Le millésime 2023 du Guide Michelin dévoilé ce lundi

Après l’annonce récente de la rétrogradation de tables réputées, passées de deux à une étoile, la révélation du nouveau palmarès du guide Michelin France 2023 était attendue avec impatience. Le cru est assez modeste avec une seule table à décrocher une troisième étoile, quatre à passer à deux, et 39 à décrocher leur toute première.

 

Bibendum, la société éditrice du fameux guide Michelin, est passée à table ce lundi. Elle avait choisi Strasbourg, la capitale de l’Europe, pour annoncer sa toute dernière moisson d’étoiles pour la France. La province a été mise en vedette en raflant tous les passages de 1 à 2 ou 2 à 3 étoiles. Sur le total, elle réunit 37 des 44 nouveaux étoilés.

 

 

Cette année, un seul restaurant a décroché le Graal soit la troisième étoile. L’heureux élu est Alexandre Couillon, à la tête de La Marine à Noirmoutier. En 2022, deux tables avaient eu cet honneur, soit La Villa Madie de Dimitri Droisneau (Cassis) et Plénitude d’Arnaud Donckele à Cheval Blanc (Paris).

 

Quatre restaurants sont, eux, passés de 1 à 2 étoiles : Cyril Attrazic à Aumont-Aubrac (48), Christophe Dufossé – Château de Beaulieu à Busnes (62), l’Amaryllis de Cédric Burtin à Saint-Rémy (71) et enfin l’Auberge de Montmin de Florian Favario à Talloires-Montmin (74).

 

Première étoile

 

39 restaurants obtiennent, eux, leur entrée dans le palmarès Michelin 2023 avec un premier macaron. Avec 7 tables (Omar Dhiab (Paris 1er), Maison Ruggieri (Paris 8), Astrance (Paris 16), Ōrtensia (Paris 16), Anona (Paris 17), Mallory Gabsi (Paris 17), Villa9Trois (Montreuil), l’Île-de-France se distingue comme la région la plus primée.

 

Suivent, avec cinq restaurants primés chacun, la Nouvelle-Aquitaine (Aumì à Puymoyen (16), Ressources à Bordeaux (33), La Table Mirasol à Mont-de-Marsan (40), Maison Ruffet – Villa Navarre à Pau (64) et La Maison de Pierre à Hasparren (64)) et les Pays de la Loire (Les Cadets à Nantes (44), L’Épicurien – Abbaye de Villeneuve aux Sorinières (44), Maison Desamy à Mareuil-sur-Lay (85), Les Reflets à La Roche-sur-Yon (85) et L’Abissiou aux Sables-d’Olonne (85)).

 

L’Occitanie et l’Auvergne-Rhônes Alpes décrochent quatre tables une étoile, soit pour la première, Rouge à Nîmes (30), Granit – La Mécanique des Frères Bonano à Colombières-sur-Orb (34), l’Arrivage à Sète (34) et Villa Pinewood à Payren-Augmentel (81) et pour la seconde, Château d’Origny à Ouches (42), le Restaurant de la Loire à Pouilly-sous-Charlieu (42), la Mutinerie à Lyon (69) et l’Incomparable à Tresserve (73).

 

Dans le Centre-Val de Loire, l’Alsace et les Hauts de France, on liste trois tables, soit pour la première région, les Chemins – Domaine de Primard à Guainville (28), Arbore & Sens à Loches (37) et Ezia à Montlivault (41), pour la deuxième, Enfin à Barr (67), Enfin à Barr (67), de:ja à Strasbourg (67), le Relais de la Poste à La Wantzenau (67) et enfin pour la troisième, Arborescence à Croix (59), Pureté à Lille (59) et Rozò à Marcq-en-Baroeul (59).

 

Enfin, deux restaurants décrochent un macaron en Bretagne : la Gouesnière – Maison Tirel-Guérin à La Gouesnière (35) et la Table des Pères – Domaine du Château des Pères à Piré-Chancé (35).

 

Mais les tables ne sont pas les seules à être mises à l’honneur.

 

Meilleurs Sommeliers et services

 

Les prix de la Sommellerie et de la Salle ont aussi été annoncés par le guide rouge.

 

C’est ainsi une femme, Gaby Benicio (Äponem), qui a été élue Sommelière de l’année.

 

Cyril Kocher, le sommelier de Thierry Schwartz (Obernai), a lui, reçu le prix de la Sommellerie des mains de Serge Dubs (l’Auberge de l’Ill).

 

Le prix du Service a été attribué à Claire Sonnet du Louis XV – Alain Ducasse à Monaco et Frédéric Rouen de L’Alter-Native, à Béziers.

 

Enfin, sept restaurants ont rejoint les 52 de la promotion Passion Dessert, soutenue par la Maison Valrhona. Soit Flocons de Sel (Aurélie Collomb-Clerc) à Megève, le Baudelaire (Pierre-Jean Quinonero) à Paris, le Jules Verne (Germain Decreton) à Paris, les Explorateurs – Hôtel Pashmina (Sébastien Deléglise) à Val Thorens, Mirazur (Marius Dufay) à Menton, Rouge (Françoi Josse) à Nîmes et Troisgros – Le Bois sans Feuilles (César Troisgros et Romain Puybareau) à Ouches.

 

Un message d’Emmanuel Macron

 

La cérémonie a été saluée dans un message vidéo par le Président Emmanuel Macron. Tout en félicitant Bibendum de consacrer a l’excellence, mais aussi évidemment les chefs mis à l’honneur, il a aussi eu un mot pour les rétrogradés de cette édition. Il y a une semaine, le guide rouge avait en effet révélé retirer une de leurs deux étoiles à Guy Savoy (Paris) et Christopher Coutanceau (La Rochelle), la Table de l’Alpaga (Megève), Jean-Luc Tartarin (Le Havre) et le Restaurant ­Michel Sarran (Toulouse).

 

Lire aussi > Guide Michelin 2023 : de grands chefs perdent une étoile

 

Photo à la Une : Mallory Gabsi © Presse

Tags

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus