Richemont prend le contrôle du fabricant de souliers de luxe Gianvito Rossi

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le géant du luxe a annoncé le 28 juillet avoir pris une participation majoritaire dans le chausseur milanais Gianvito Rossi.

 

Une nouvelle qui n’aurait aucun impact, selon le troisième groupe de luxe mondial, sur les résultats financiers  trimestriels dévoilés dernièrement. 

 

La Maison mère de Cartier espère ainsi renforcer sa plus petite division dédiée à la mode et aux accessoires. 

Une transaction non détaillée

 

Le groupe Richemont vient de prendre une participation majoritaire au sein de Gianvito Rossi, une entreprise de chaussures de luxe italienne fondée en 2006 par le fils du chausseur Sergio Rossi. 

 

Basée à Milan et originaire de San Mauro Pascoli en Emilie-Romagne – région clé de l’artisanat italien – la Maison est reconnue pour son design raffiné, son savoir-faire d’exception et son engagement inébranlable envers la qualité.

 

L’un de ces derniers modèles en date -Bijoux- apparaît avec ses lanières bombées comme une véritable déclinaison 3D de l’univers joaillier en une paire de souliers. 

 

Sandale Bijoux en cuir métalisé © Gianvito Rossi

 

Le directeur général de l’activité Maisons de Mode & Accessoires chez Richemont, Philippe Fortunato, s’est félicité de cette annonce, saluant “une maison d’exception au savoir-faire unique dans le monde de la chaussure. Ses valeurs fondamentales de qualité sans compromis, d’élégance et d’intemporalité [étant, du reste] parfaitement alignées avec les valeurs de Richemont.”

 

De son côté, le créateur Gianvito Rossi conserve son rôle au sein de l’entreprise en tant que fondateur, directeur général et directeur créatif. 

 

De son côté, le créateur Gianvito Rossi conserve son rôle au sein de l’entreprise en tant que fondateur, directeur général et directeur créatif. 

 

Celui-ci s’est réjoui de la force de frappe financière ainsi que des perspectives de développement du réseau de distribution que permettra l’évolution du capital de son entreprise. 

 

Ni le montant de la transaction, ni les détails de la participation n’ont été dévoilés par le groupe de luxe. 

 

Le clan Rossi est une cible bien connue des groupes de luxe. 

 

L’entreprise du père, Sergio Rossi, avait été rachetée en 2005 par Gucci Group (filiale de Kering, à l’époque PPR) avant d’être revendue en juin 2021 à FFG (Fosun Group), principal investisseur chinois dans les marques européennes de mode et d’accessoires haut de gamme.

 

Une prise stratégique dans les accessoires de mode

 

D’après les résultats de son premier trimestre pour son exercice décalé, annoncé le 17 juillet dernier, la division mode et accessoires du groupe Richemont représente 12,5% de son chiffre d’affaires total, évalué à 5,3 milliards d’euros. 

 

Un segment en hausse -d’après les derniers résultats publiés (+6% à taux de change constant). 

 

Mule Rania © Gianvito Rossi

 

Mais le groupe n’a pas toujours eu la main heureuse dans la stratégie de croissance externe de sa division mode. 

 

Richemont a acquis en 2019 la plateforme de e-commerce de luxe Yoox Net-a-porter, avant de revendre 47,5% de ses parts en 2022, ce qui a entraîné une dépréciation de 2,7 milliards d’actifs. 

 

Avec cette nouvelle prise stratégique, le groupe espère étoffer et renforcer son offre mode déjà constituée du maroquinier belge Delvaux mais aussi de l’américain spécialiste des vêtements sportifs Peter Millar, de l’allemand Montblanc pour ses objets d’écriture et autres stylos. A cela s’ajoutent les maisons de mode françaises Chloé et Alaïa, ou encore de l’anglais Dunhill.

 

C’est également le premier spécialiste de la chaussure de luxe à rejoindre l’escarcelle du groupe de luxe suisse. 

 

Les analystes estiment cette nouvelle opération de croissance externe à 400 millions d’euros. 

L’idée étant de muscler une division mode et accessoires dans laquelle ses concurrents LVMH et Kering sont bien plus forts et présents. 

 

Reste qu’au lendemain de l’annonce, les marchés ont accueilli timidement la nouvelle (-0,3%). 

 

Lire aussi > Richemont chute en bourse après des résultats trimestriels jugés décevants

Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le géant du luxe a annoncé le 28 juillet avoir pris une participation majoritaire dans le chausseur milanais Gianvito Rossi.

 

Une nouvelle qui n’aurait aucun impact, selon le troisième groupe de luxe mondial, sur les résultats financiers  trimestriels dévoilés dernièrement. 

 

La Maison mère de Cartier espère ainsi renforcer sa plus petite division dédiée à la mode et aux accessoires. 

 

 

Une transaction non détaillée

 

Le groupe Richemont vient de prendre une participation majoritaire au sein de Gianvito Rossi, une entreprise de chaussures de luxe italienne fondée en 2006 par le fils du chausseur Sergio Rossi

 

Basée à Milan et originaire de San Mauro Pascoli en Emilie-Romagne – région clé de l’artisanat italien – la Maison est reconnue pour son design raffiné, son savoir-faire d’exception et son engagement inébranlable envers la qualité.

 

L’un de ces derniers modèles en date -la sandale Bijoux- apparaît avec ses doubles lanières bombées comme une véritable déclinaison 3D de l’univers joaillier en une paire de souliers. 

 

Le directeur général de l’activité Maisons de Mode & Accessoires chez Richemont, Philippe Fortunato, s’est félicité de cette annonce, saluant “une maison d’exception au savoir-faire unique dans le monde de la chaussure. Ses valeurs fondamentales de qualité sans compromis, d’élégance et d’intemporalité [étant, du reste] parfaitement alignées avec les valeurs de Richemont.”

 

De son côté, le créateur Gianvito Rossi restera au sein de l’entreprise en tant que fondateur, directeur général et directeur créatif. 

 

Celui-ci s’est réjoui de la force de frappe financière ainsi que des perspectives de développement du réseau de distribution que permettra le partenariat pour son entreprise. 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le géant du luxe a annoncé le 28 juillet avoir pris une participation majoritaire dans le chausseur milanais Gianvito Rossi.

 

Une nouvelle qui n’aurait aucun impact, selon le troisième groupe de luxe mondial, sur les résultats financiers  trimestriels dévoilés dernièrement. 

 

La Maison mère de Cartier espère ainsi renforcer sa plus petite division dédiée à la mode et aux accessoires. 

 

Une transaction non détaillée

 

Le groupe Richemont vient de prendre une participation majoritaire au sein de Gianvito Rossi, une entreprise de chaussures de luxe italienne fondée en 2006 par le fils du chausseur Sergio Rossi

 

Basée à Milan et originaire de San Mauro Pascoli en Emilie-Romagne – région clé de l’artisanat italien – la Maison est reconnue pour son design raffiné, son savoir-faire d’exception et son engagement inébranlable envers la qualité.

 

L’un de ces derniers modèles en date -la sandale Bijoux- apparaît avec ses doubles lanières bombées comme une véritable déclinaison 3D de l’univers joaillier en une paire de souliers. 

 

Le directeur général de l’activité Maisons de Mode & Accessoires chez Richemont, Philippe Fortunato, s’est félicité de cette annonce, saluant “une maison d’exception au savoir-faire unique dans le monde de la chaussure. Ses valeurs fondamentales de qualité sans compromis, d’élégance et d’intemporalité [étant, du reste] parfaitement alignées avec les valeurs de Richemont.”

 

De son côté, le créateur Gianvito Rossi conserve son rôle au sein de l’entreprise en tant que fondateur, directeur général et directeur créatif. 

 

Celui-ci s’est réjoui de la force de frappe financière ainsi que des perspectives de développement du réseau de distribution que permettra le partenariat pour son entreprise. 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus