Vous lisez en ce moment
Londres : la demande pour les locations super luxe en plein boom

Londres : la demande pour les locations super luxe en plein boom

La demande pour les locations coûtant plus de 5000 livres par semaine a augmenté à Londres au troisième trimestre, offrant ainsi de nombreuses opportunités pour les propriétaires de ces locations.

 

Sur le marché londonien des super-locations, le fossé entre l’offre et la demande s’agrandit. Les logements coûtants plus de 5000£ par semaine sont de plus en plus prisés, pour le plus grand bonheur des propriétaires.

 

Au cours du troisième trimestre de l’année 2021, 45 logements super haut de gamme ont été loués dans la capitale anglaise, contre 34 à la même époque l’année précédente. Parmi ces locations, il s’en trouve une qui a été louée pour 40 000£ la semaine, soit la plus chère au cours du dernier trimestre.

 

Le seul mois d’août a été l’un des mois où les super-locations ont été les plus fortes, selon un rapport publié ce jeudi au Royaume-Uni par l’agence immobilière Knight Frank.

 

L’appétit pour ces maisons haut de gamme augmente sans cesse, en particulier dans les quartiers de Knightsbridge, Kensington et Mayfair. L’offre reste pourtant limité, et le nombre de locations haut de gamme est à son niveau le plus bas depuis la fin de l’année 2016, à un tel point que certains locataires potentiels ont accepté des locations à court terme, réservé des hôtels ou même signé des accords de pré-location. Un récent accord passé dans le quartier de Kensington a vu une maison familiale en cours de rénovation être louée six mois avant même d’être terminée.

 

« Je ne suis pas sûr que les clients et les investisseurs aient pris conscience de l’ampleur de l’opportunité sur le marché des super-locations à court terme à Londres », a déclaré Tom Smith, responsables des locations haut de gamme chez Knight Frank. « Quel que soit le budget, les recherches pour ce type de location sont souvent très délicates étant donné le manque d’options clé en main de haut calibre sur le marché » .

 

« Nous avons eu un penthouse de 20 millions de livres sterling sur notre registre des ventes qui a cherché à tirer parti de ce marché en essayant d’attirer des acheteurs », ajoute-t-il comme exemple. « Quand il a été mis à disposition pour des locations de courte durée, il y a eu des périodes très limitées où les propriétaires ont eu du mal à trouver un locataire » .

Voir aussi

 

 

Lire aussi > IMMOBILIER : RECORD DE VENTE DES BIENS D’EXCEPTIONS À MANHATTAN EN AOÛT

 

Photo à la Une : © Piqsels

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut