Saint Laurent lance une ligne de haute joaillerie

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Saint Laurent poursuit sa stratégie de diversification. Après les vêtements, les parfums, la maroquinerie, les NFTs et la production de films, la Maison de couture française se lance dans la haute joaillerie.

 

Comme de nombreuses autres Maisons de couture (telles Gucci, Prada, Fendi ou dernièrement Balmain), Saint Laurent met un pied dans le monde scintillant de la haute joaillerie avec une première collection baptisée Fine Jewelry.

 

Chaque pièce de cette ligne recourt à des matériaux précieux tels que l’or 18 carats et les diamants, soigneusement sélectionnés par le directeur artistique de la Maison depuis 2016, Anthony Vaccarello. Leurs composants permettent de les différencier des bijoux qui accompagnent les collections prêt-à-porter de la Maison parisienne.

 

A l’origine, le directeur artistique a pensé cette ligne de produits d’exception comme un prolongement du style Saint Laurent, à savoir épuré, linéaire et axé sur le métal.

 

La gamme de bijoux est constituée de différents modèles de bracelets, manchettes, bagues, colliers, broches et boucles d’oreilles élaborés autour de la thématique de la chaîne à maillons.

 

 

Différentes variantes et tailles de maillons sont ainsi disponibles. Si la grande majorité des pièces n’est reconnaissable que des seuls connaisseurs des codes de la Maison, certaines sont logotypées et arborent le fameux motif Cassandre.

 

Il s’agit du célèbre logo de 1961, composé des initiales Yves Saint Laurent entrelaçées en lettres capitales. Ce motif a été conçu par le graphiste franco-ukrainien Adolphe Jean Marie Mouron, dit « Cassandre », déjà à l’origine du signe originel de Christian Dior. La Maison de luxe ressort ainsi une pièce d’archive, alors que le Cassandre,  jusqu’alors visible uniquement sur les sacs et les produits de beauté, est devenu son logo officiel en 2012.

 

 

Une collection aux accents luxe et minimalistes avec des réminiscences antiques. Elle se veut fonctionnelle et intemporelle, avec des pièces conçues pour pouvoir être portées et reportées, au gré du temps, des saisons et des tendances.

 

 

Concernant les prix, il faudra compter aux alentours de 690 euros pour une bague, 3 900 à 6 900 euros pour différents modèles de bracelets et jusqu’à 45 000 euros pour un bracelet chaîne oversize en or jaune.

 

Annoncée il y a tout juste quelques jours, la collection est déjà disponible sur le site de la griffe ainsi que dans une sélection de boutiques : à Paris d’abord au sein de Saint-Laurent rive droite et Saint-Germain-des-Près mais aussi notamment à Saint-Tropez. Il est également possible de se la procurer à travers le monde et notamment à Monaco.

 

La campagne de lancement a été confiée au photographe allemand Juergen Teller, habitué des photos de mode.

 

Lire aussi >76e édition du Festival de Cannes : Yves Saint Laurent lance sa société de production de films

 

Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Saint Laurent poursuit sa stratégie de diversification. Après les vêtements, les parfums, la maroquinerie, les NFTs et la production de films, la Maison de couture française se lance dans la haute joaillerie.

 

Comme de nombreuses autres Maisons de couture (telles Gucci, Prada, Fendi ou dernièrement Balmain), Saint Laurent met un pied dans le monde scintillant de la haute joaillerie avec une première collection baptisée Fine Jewelry.

 

Chaque pièce de cette ligne recourt à des matériaux précieux tels que l’or 18 carats et les diamants, soigneusement sélectionnés par le directeur artistique de la Maison depuis 2016, Anthony Vaccarello. Leurs composants permettent de les différencier des bijoux qui accompagnent les collections prêt-à-porter de la Maison parisienne.

 

A l’origine, le directeur artistique a pensé cette ligne de produits d’exception comme un prolongement du style Saint Laurent, à savoir épuré, linéaire et axé sur le métal.

 

La gamme de bijoux est constituée de différents modèles de bracelets, manchettes, bagues, colliers, broches et boucles d’oreilles élaborés autour de la thématique de la chaîne à maillons.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Saint Laurent poursuit sa stratégie de diversification. Après les vêtements, les parfums, la maroquinerie, les NFTs et la production de films, la Maison de couture française se lance dans la haute joaillerie.

 

Comme de nombreuses autres Maisons de couture (telles Gucci, Prada, Fendi ou dernièrement Balmain), Saint Laurent met un pied dans le monde scintillant de la haute joaillerie avec une première collection baptisée Fine Jewelry.

 

Chaque pièce de cette ligne recourt à des matériaux précieux tels que l’or 18 carats et les diamants, soigneusement sélectionnés par le directeur artistique de la Maison depuis 2016, Anthony Vaccarello. Leurs composants permettent de les différencier des bijoux qui accompagnent les collections prêt-à-porter de la Maison parisienne.

 

A l’origine, le directeur artistique a pensé cette ligne de produits d’exception comme un prolongement du style Saint Laurent, à savoir épuré, linéaire et axé sur le métal.

 

La gamme de bijoux est constituée de différents modèles de bracelets, manchettes, bagues, colliers, broches et boucles d’oreilles élaborés autour de la thématique de la chaîne à maillons.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus