Les constructeurs automobiles de luxe saluent l’assouplissement de l’interdiction des moteurs thermiques après 2035

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Un accord a été conclu entre l’Allemagne et la Commission européenne pour exempter de l’interdiction de vente de 2035 les voitures à moteur thermique qui utilisent des e-carburants. Cette dérogation profitera à des constructeurs tels que Ferrari et Porsche, connus pour leurs moteurs à combustion interne puissants.

 

Les moteurs thermiques disparaitront-ils totalement en 2035 ? Hier, le Conseil de l’Union européenne annonçait l’interdiction de vente des voitures neuves à moteur thermique à partir de 2035. L’Allemagne, qui faisait pression depuis quelques semaines pour éviter cette décision, a finalement obtenu gain de cause ! Il sera toujours possible d’acheter une voiture neuve qui n’est pas 100 % électrique au-delà de cette échéance, mais à une seule condition : elle devra fonctionner aux carburants de synthèse, également appelés e-carburants.

 

Ces derniers sont des carburants renouvelables produits en utilisant de l’électricité renouvelable pour synthétiser des produits tels que le gaz naturel, le diesel et l’essence. Bien qu’ils émettent du CO2 lorsqu’ils sont brûlés, les émissions sont censées être égales à la quantité retirée de l’atmosphère pour produire le carburant, les rendant ainsi neutres dans l’ensemble.

 

L’UE s’est engagée à faire une proposition allant en ce sens vers la fin 2024. Cette décision a été saluée par les grands constructeurs allemands et de luxe.

 

Carburant de synthèse et électricité pour Ferrari

 

Ferrari, qui prévoit que les modèles électriques et hybrides représenteront 80% de sa gamme de modèles d’ici 2030, contre 20% toujours propulsés par des moteurs à combustion interne, a déclaré que cette exemption lui permettrait de poursuivre la production de cette dernière catégorie de véhicules plus longtemps.

 

« Cette décision est très intéressante pour nous car elle permet aux moteurs à combustion interne de dépasser 2036 », a ainsi déclaré le PDG de Ferrari, Benedetto Vigna, lors d’une conférence de presse organisée par Reuters.

 

Benedetto Vigna a également déclaré que la production de carburants synthétiques pourrait aider à prolonger la durée de vie des voitures à combustion interne en réduisant leur impact environnemental. La réduction du coût des e-carburants est aussi attendue dans les années à venir. Le constructeur italien, qui prévoit de lancer son premier véhicule entièrement électrique en 2025, a déclaré que ce modèle serait « une voiture unique », mais n’a pas divulgué de détails.

 

E-carburant « utile » pour Volkswagen

 

Le groupe Volkswagen, qui compte Porsche parmi ses marques, a également salué l’accord sur les e-carburants, affirmant qu’il aiderait les modèles à faible volume tels que la Porsche 911. Le constructeur allemand a toutefois annoncé qu’il resterait engagé dans l’électrification de sa gamme de modèles, avec un objectif de vendre environ 10% de voitures électriques cette année et plus de la moitié d’ici la fin de la décennie.

 

« Nous considérons les e-carburants comme un ajout utile à la flotte existante de moteurs à combustion interne et pour les applications spéciales », a déclaré Volkswagen.

 

Comme pour Ferrari, bien que la production de carburants synthétiques ne soit pas encore viable à grande échelle, Porsche et Volkswagen ont également investi dans cette dernière.

 

 

Lire aussi >Road to 20 : Porsche compte encore optimiser sa rentabilité

Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Un accord a été conclu entre l’Allemagne et la Commission européenne pour exempter de l’interdiction de vente de 2035 les voitures à moteur thermique qui utilisent des e-carburants. Cette dérogation profitera à des constructeurs tels que Ferrari et Porsche, connus pour leurs moteurs à combustion interne puissants.

 

Les moteurs thermiques disparaitront-ils totalement en 2035 ? Hier, le Conseil de l’Union européenne annonçait l’interdiction de vente des voitures neuves à moteur thermique à partir de 2035. L’Allemagne, qui faisait pression depuis quelques semaines pour éviter cette décision, a finalement obtenu gain de cause ! Il sera toujours possible d’acheter une voiture neuve qui n’est pas 100 % électrique au-delà de cette échéance, mais à une seule condition : elle devra fonctionner aux carburants de synthèse, également appelés e-carburants.

 

Ces derniers sont des carburants renouvelables produits en utilisant de l’électricité renouvelable pour synthétiser des produits tels que le gaz naturel, le diesel et l’essence. Bien qu’ils émettent du CO2 lorsqu’ils sont brûlés, les émissions sont censées être égales à la quantité retirée de l’atmosphère pour produire le carburant, les rendant ainsi neutres dans l’ensemble.

 

L’UE s’est engagée à faire une proposition allant en ce sens vers la fin 2024. Cette décision a été saluée par les grands constructeurs allemands et de luxe.

 

Carburant de synthèse et électricité pour Ferrari

 

Ferrari, qui prévoit que les modèles électriques et hybrides représenteront 80% de sa gamme de modèles d’ici 2030, contre 20% toujours propulsés par des moteurs à combustion interne, a déclaré que cette exemption lui permettrait de poursuivre la production de cette dernière catégorie de véhicules plus longtemps.

 

« Cette décision est très intéressante pour nous car elle permet aux moteurs à combustion interne de dépasser 2036 », a ainsi déclaré le PDG de Ferrari, Benedetto Vigna, lors d’une conférence de presse organisée par Reuters.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Un accord a été conclu entre l’Allemagne et la Commission européenne pour exempter de l’interdiction de vente de 2035 les voitures à moteur thermique qui utilisent des e-carburants. Cette dérogation profitera à des constructeurs tels que Ferrari et Porsche, connus pour leurs moteurs à combustion interne puissants.

 

Les moteurs thermiques disparaitront-ils totalement en 2035 ? Hier, le Conseil de l’Union européenne annonçait l’interdiction de vente des voitures neuves à moteur thermique à partir de 2035. L’Allemagne, qui faisait pression depuis quelques semaines pour éviter cette décision, a finalement obtenu gain de cause ! Il sera toujours possible d’acheter une voiture neuve qui n’est pas 100 % électrique au-delà de cette échéance, mais à une seule condition : elle devra fonctionner aux carburants de synthèse, également appelés e-carburants.

 

Ces derniers sont des carburants renouvelables produits en utilisant de l’électricité renouvelable pour synthétiser des produits tels que le gaz naturel, le diesel et l’essence. Bien qu’ils émettent du CO2 lorsqu’ils sont brûlés, les émissions sont censées être égales à la quantité retirée de l’atmosphère pour produire le carburant, les rendant ainsi neutres dans l’ensemble.

 

L’UE s’est engagée à faire une proposition allant en ce sens vers la fin 2024. Cette décision a été saluée par les grands constructeurs allemands et de luxe.

 

Carburant de synthèse et électricité pour Ferrari

 

Ferrari, qui prévoit que les modèles électriques et hybrides représenteront 80% de sa gamme de modèles d’ici 2030, contre 20% toujours propulsés par des moteurs à combustion interne, a déclaré que cette exemption lui permettrait de poursuivre la production de cette dernière catégorie de véhicules plus longtemps.

 

« Cette décision est très intéressante pour nous car elle permet aux moteurs à combustion interne de dépasser 2036 », a ainsi déclaré le PDG de Ferrari, Benedetto Vigna, lors d’une conférence de presse organisée par Reuters.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus