Paris devient la première Bourse européenne

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Pour la première fois, la capitalisation totale des sociétés parisiennes cotées a dépassé celle de la City de Londres.  C’est la conséquence du dynamisme des champions français de la Bourse, à commencer par le secteur du luxe, principal moteur du CAC 40.

 

Hier, à l’ouverture de la Bourse, Paris s’est placé devant Londres. Une première historique pour la Bourse tricolore, qui devient la plus grande d’Europe.

 

La Bourse de Paris affiche une capitalisation de 2,823 milliards de dollars, contre 2,821 milliards pour celle de Londres. Un écart mince, mais qui fait la différence.

 

Les deux plus grandes puissances financières européennes apparaissent au coude-à-coude et ce n’est pas la première fois. Le déclin de Londres et la montée en puissance de Paris sont des tendances de long terme. En juin 2014, la Bourse de Londres pesait encore plus de 4 milliards de dollars, contre 2,234 pour celle de Paris.

 

L’Angleterre perd ainsi de sa splendeur et sa première place. Depuis la sortie du pays de l’Union européenne, son économie peine à se relever. Les entreprises internationales hésitent à investir sur le long terme outre-Manche, et ses relations commerciales avec l’UE restent incertaines. Résultat, les indices boursiers britanniques stagnent : le FTSE 100 n’a cru que de 0.06 % en cinq ans, alors que le CAC 40 a connu un bond de 25 % sur la même période.

 

Des sociétés préfèrent ne courir aucun risque et quittent la Bourse londonienne. C’est le cas de  la compagnie aérienne lowcost Ryanair, qui a fait le choix de protéger sa licence européenne plutôt que ses actionnaires britanniques. Le groupe minier BHP a lui aussi mis fin à sa cotation à Londres pour aller de l’autre côté du globe, en Australie.

 

Livre en chute

 

La morosité économique du pays a également pesé sur sa devise. La valeur de la Livre a plongé de 16 % face à l’euro depuis 2016, l’année du vote du Brexit, dont une baisse de 4,6 % cette année.

 

Ces dernières années, le luxe a été le principal moteur de la Bourse de Paris grâce à de grands groupes comme Kering, LVMH ou L’Oréal. Le leader du luxe mondial est devenu en février 2021 la plus grande société cotée en Europe, avec aujourd’hui une capitalisation de 350 milliards d’euros, contre moins de 70 milliards en juin 2016.

 

Lire aussi >CAC 40 : L’Oréal décroche en Bourse après les prévisions décevantes d’Estée Lauder

Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Pour la première fois, la capitalisation totale des sociétés parisiennes cotées a dépassé celle de la City de Londres.  C’est la conséquence du dynamisme des champions français de la Bourse, à commencer par le secteur du luxe, principal moteur du CAC 40.

 

Hier, à l’ouverture de la Bourse, Paris s’est placé devant Londres. Une première historique pour la Bourse tricolore, qui devient la plus grande d’Europe.

 

La Bourse de Paris affiche une capitalisation de 2,823 milliards de dollars, contre 2,821 milliards pour celle de Londres. Un écart mince, mais qui fait la différence.

 

Les deux plus grandes puissances financières européennes apparaissent au coude-à-coude et ce n’est pas la première fois. Le déclin de Londres et la montée en puissance de Paris sont des tendances de long terme. En juin 2014, la Bourse de Londres pesait encore plus de 4 milliards de dollars, contre 2,234 pour celle de Paris.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Press[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Pour la première fois, la capitalisation totale des sociétés parisiennes cotées a dépassé celle de la City de Londres.  C’est la conséquence du dynamisme des champions français de la Bourse, à commencer par le secteur du luxe, principal moteur du CAC 40.

 

Hier, à l’ouverture de la Bourse, Paris s’est placé devant Londres. Une première historique pour la Bourse tricolore, qui devient la plus grande d’Europe.

 

La Bourse de Paris affiche une capitalisation de 2,823 milliards de dollars, contre 2,821 milliards pour celle de Londres. Un écart mince, mais qui fait la différence.

 

Les deux plus grandes puissances financières européennes apparaissent au coude-à-coude et ce n’est pas la première fois. Le déclin de Londres et la montée en puissance de Paris sont des tendances de long terme. En juin 2014, la Bourse de Londres pesait encore plus de 4 milliards de dollars, contre 2,234 pour celle de Paris.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus