LVMH renforce sa division horlogère avec l’achat d’Épée 1839

Le géant français du luxe LVMH renforce sa division horlogère avec l’acquisition de Swiza SA, propriétaire de la manufacture suisse L’Épée 1839, spécialisée dans les horloges haut de gamme. Cette démarche stratégique vise à consolider la position de LVMH sur le marché de l’horlogerie de luxe. En parallèle, Bernard Arnault a pris une participation dans Richemont, suscitant des spéculations sur une éventuelle future acquisition dans la haute joaillerie.

 

Le géant français du luxe LVMH a annoncé le rachat de Swiza SA, propriétaire de la manufacture suisse L’Épée 1839, spécialisée dans les horloges haut de gamme. Cette acquisition stratégique vise à renforcer la présence de LVMH sur le marché de l’horlogerie de luxe.

 

Les détails financiers de cette transaction n’ont pas été divulgués.

 

Réputée pour la haute qualité de ses horloges, L’Épée 1839 propose une gamme de produits allant des pièces classiques à des modèles plus créatifs, comme une horloge en forme de grenade à plus de 10 000 francs suisses (11 135 dollars) et une horloge miniature en forme de voiture à 43 500 francs suisses (48 438 dollars).

 

Initialement spécialisée dans les composants horlogers et pionnière des boîtes à musique, L’Épée 1839 s’est depuis concentrée sur les horloges, collaborant avec de nombreuses Maisons de luxe et d’horlogerie, dont certaines font partie du groupe LVMH.

 

« Nous maintiendrons et développerons les nombreux partenariats horlogers », a déclaré Frédéric Arnault, PDG de la division montres de LVMH depuis janvier 2024.

 

Marque unique

 

Basée à Delémont, dans le Jura suisse, L’Épée 1839 perpétue depuis 185 ans un savoir-faire horloger exceptionnel. L’entreprise emploie « plus de 80 designers, ingénieurs, horlogers, mécaniciens et collaborateurs », selon le communiqué.

 

La Maison a attiré l’attention ces dernières années grâce à ses collaborations avec des horlogers renommés, dont Maximilian Büsser, fondateur et directeur créatif de MB&F, une entreprise basée à Genève. Leurs créations conjointes, telles que des horloges en forme d’araignées, de robots et de fusées, ont atteint des prix dépassant les 30 000 dollars chacune.

 

 

« L’Épée 1839 est une marque d’objets d’art mécaniques dotée d’un savoir-faire inégalé et unique avec la capacité de développer et de concevoir des objets, et en particulier la capacité unique d’interpréter les subtilités horlogères en trois dimensions », a souligné Frédéric Arnault.

 

La division Montres et Joaillerie de LVMH a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros au premier trimestre 2024, et près de 11 milliards d’euros en 2023, contribuant au chiffre d’affaires total du groupe de 86,2 milliards d’euros.

 

Bernard Arnault prend une participation dans Richemont

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>LVMH FAIT L’ACQUISITION DE L’EMBLÉMATIQUE RESTAURANT « CHEZ L’AMI LOUIS »

Photo à la Une : © Épée 1839

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus