Kering veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40%

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe Kering a annoncé ce vendredi un nouveau cap en matière de développement durable, soit un objectif de réduction de 40% de ses émissions absolues de gaz à effet de serre d’ici 2035.

 

Kering, le deuxième groupe de luxe français derrière LVMH, a annoncé aujourd’hui son objectif pour 2035 de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport à 2021.

 

En 2021, les émissions de gaz à effet de serre du groupe étaient d’environ 2,4 millions de tonnes de CO2. Kering vise donc pour 2035 un total d’émissions de 1,4 million de tonnes.

 

Ce nouvel objectif couvre les scopes 1, 2 et 3 du Greenhouse Gas Protocol (GHG Protocol) (standard international de comptabilité). Le scope 1 représente les émissions directes de l’entreprise, le scope 2 les émissions liées à la production des énergies qu’elle utilise et le scope 3 les émissions indirectes.

 

« Je suis intimement convaincu que pour bâtir des entreprises réellement durables, le prochain cap consiste à parvenir à réduire notre impact en termes absolus tout en créant de la valeur », a déclaré le PDG de Kering, François-Henri Pinault, dans un communiqué.

 

Trois axes de progression

 

Selon Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable du groupe, Kering devra agir sur trois piliers pour atteindre cet objectif, avec des outils déjà existants ou à inventer.

 

Le premier pilier consiste à « produire ce que l’on vend », et donc avoir une meilleure prévision des besoins avec, par exemple, l’utilisation de l’intelligence artificielle. Concernant la possibilité pour les marques de mode du groupe (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga…) de diminuer leur nombre de collections annuelles, Marie-Claire Daveu renvoie à l’autonomie des maisons.

 

« Cet objectif de résultats au niveau du groupe se décline au niveau de chacune des maisons et la maison a son propre plan d’action pour obtenir cet objectif », a-t-elle déclaré sans davantage de précision.

 

Le deuxième pilier concerne l’amélioration des processus de fabrication et de l’origine des matières premières. Enfin, le troisième pilier concerne de nouveaux modèles de développement tels que la seconde main et la réutilisation d’objets d’anciennes collections pour en faire de nouvelles.

 

En 2021, Kering assure avoir atteint son objectif de réduction de 40% de ses émissions en intensité, avec quatre ans d’avance. Les émissions en intensité, contrairement aux émissions absolues, restent corrélées à la croissance du groupe.

 

En 2022, Kering a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 15% à 20,4 milliards d’euros.

 

 Lire aussi >Kering a décéléré au dernier trimestre 2022

Photo à la Une : © Kering[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe Kering a annoncé ce vendredi un nouveau cap en matière de développement durable, soit un objectif de réduction de 40% de ses émissions absolues de gaz à effet de serre d’ici 2035.

 

Kering, le deuxième groupe de luxe français derrière LVMH, a annoncé aujourd’hui son objectif pour 2035 de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport à 2021.

 

En 2021, les émissions de gaz à effet de serre du groupe étaient d’environ 2,4 millions de tonnes de CO2. Kering vise donc pour 2035 un total d’émissions de 1,4 million de tonnes.

 

Ce nouvel objectif couvre les scopes 1, 2 et 3 du Greenhouse Gas Protocol (GHG Protocol) (standard international de comptabilité). Le scope 1 représente les émissions directes de l’entreprise, le scope 2 les émissions liées à la production des énergies qu’elle utilise et le scope 3 les émissions indirectes.

 

« Je suis intimement convaincu que pour bâtir des entreprises réellement durables, le prochain cap consiste à parvenir à réduire notre impact en termes absolus tout en créant de la valeur », a déclaré le PDG de Kering, François-Henri Pinault, dans un communiqué.

 

Trois axes de progression

 

Selon Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable du groupe, Kering devra agir sur trois piliers pour atteindre cet objectif, avec des outils déjà existants ou à inventer.

 

Le premier pilier consiste à « produire ce que l’on vend », et donc avoir une meilleure prévision des besoins avec, par exemple, l’utilisation de l’intelligence artificielle. Concernant la possibilité pour les marques de mode du groupe (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga…) de diminuer leur nombre de collections annuelles, Marie-Claire Daveu renvoie à l’autonomie des maisons.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Kering[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le groupe de luxe Kering a annoncé ce vendredi un nouveau cap en matière de développement durable, soit un objectif de réduction de 40% de ses émissions absolues de gaz à effet de serre d’ici 2035.

 

Kering, le deuxième groupe de luxe français derrière LVMH, a annoncé aujourd’hui son objectif pour 2035 de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport à 2021.

 

En 2021, les émissions de gaz à effet de serre du groupe étaient d’environ 2,4 millions de tonnes de CO2. Kering vise donc pour 2035 un total d’émissions de 1,4 million de tonnes.

 

Ce nouvel objectif couvre les scopes 1, 2 et 3 du Greenhouse Gas Protocol (GHG Protocol) (standard international de comptabilité). Le scope 1 représente les émissions directes de l’entreprise, le scope 2 les émissions liées à la production des énergies qu’elle utilise et le scope 3 les émissions indirectes.

 

« Je suis intimement convaincu que pour bâtir des entreprises réellement durables, le prochain cap consiste à parvenir à réduire notre impact en termes absolus tout en créant de la valeur », a déclaré le PDG de Kering, François-Henri Pinault, dans un communiqué.

 

Trois axes de progression

 

Selon Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable du groupe, Kering devra agir sur trois piliers pour atteindre cet objectif, avec des outils déjà existants ou à inventer.

 

Le premier pilier consiste à « produire ce que l’on vend », et donc avoir une meilleure prévision des besoins avec, par exemple, l’utilisation de l’intelligence artificielle. Concernant la possibilité pour les marques de mode du groupe (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga…) de diminuer leur nombre de collections annuelles, Marie-Claire Daveu renvoie à l’autonomie des maisons.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Kering[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus