Vous lisez en ce moment
Maria Grazia Chiuri : que vaut « Dior Talks », son nouveau podcast ?

Maria Grazia Chiuri : que vaut « Dior Talks », son nouveau podcast ?

Des décors de défilés aux collections engagées, la créatrice italienne Maria Grazia Chiuri a, depuis son arrivée chez Dior en 2016, toujours été une fervente porte-parole de la cause féministe. En 2020, elle illustre à nouveau ses engagements en signant une série de podcasts sur le féminisme et ses différentes articulations dans l’histoire.

 

 

Dès son arrivée à la tête de la direction artistique de la maison Dior en juillet 2016, Maria Grazia Chiuri est rapidement devenue l’une des stylistes les plus engagées de sa génération. La créatrice italienne n’a cessé en effet de donner la parole aux femmes d’une multitude de façons et notamment lors de défilés « engagés », comme c’était encore le cas le 25 février dernier lors du défilé Dior automne-hiver 2020 à Paris où les pages du journal « Le Monde » évoquant les combats féministes et des slogans tels que « When Women Strike, The World Stops » (« Quand les femmes font grève, le monde s’arrête ») recouvraient le podium et le plafond.

 

Le 8 mars dernier, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Maria Grazia Chiuri a alors dévoilé un projet d’envergure : la sortie de sa propre émission audio, baptisée « Dior Talks ». Des podcasts d’une trentaine de minutes où elle décortique la question du féminisme sous la forme de conversations ordinaires avec des artistes, des collaborateurs ou des amis. L’objectif : s’exprimer sur le rôle de l’art dans les grandes étapes du féminisme.

 

Et pour le premier épisode, disponible sur les plateformes de podcasts et sur le site de Dior, Maria Grazia Chiuri a donné libre parole à Judy Chicago, artiste et autrice féministe américaine. Toutes deux s’expriment sur leurs parcours, leurs inspirations, leurs œuvres, leur rapport au vêtement et la façon dont elles ont incorporé le féminisme à leur processus créatif.

 

Parmi les autres invités, on retrouve également Tomaso Binga et Mickalene Thomas qui ont collaboré avec Maria Grazia Chiuri lors de ses différents défilés, mais aussi Paola Ugolini, commissaire d’exposition et fidèle amie de la styliste italienne, ou encore l’artiste britanique Tracey Emin. Autour de la question du féminisme et de l’art, toutes ces voix s’entremêlent en faveur d’un seul et même engagement, celui de redéfinir au 21ème siècle le rôle essentiel des vêtements sur la représentation du genre en société, de manière à émanciper des carcans et des stéréotypes.

 

Portées par Maria Grazia, créatrice devenue conteuse le temps d’un podcast, ces conversations exclusives mettent l’accent sur le soutien indéfectible des artistes et de l’art aux femmes et au féminisme, pour simplement « dire aux femmes qu’elles sont libres », comme aime le souligner la directrice artistique de la griffe de luxe française.

Voir aussi


 

Des épisodes (en anglais), à écouter impérativement dès maintenant pour changer notre regard sur les femmes, sur l’art, sur la mode, sur le monde.

 

Lire aussi > Claudia Marcocci nommée directrice générale de la marque parfums Christian Dior

 

Photo à la une : © Dior

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut