Quels nouveaux modèles économiques pour la mode ?

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,armember »][vc_column][vc_column_text]

Nouveaux acteurs, nouvelles priorités, nouvelles stratégies, la mode se transforme sans cesse, et en particulier depuis l’irruption de la crise du Covid-19. C’est pour répondre à ces changements de paradigme et réfléchir aux dynamiques qui sous-tendent les métamorphoses du secteur que les Fédérations de la mode et le DEFI La Mode de France viennent de publier une étude sur les « Nouveaux Modèles Economiques de la Mode ». Nous vous livrons les principaux enjeux de ces business models de demain.

 

La RSE, au cœur des modèles économiques de la mode

 

Sur les 40 entreprises françaises et étrangères interrogées pour les besoins de l’étude, 100 % d’entre elles posent la RSE comme une priorité stratégique et comme un élément clé de leur pérennité, et cela « quelles que soient leur taille, leur maturité et leur modèle » précise Céline Choain, senior partner chez Kea & Partners.

 

La Responsabilité Sociale et Environnementale, « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes », (Livre vert de la Commission européenne, 2001) est donc aujourd’hui au cœur des modèles économiques de la mode, poussée par les marques, les consommateurs et le cadre législatif.

 

Cette mouvance RSE signifie de plus en plus d’actions sur le plan environnemental (upcycling, sourcing, écoconception) et sur le plan social et sociétal (sauvegarde de l’emploi, préservation de la filière), mais aussi un engagement pour le « Made In » ainsi que pour le marché de la seconde main, qui se pose en phénomène durable avec de belles perspectives, notamment grâce à l’appui du digital.

 

82 % des entreprises considèrent qu’elles ont progressé dans ce domaine au cours des dernières années. La RSE n’est donc pas un sujet d’actualité ou de communication mais un enjeu structurel intégré au business model, plus que jamais vecteur de sens pour les marques et les équipes, générateur de valeur et source d’inspiration et d’innovation.

 

Post crise, ces plans de route semblent encore plus pérennes avec un volet « social » qui prend une nouvelle dimension.

 

Innovation et technologies, boosters de demain

 

La dernière décennie a été marquée par l’émergence de nombreuses « briques technologiques » qui sont venues bouleverser un ou plusieurs maillons de la chaîne de valeur des entreprises du secteur de la mode.

 

Sur l’amont, les principaux enjeux concernent la réduction de l’impact environnemental du secteur et l’optimisation des ressources engagées dans le processus créatif, cela via l’utilisation de nouvelles matières et de nouveaux processus productifs. (Sur ces questions, les investissements nécessaires et les compétences à acquérir expliquent que ce sont principalement les grands leaders du luxe qui affichent la plus forte maturité.)

 

Sur l’aval, les principaux usages sont liés au digital et visent à l’optimisation de la performance. L’émergence de l’intelligence artificielle, du Cloud, de la RFID, de la réalité virtuelle ou augmentée ou encore de la fabrication additive a eu dans ce sens un impact important sur l’ensemble de la chaîne de valeur dans la mode, mais particulièrement chez les marques et distributeurs. Le plus fort ROI (retour sur investissement) de l’acquisition de ces outils et méthodes explique leur plus fort développement au sein du secteur.

 

Mais l’innovation dans le secteur dépasse les seuls outils digitaux et doit amener les entreprises à passer à une véritable culture de la nouveauté et de l’innovation, surtout que la crise a catalysé les besoins de digitalisation, au travers du e-commerce, mais aussi « dans tous les processus de conception, fabrication, distribution et communication » selon Xavier Romatet, directeur général de l’Institut Français de la Mode.

 

L’approche par la valeur client

 

L’approche par la valeur client va au-delà des questions d’orientation client de l’entreprise (organisation de l’entreprise à tous niveaux pour répondre au mieux aux attentes des clients).

 

Elle a des vocations multiples – recruter des clients, les fidéliser, maximiser leur contribution économique et rentabiliser les dépenses en marketing – et promet alors de devenir un paramètre de valorisation des actifs de l’entreprise quel que soit le secteur et en particulier des acteurs de la mode aujourd’hui challengés.

 

L’exploitation de la data est justement un des moyens qui permettent l’accroissement de la valeur client à travers des communications ciblées et personnalisées, une meilleure compréhension des attentes et réactions des clients et des investissements marketing optimisés.

 

Les dirigeants interrogés considèrent d’ailleurs tous que l’exploitation des données clients est un enjeu clé de leur développement, néanmoins seuls 12% d’entre eux estiment mettre en œuvre suffisamment de moyens dans ce domaine.

 

Or la mise en place d’une stratégie data est devenue impérieuse : « On ne peut plus se contenter de pousser les produits sur les sites et dans les boutiquesAujourd’hui le consommateur a le choix et le pouvoir, il faut donc entretenir avec lui une relation directe qui permet de le comprendre, de répondre à ses attentes. La data doit donc être envisagée non pas sous l’angle technologique mais bien sous celui du bon sens marketing » selon le DG Xavier Romatet.

 

L’étude permet donc de réfléchir sur les voies et moyens de réinvention d’une filière déjà marquée par des mutations profondes, et d’éclairer aussi bien les entrepreneurs de la mode que les dirigeants dans leurs réflexions stratégiques sur la création et la transformation des modèles gagnants.

 

Cliquez ici pour télécharger l’étude complète.

 

Lire aussi > Quel avenir pour le luxe français après la crise

 

Photo à la Une : © Dior[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Nouveaux acteurs, nouvelles priorités, nouvelles stratégies, la mode se transforme sans cesse, et en particulier depuis l’irruption de la crise du Covid-19. C’est pour répondre à ces changements de paradigme et réfléchir aux dynamiques qui sous-tendent les métamorphoses du secteur que les Fédérations de la mode et le DEFI La Mode de France viennent de publier une étude sur les « Nouveaux Modèles Economiques de la Mode ». Nous vous livrons les principaux enjeux de ces business models de demain.

 

La RSE, au cœur des modèles économiques de la mode

 

Sur les 40 entreprises françaises et étrangères interrogées pour les besoins de l’étude, 100 % d’entre elles posent la RSE comme une priorité stratégique et comme un élément clé de leur pérennité, et cela « quelles que soient leur taille, leur maturité et leur modèle » précise Céline Choain, senior partner chez Kea & Partners.

 

La Responsabilité Sociale et Environnementale, « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes », (Livre vert de la Commission européenne, 2001) est donc aujourd’hui au cœur des modèles économiques de la mode, poussée par les marques, les consommateurs et le cadre législatif.

[…]

[/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Dior[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »customer »][vc_column][vc_column_text]

Nouveaux acteurs, nouvelles priorités, nouvelles stratégies, la mode se transforme sans cesse, et en particulier depuis l’irruption de la crise du Covid-19. C’est pour répondre à ces changements de paradigme et réfléchir aux dynamiques qui sous-tendent les métamorphoses du secteur que les Fédérations de la mode et le DEFI La Mode de France viennent de publier une étude sur les « Nouveaux Modèles Economiques de la Mode ». Nous vous livrons les principaux enjeux de ces business models de demain.

 

La RSE, au cœur des modèles économiques de la mode

 

Sur les 40 entreprises françaises et étrangères interrogées pour les besoins de l’étude, 100 % d’entre elles posent la RSE comme une priorité stratégique et comme un élément clé de leur pérennité, et cela « quelles que soient leur taille, leur maturité et leur modèle » précise Céline Choain, senior partner chez Kea & Partners.

 

La Responsabilité Sociale et Environnementale, « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes », (Livre vert de la Commission européenne, 2001) est donc aujourd’hui au cœur des modèles économiques de la mode, poussée par les marques, les consommateurs et le cadre législatif.

[…]

[/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Dior[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus