La faillite de FTX fait trembler le monde des cryptomonnaies

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

FTX, l’une des plus importantes plateformes d’échanges de cryptomonnaies au monde, a annoncé vendredi son dépôt de bilan et la démission de son patron.

 

Cette chute de l’un des géants de la cryptomonnaie n’a pas fini de secouer le secteur. Moins d’une semaine après l’émission des premiers doutes sur la solvabilité de la plateforme, FTX dit au revoir au monde des actifs numériques. Encore valorisé à 32 milliards de dollars (30 milliards d’euros) il y a quelques jours, cet échec représente un choc sans précédent pour les professionnels du domaine, normalement habitués aux crises de défiance.

 

Selon les médias américains, la fortune de son patron, Sam Bankman-Fried, estimée à 16 milliards de dollars, a disparu en quelques jours.

 

Une chute réelle pour une entreprise virtuelle

 

FTX était un acteur mondial d’échanges de cryptomonnaies, devenant la deuxième plus grande plateforme au monde, derrière son concurrent Binance.  Cependant, son fondateur, de son surnom SBF, qui dirigeait l’entreprise depuis les Bahamas, n’a pas placé ses pions au bon endroit, au bon moment. Et la chute de son empire n’a rien de virtuelle.

 

Tout débute le 2 novembre dernier, lorsque des magazines révèlent que le fonds Alameda Research, qui appartient à Sam Bankman- Fried, investit dans des cryptoactifs émis par FTX.com et se trouve ainsi impliqué  dans un montage financier douteux, porteur de risques d’intérêt majeurs. Le problème ? Les actifs d’Alameda Research étaient en grande partie libellés en FTT, une cryptomonnaie utilisée uniquement sur la plateforme FTX.

 

Quelques jours plus tard, Binance annonce son intention de vendre ses jetons FTT. Cela provoque l’effondrement du cours de cette monnaie virtuelle et de nombreux clients se précipitent pour vendre leurs actifs stockés sur la plateforme.

 

Face à ce débordement, l’entreprise est incapable de répondre à ces demandes de retrait, faute d’argent. Elle avait déclaré plus de 100 000 créditeurs différents et entre 10 et 50 milliards de dollars d’actifs et d’engagements.

 

Pour venir en aide à son “adversaire” professionnel, Binance lui fait une offre en lui proposant de la racheter. Mais l’entreprise renonce quelque temps après, invoquant une “mauvaise gestion” des capitaux de clients ainsi qu’une enquête en cours des autorités américaines. Suite à ce repli, FTX se déclare en faillite et l’entreprise est confiée à John J.Ray III, spécialiste des liquidations.

 

Et comme une manouvelle n’arrive jamais seule, samedi, la société a été victime d’une attaque informatique. Des “transactions non autorisées” ont été constatées d’après Ryne Miller, responsable juridique de la plateforme. Selon le cabinet d’analyses en cryptomonnaies Elliptic, “477 millions de dollars auraient été volés”.

 

Cette faillite spectaculaire fait écho au crash de Lehman Brothers, la banque dont la chute avait déclenché la crise financière de 2008.

 

Lire aussi >Le sommet du G20 sous le signe de la réglementation des crypto-monnaies

Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

FTX, l’une des plus importantes plateformes d’échanges de cryptomonnaies au monde, a annoncé vendredi son dépôt de bilan et la démission de son patron.

 

Cette chute de l’un des géants de la cryptomonnaie n’a pas fini de secouer le secteur. Moins d’une semaine après l’émission des premiers doutes sur la solvabilité de la plateforme, FTX dit au revoir au monde des actifs numériques. Encore valorisé à 32 milliards de dollars (30 milliards d’euros) il y a quelques jours, cet abaissement / échec représente un choc sans précédent pour les professionnels du domaine, normalement habitués aux crises de défiance.

 

Selon les médias américains, la fortune de son patron, Sam Bankman-Fried, estimée à 16 milliards de dollars, a disparu en quelques jours.

 

Une chute réelle pour une entreprise virtuelle

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

FTX, l’une des plus importantes plateformes d’échanges de cryptomonnaies au monde, a annoncé vendredi son dépôt de bilan et la démission de son patron.

 

Cette chute de l’un des géants de la cryptomonnaie n’a pas fini de secouer le secteur. Moins d’une semaine après l’émission des premiers doutes sur la solvabilité de la plateforme, FTX dit au revoir au monde des actifs numériques. Encore valorisé à 32 milliards de dollars (30 milliards d’euros) il y a quelques jours, cet abaissement / échec représente un choc sans précédent pour les professionnels du domaine, normalement habitués aux crises de défiance.

 

Selon les médias américains, la fortune de son patron, Sam Bankman-Fried, estimée à 16 milliards de dollars, a disparu en quelques jours.

 

Une chute réelle pour une entreprise virtuelle

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus