L’Oréal s’envole au premier trimestre

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Avec une hausse de ses ventes de 15%, L’Oréal a fait mieux que les prévisions des analystes au premier trimestre. Sa division luxe, plombée par la Chine en début d’année, a fait moins bien que les produits grand public, inscrits cependant dans une tendance de premiumisation.

 

L’Oréal continue de monter en gamme et de conforter sa place de Numéro un mondial de la Beauté.

 

Au premier trimestre 2023, sa division luxe, qui était passée à la première place en 2021, a certes rétrogradé à la deuxième place derrière celle dédiée aux produits grand public (Elsève, Garnier, Maybelline, L’Oréal Paris…).

 

Avec une progression de son chiffre d’affaires de + 6,5 % à données comparables à 3,7 milliards d’euros, le luxe fait en effet moins bien que le grand public (+16% à 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

 

Mais si  la Division grand public “surperforme le marché”, c’est aussi parce qu’elle “tire profit de sa stratégie de premiumisation (avec  des produits plus chers) tout en continuant à croître de façon significative en volume” indique le géant des cosmétiques et parfums.

 

Mieux que les prévisions

 

Tous confondus, le chiffre d’affaires de l’Oréal  a progressé de 15% à 10,38 milliards d’euros,  au premier trimestre. Soit mieux que les prévisions de Bloomberg et Factset qui “se contentaient” de 9,8 milliards et 9,7 milliards d’euros.

 

Toutes les divisions sont en croissance, avec une performance exceptionnelle, outre pour les Produits Grand Public déjà cités, de la Beauté Dermatologique. Cette dernière division “enregistre une croissance exceptionnelle” de + 31 % à 1,7 milliard d’euros.

 

Sur le plan géographique, la croissance est ressortie à deux chiffres dans chaque Zone sauf en  Asie du Nord (+1,9% en comparable), “en raison d’un déstockage de la distribution en Chine continentale en tout début d’année”.

 

Les autres zones émergentes se sont en revanche montrées très dynamiques. La Zone Sapmena-SSA (Asie du Sud, Pacifique, Moyen Orient, Afrique du Nord, Afrique Sud Saharienne) a ainsi bondi de 26,7% à 841 millions d’euros et l’Amérique latine de +22,3% à 684,4 millions d’euros. De leur côté, les zones matures ne calent pas pour autant, avec une hausse de +16% à 3,2 milliards d’euros pour l’Europe et +17% pour l’Amérique du Nord à 2,6 milliards d’euros.

“ Cette performance, qui ne bénéficie pas encore de la réouverture de la Chine, démontre la puissance du modèle multipolaire équilibré de L’Oréal” souligne Nicolas Hieronimus, le directeur général du groupe, dans un communiqué.

 

Le luxe porté par les Parfums

 

Plus en détail, la division luxe a été portée par les Parfums, en particulier ceux d’Yves Saint Laurent et “ses trois grands piliers Libre, Y et Black Opium”. Mais ceux des marques couture, “en particulier Born In Roma de Valentino, Angel Elixir de Mugler, Luna Rossa Ocean et Paradoxe de Prada” confirment aussi “leur très fort potentiel”. Côté soins de la peau, Helena Rubinstein et Takami se distinguent aussi.

 

Enfin, l’Oréal devrait continuer de creuser son sillage dans le luxe. Le 3 avril dernier, le groupe a annoncé la signature d’un accord avec Natura &Co pour l’acquisition d’Aēsop, la marque australienne de cosmétiques de luxe.

 

“Conscients des incertitudes actuelles, nous restons toujours optimistes quant aux perspectives du marché de la beauté, ambitieux pour l’avenir et confiants dans notre capacité à surperformer à nouveau le marché et à réaliser, en 2023, une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats. » a indiqué Nicolas Hieronimus, le directeur général.

 

Lire aussi > Kering, l’Oréal et EssilorLuxottica : de belles performances au 3e trimestre

Photo à la Une : © L’Oréal/ Mazarine[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Avec une hausse de ses ventes de 15%, L’Oréal a fait mieux que les prévisions des analystes au premier trimestre. Sa division luxe, plombée par la Chine en début d’année, a fait moins bien que les produits grand public, inscrits cependant dans une tendance de premiumisation.

 

L’Oréal continue de monter en gamme et de conforter sa place de Numéro un mondial de la Beauté.

 

Au premier trimestre 2023, sa division luxe, qui était passée à la première place en 2021, a certes rétrogradé à la deuxième place derrière celle dédiée aux produits grand public (Elsève, Garnier, Maybelline, L’Oréal Paris…).

 

Avec une progression de son chiffre d’affaires de + 6,5 % à données comparables à 3,7 milliards d’euros, le luxe fait en effet moins bien que le grand public (+16% à 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

 

Mais si  la Division grand public “surperforme le marché”, c’est aussi parce qu’elle “tire profit de sa stratégie de premiumisation (avec  des produits plus chers) tout en continuant à croître de façon significative en volume” indique le géant des cosmétiques et parfums.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © L’Oréal/ Mazarine[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Avec une hausse de ses ventes de 15%, L’Oréal a fait mieux que les prévisions des analystes au premier trimestre. Sa division luxe, plombée par la Chine en début d’année, a fait moins bien que les produits grand public, inscrits cependant dans une tendance de premiumisation.

 

L’Oréal continue de monter en gamme et de conforter sa place de Numéro un mondial de la Beauté.

 

Au premier trimestre 2023, sa division luxe, qui était passée à la première place en 2021, a certes rétrogradé à la deuxième place derrière celle dédiée aux produits grand public (Elsève, Garnier, Maybelline, L’Oréal Paris…).

 

Avec une progression de son chiffre d’affaires de + 6,5 % à données comparables à 3,7 milliards d’euros, le luxe fait en effet moins bien que le grand public (+16% à 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

 

Mais si  la Division grand public “surperforme le marché”, c’est aussi parce qu’elle “tire profit de sa stratégie de premiumisation (avec  des produits plus chers) tout en continuant à croître de façon significative en volume” indique le géant des cosmétiques et parfums.

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © L’Oréal/ Mazarine[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus