Vous lisez en ce moment
Automobile de luxe : Des boiseries en 3D pour la Bentley Flying Spur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Automobile de luxe : Des boiseries en 3D pour la Bentley Flying Spur

Le constructeur d’automobiles de luxe et de course amène une grande nouveauté en option sur son vaisseau amiral Flying Spur.

 

Il lui aura fallu 18 mois de développement pour être ajoutée au catalogue du constructeur de luxe. Une Première mondiale.

 

 

C’est à l’occasion du Salon de Genève en 2015 que Bentley avait présenté du bois usiné en 3D sur son concept Exp 10 Speed 6.

 

Cette approche du bois 3D avait beaucoup impressionné les passionnés du monde automobile et la presse.

 

Ce qui a convaincu la compagnie anglaise de Crewe de le proposer dans un modèle de production.

 

« Le bois tridimensionnel est le plus récent élément de design intérieur que nous avons fait passer du concept à la voiture de production. Il est en parfaite harmonie avec le cuir tridimensionnel matelassé de l’habitacle et crée un environnement encore plus spécial pour ceux qui sont au volant » a déclaré Brett Boydell, responsable du design intérieur de la Flying Spur.

 

Plus de 5 ans plus tard, cette option devient alors disponible sur la Flying Spur, le dernier vaisseau amiral à la silhouette massive de la marque britannique.

 

Un effet spectaculaire

 

Chaque pièce est réalisée à partir d’un bloc de noyer ou de cerisier américain, deux bois très nobles et recherchés.

 

Des pièces de bois tridimensionnelles pourront être admirées à l’arrière de l’imposant véhicule de cinq mètres.

 

Enfin, les boiseries que l’on retrouve à l’intérieur des portières produisent le même effet que le cuir matelassé des sièges qui présente des motifs en forme de diamants.

 

Pour obtenir un tel résultat, la marque appartenant au groupe Volkswagen, a décidé de faire confiance à des artisans hautement qualifiés qui ont utilisé une fraiseuse multiaxe avec une tolérance de 0,1 mm, soit moins que l’épaisseur de certains cheveux.

 

Ils finissent ensuite les coupes à la main pour obtenir un résultat parfait.

 

Enfin, une laque est appliquée pour obtenir la couleur et la texture souhaitées par Bentley.

 

Au total, on trouve 150 diamants sculptés dans le bois de la Flying Spur.

 

Voir aussi


La grande Berline qui est proposée à un tarif légèrement supérieur à 300 000 $ pour une version W12 équipée est la seule Bentley avec laquelle cette option est “offerte” pour le moment.

 

L’enseigne pourrait éventuellement offrir d’autres modèles dans un futur proche.

 

Par ailleurs, ce type de design pourrait un jour être transposé dans des voitures de masse en utilisant des procédés moins coûteux et l’impression en 3D, par exemple.

 

A noter qu’aujourd’hui, l’écart n’est pas très grand entre ce que proposent les modèles de luxe et les versions génériques, dans lesquels on retrouve souvent le même niveau d’équipement.

 

Afin de voir ce qui les différencie, il suffit de se déplacer chez les différents constructeurs de luxe comme par exemple Bentley, Rolls-Royce ou Ferrari, pour avoir la possibilité d’observer de près les détails qui font leur singularité.

 

 

Lire aussi > ​La dernière Bentley Mulsanne sort de l’usine après plus d’une décennie de production

Crise économique : Jaguar lève 704,5 millions de dollars auprès de banques chinoises et Bentley licencie un quart de ses effectifs

 

Photo à la Une : © Bentley

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut