Les constructeurs allemands ressentent le ralentissement chinois au troisième trimestre

Les constructeurs automobiles allemands Mercedes-Benz et BMW ont publié leurs résultats pour le troisième trimestre. Alors que leurs ventes sont impactées par le ralentissement de la croissance chinoise, certains constructeurs entament des discussions de partenariat avec des marques émergentes.

 

Décidément, la Chine n’épargne personne. Les constructeurs automobiles de luxe allemands, Mercedes-Benz et BMW, ont publié mardi 10 octobre, leurs chiffres du troisième trimestre, révélant des tendances divergentes sur le marché chinois.

 

Mercedes-Benz, confronté à des problèmes de chaîne d’approvisionnement et de changements de modèles, a vu ses ventes mondiales chuter de 4 % en glissement annuel de juillet à septembre. Le constructeur a indiqué une baisse des chiffres mondiaux de gros à 510 600 véhicules au troisième trimestre, tandis que les ventes en Chine ont chuté de 12 % par rapport à l’année précédente. Cependant, l’entreprise maintient ses prévisions annuelles de croissance des ventes stables.

 

« Les volumes ont été impactés par le changement de modèle pour la Classe E et un goulot d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement qui a limité la disponibilité du GLC (modèle de SUV de luxe) » a déclaré l’entreprise.

 

De son côté, BMW s’en est mieux sorti et a enregistré une augmentation de 5,8 % de ses ventes au détail dans le monde pour la même période, atteignant 621 699 véhicules. Les ventes au détail en Chine pour les modèles BMW et Mini ont cependant diminué de 1,8 %, tandis que ses ventes au détail mondiales ont augmenté de 5,1 % depuis le début de l’année.

 

Défi des constructeurs en Chine

 

Les constructeurs automobiles de luxe ont été confrontés à des difficultés en Chine cette année en raison de la demande affaiblie et de la concurrence accrue en matière de prix. Néanmoins, les ventes de véhicules de tourisme ont renoué avec la croissance en août. BMW a indiqué que malgré la baisse des ventes au troisième trimestre, les ventes en Chine depuis le début de l’année avaient augmenté de 1,7 %.

 

De son côté, Mercedes-Benz a annoncé que ses ventes totales dans le monde avaient augmenté de 2 % par rapport à l’année précédente, conformément à ses prévisions annuelles qui tablaient sur  une stabilité par rapport à l’année précédente. Cependant, l’entreprise ne divulgue pas de détails sur les ventes au détail.

 

« Pour notre prochaine vague de l’offensive électrique, qui débutera en 2025 avec les nouvelles architectures E, la Chine est absolument centrale », a déclaré le PDG du groupe, Ola Källenius. « Nous devons maîtriser la technologie électrique aussi parfaitement que la numérisation. C’est ce que nos clients attendent. »

 

Discussions entre Nio et Mercedes-Benz

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

Luxus+ Abonnement Digital + Papier

 

Lire aussi>AUTOMOBILE : MERCEDES ET FORD REVOIENT À LA HAUSSE LEURS PRÉVISIONS DE VENTES ANNUELLES

Photo à la Une : ©Presse

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus