Prada enregistre une solide croissance au cours des neuf premiers mois 2023

Prada affiche une nette croissance sur les neuf premiers mois de l’année 2023. Dans un contexte macroéconomique incertain, le groupe de luxe milanais, coté à la Bourse de Hong Kong, rencontre une belle demande en Europe et Asie.

 

Prada s’en sort mieux que ses concurrents. Le groupe de luxe italien a annoncé des résultats financiers impressionnants pour les neuf premiers mois de l’année 2023. Son  chiffre d’affaires global  a grimpé de 17 %, atteignant 3,34 milliards d’euros, principalement en raison de la forte demande en Asie et en Europe, ses deux principaux marchés.

 

Les ventes au détail ont été boostées de 17 % à taux de change constant, à 2,98 milliards d’euros, grâce à une hausse des revenus de 13% chez Prada et de 49% chez Miu Miu, la petite sœur de la marque principale, qui vise une clientèle plus jeune.

 

Les ventes de gros ont quant à elles augmenté de 6 %.

 

Prada « a maintenu une trajectoire de croissance solide au troisième trimestre, soutenue par des ventes solides en prix constants », a commenté son PDG Andrea Guerra, qui a pris les rênes du groupe en janvier. Miu Miu « a de nouveau enregistré une excellente performance dans toutes les zones géographiques et toutes les catégories de produits », a-t-il ajouté.

 

Le segment prêt-à-porter a enregistré une croissance exceptionnelle de 32 %, devant le département chaussures avec une hausse de 16 %, et la maroquinerie, qui a progressé de 8 %.

 

« Notre stratégie a permis une croissance solide au cours des neuf premiers mois de 2023, y compris au troisième trimestre, malgré une base de comparaison très difficile. Le Groupe a continué à consolider la désirabilité de ses marques et a accéléré ses investissements comme prévu », a commenté Patrizio Bertelli, président et directeur exécutif du groupe

 

Décélération aux États-Unis

 

Concernant les ventes au détail par région, le continent américain est le seul à avoir enregistré une légère baisse de -1 %, représentant un chiffre d’affaires de 536 millions d’euros. Cette stagnation intervient dans un contexte de hausse des taux d’intérêt et d’un ralentissement économique général, des facteurs qui ont touché de nombreux acteurs du secteur.

 

À l’inverse, le Japon a affiché la croissance la plus impressionnante, avec une augmentation de 47 %, portant le chiffre d’affaires à 334 millions d’euros.

 

L’Asie-Pacifique s’est démarquée comme le marché le plus dynamique avec une augmentation de ses revenus de 21 %, dépassant ainsi la barre du milliard d’euros de ventes.

 

En Europe, les ventes ont progressé de 17 % à 941 millions d’euros, grâce à « la forte demande locale et aux flux touristiques ».

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>PRADA PRÉFÈRE LA DOUBLE COTATION À LA FUSION-ACQUISITION

Photo à la Une : ©Prada

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus