant valorisé aujourd’hui 10 milliards d’euros,  il est encore placé loin derrière L’Oréal. Lequel était déjà valorisé plus de 200 milliards d’euros en 2021 !

 

 

Lire aussi > Introduction à la Bourse de Paris de Coty : un retour aux origines ?

 

Photo à la Une :  © Coty

Tags

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus