Accor s’allie à un fonds émirati à Dubai

Le géant de l’industrie hôtelière française Accor a établi un partenariat avec le fonds Dubaï Holding, propriété des dirigeants de la cité-État. L’objectif est de concrétiser un ambitieux projet touristique, notamment l’inauguration d’un hôtel de luxe, le Banyan Tree Dubai, prévue pour novembre prochain.

 

Dans une annonce conjointe, Ennismore, la filiale du géant français de l’hôtellerie Accor réunissant ses boutiques-hôtels  et la prestigieuse chaîne hôtelière Banyan Tree Group, marque du groupe Accor, ont dévoilé un partenariat ambitieux avec le fonds Dubaï Holding, détenu par les dirigeants de la cité-État, pour lancer un projet touristique majeur à Dubaï.

 

Le projet, baptisé Bluewaters, « accueillera, en plusieurs phases, de nouvelles enseignes à Dubaï, à commencer par le Banyan Tree Dubai, ouvert en novembre prochain », précisent-ils dans un communiqué, sans donner d’indications sur les montants engagés.

 

Le Banyan Tree Dubai occupera les locaux actuels du Caesars Palace Dubai sur l’île artificielle Bluewaters Island. Ce nouvel établissement de luxe proposera 179 chambres, cinq restaurants et bars, ainsi que 96 résidences privées d’une à quatre chambres.

 

Partenariat stratégique à long terme

 

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’un accord stratégique à long terme conclu en 2016 entre Accor et Banyan Tree Group. Les deux entreprises co-exploiteront le Banyan Tree Dubai selon le modèle opérationnel déjà éprouvé au Banyan Tree La Cigale à Doha, au Qatar, ainsi qu’au Banyan Tree AlUla, en Arabie saoudite.

 

Cette annonce « marque le début d’une série de projets visant à développer et renforcer la présence de nos marques à Dubaï et dans le reste du monde », explique Sébastien Bazin, PDG d’Accor.

 

« L’excellence et la diversité des expériences hôtelières proposées aux Émirats sont des sources d’inspiration pour l’hôtellerie du monde entier ; nous sommes convaincus que la remise au goût du jour de ce superbe complexe enrichira encore davantage l’offre dubaïote », a déclaré de son côté Amit Kaushal, directeur général de Dubai Holding.

 

Dubai Holding et diversification

 

Dubaï, moins riche en pétrole que ses voisins de la région, a opéré une diversification économique significative, se tournant vers le commerce, le tourisme, et les services financiers. La cité-État est réputée pour son approche moins conservatrice. Elle autorise ainsi notamment la consommation d’alcool, ce qui en fait une destination de choix pour les touristes de luxe.

 




Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

 

Lire aussi>HÔTELLERIE : ACCOR RENFORCE SA PRÉSENCE AU JAPON

Photo à la Une : ©Accor

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus