K Beauty : bénéfice d’exploitation record au premier trimestre 2023 pour Etude House (AmorePacific)

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Après des années poussives, Etude House, la marque de cosmétiques du groupe coréen AmorePacific, a réalisé un beau bénéfice au premier trimestre 2023. Une performance liée à la fermeture de magasins et à un recentrage sur le e.commerce.

 

La “K-Beauty” (ou Beauté made in Corée) trace son sillage avec efficacité. 

 

Selon le Korea Times, la marque de cosmétiques  Etude House, qui fait partie du portefeuille du géant coréen AmorePacific, a enregistré un bénéfice record au premier trimestre 2023, « sa stratégie de diversification et son programme d’optimisation des magasins ayant porté leurs fruits »

 

Le bénéfice d’exploitation de la marque girly, très aimée de la génération Y, a en effet été  de 5,3 milliards de KRW (3,57 millions d’euros) au cours des trois premiers mois de l’année, alors qu’il n’avait été que de 5 milliards de KRW (3,55 millions d’euros) enregistrés au cours des 12 mois précédents.

 

Fermeture de magasins

 

La performance est liée à la décision d’Etude House de  faire basculer une bonne partie de sa distribution au détail vers le gros et le ecommerce. 

 

La marque avait ouvert son 200ème magasin en Asie (Corée, Taiwan, Japon) en 2009  avant d’essaimer encore par la suite en Chine (dont Hong Kong), à Singapour, au Moyen-Orient…

 

Mais il avait enregistré des pertes ces dernières années, accentuées par le covid qui avait poussé les consommateurs à se replier sur Internet. D’où la décision d’Etude House de  réduire  le nombre de ses magasins à 67 après le covid. 

 

Selon la presse de ces pays, la marque avait ainsi fermé ses points de vente en Chine dès 2021, puis à Singapour en 2022 et à Hong Kong en 2023. 

 

Ventes en ligne

 

Il a en revanche maintenu la vente en ligne via son site ou des plateformes et réseaux sociaux comme T Mall, Wechat et Little Red Book en Chine ou Lazada et Shopee à Singapour. Tandis qu’il a conclu un accord de distribution avec le  magasin coréen de produits de santé et de beauté, CJ Olive Young.

 

« Etude House s’est principalement concentrée sur l’expansion de ses activités hors ligne jusqu’en 2016« , a expliqué un porte-parole d’AmorePacific au Korea Times. Cependant, après que ses activités en Chine ont été touchées par des problèmes géopolitiques et que la pandémie de Covid-19 a éclaté, la marque a décidé de réduire le nombre de ses magasins et de renforcer ses activités en ligne. » Nous avons toujours eu confiance en nos produits, ce n’était donc qu’une question de temps avant qu’Etude House ne connaisse un rebond« .

 

Concurrence féroce

 

En 2021, après la fermeture du parc chinois, Gary Ng Chuek-yan, économiste principal à la Natixis Corporate and Investment Bank, avait  déclaré au  South China Morning Post qu’il  s’agissait « davantage d’un problème structurel, car Etude House partage le dilemme des marques de K-beauté de masse face à une concurrence féroce, y compris les marques chinoises locales, et à un plus grand nombre d’options sur les canaux en ligne« .

 

Mais le groupe AmorePacific, fondé en 1945 et qui se classe aujourd’hui parmi les 14 plus grandes entreprises cosmétiques au monde avec une bonne vingtaine de marques, a plus d’un tour dans son sac. Et il  a déjà commencé à s’adapter au monde post-covid comme le démontrent les premières performances d’Etude House en  2023…

 

Lire aussi >Le groupe de beauté coréen AmorePacific s’associe à l’application mobile KakaoTalk

Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Après des années poussives, Etude House, la marque de cosmétiques du groupe coréen AmorePacific, a réalisé un beau bénéfice au premier trimestre 2023. Une performance liée à la fermeture de magasins et à un recentrage sur le e.commerce.

 

La “K-Beauty” (ou Beauté made in Corée) trace son sillage avec efficacité. 

 

Selon le Korea Times, la marque de cosmétiques  Etude House, qui fait partie du portefeuille du géant coréen AmorePacific,  a enregistré un bénéfice record au premier trimestre 2023, « sa stratégie de diversification et son programme d’optimisation des magasins ayant porté leurs fruits »

 

Le bénéfice d’exploitation de la marque girly, très aimée de la génération Y, a en effet été  de 5,3 milliards de KRW (3,57 millions d’euros) au cours des trois premiers mois de l’année, alors qu’il n’avait été que de 5 milliards de KRW (3,55 millions d’euros) enregistrés au cours des 12 mois précédents.

 

Fermeture de magasins

 

La performance est liée à la décision d’Etude House de  faire basculer une bonne partie de sa distribution au détail vers le gros et le ecommerce. 

 

La marque avait ouvert son 200ème magasin en Asie (Corée, Taiwan, Japon) en 2009  avant d’essaimer encore par la suite en Chine (dont Hong Kong), à Singapour, au Moyen-Orient…

 

Mais il avait enregistré des pertes ces dernières années, accentuées par le covid qui avait poussé les consommateurs à se replier sur Internet. D’où la décision d’Etude House de  réduire  le nombre de ses magasins à 67 après le covid. 

 

Selon la presse de ces pays, la marque avait ainsi fermé ses points de vente en Chine dès 2021, puis à Singapour en 2022 et à Hong Kong en 2023. 

 

Ventes en ligne

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

Après des années poussives, Etude House, la marque de cosmétiques du groupe coréen AmorePacific, a réalisé un beau bénéfice au premier trimestre 2023. Une performance liée à la fermeture de magasins et à un recentrage sur le e.commerce.

 

La “K-Beauty” (ou Beauté made in Corée) trace son sillage avec efficacité. 

 

Selon le Korea Times, la marque de cosmétiques  Etude House, qui fait partie du portefeuille du géant coréen AmorePacific, a enregistré un bénéfice record au premier trimestre 2023, « sa stratégie de diversification et son programme d’optimisation des magasins ayant porté leurs fruits »

 

Le bénéfice d’exploitation de la marque girly, très aimée de la génération Y, a en effet été  de 5,3 milliards de KRW (3,57 millions d’euros) au cours des trois premiers mois de l’année, alors qu’il n’avait été que de 5 milliards de KRW (3,55 millions d’euros) enregistrés au cours des 12 mois précédents.

 

Fermeture de magasins

 

La performance est liée à la décision d’Etude House de  faire basculer une bonne partie de sa distribution au détail vers le gros et le ecommerce. 

 

La marque avait ouvert son 200ème magasin en Asie (Corée, Taiwan, Japon) en 2009  avant d’essaimer encore par la suite en Chine (dont Hong Kong), à Singapour, au Moyen-Orient…

 

Mais il avait enregistré des pertes ces dernières années, accentuées par le covid qui avait poussé les consommateurs à se replier sur Internet. D’où la décision d’Etude House de  réduire  le nombre de ses magasins à 67 après le covid. 

 

Selon la presse de ces pays, la marque avait ainsi fermé ses points de vente en Chine dès 2021, puis à Singapour en 2022 et à Hong Kong en 2023. 

Ventes en ligne

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  ©Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus