Jacquemus gravit les marches à la Villa Malaparte

Simon Porte Jacquemus a convié les proches de sa Maison à l’occasion d’un défilé anniversaire. C’est sur le toit de l’emblématique Villa Malaparte à Capri que le créateur a présenté sa collection automne-hiver 2024-2025.

 

Une chose qui ne pourra jamais être enlevée à Simon Porte Jacquemus, c’est sa capacité à créer l’événement. Juste après la présentation de sa collection « Les Sculptures » à la Fondation Maeght en janvier dernier, le créateur annonçait déjà un défilé anniversaire pour les 15 ans de sa marque.

 

Pour marquer le coup, Jacquemus s’est envolé à destination de l’île de Capri. Joyau de la mer Tyrrhénienne, l’endroit, synonyme de la douceur de vivre à l’italienne, abrite lui-même un autre bijou : la villa Malaparte. Construite entre 1938 et 1943 pour l’écrivain italien Curzio Malaparte par Adalberto Libera, la maison est une prouesse architecturale. Située sur le flanc d’une falaise, elle a notamment servi de décor pour Le Mépris (1963), l’œuvre de Jean-Luc Godard mettant en scène Brigitte Bardot et Michel Piccoli. « C’est ce film qui a décidé de la création de ma marque« , a déclaré Simon Porte Jacquemus. La villa semble ainsi être le lieu tout désigné pour célébrer l’anniversaire de sa griffe et présenter sa collection automne-hiver 2024-2025.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JACQUEMUS (@jacquemus)

 

Une collection solaire

 

 

Plus minimaliste, cette collection s’impose comme un virage dans l’identité de Jacquemus. Dès l’ouverture par la mannequin Anok Yai, la première silhouette captive par son apparente simplicité : un peignoir écru découvrant les épaules de celle qui le porte, clin d’œil au personnage de Camille incarné par Bardot dans le film de Godard. Environ 700 heures de travail ont été nécessaires aux ateliers pour réaliser cette pièce entièrement brodée de plumes.

 

L’utilisation des couleurs se fait tout en douceur, avec des bleus azurins à la subtile transparence, du jaune soleil appliqué sur une jupe en veau et même du noir qui prouve qu’il peut s’adapter à la saison estivale.

 

 

Pour l’homme, les silhouettes mettent également l’accent sur le monochrome. Inspiré par Giorgio Armani et notamment ses créations des années 1990, Simon Porte Jacquemus affirme avoir voulu se tourner vers une élégance simple. Il en résulte des tenues rouge écarlate ou vert gazon arborant toujours un accessoire au contraste rafraîchissant.

 

Comme un écho aux lignes si particulières de la villa Malaparte, les motifs géométriques apparaissent çà et là tout au long des passages. Un motif zébré d’abord remarquable sur un top péplum, puis décliné sur une paire d’escarpins et sur Le Bombola, un nouveau modèle de sac seau aux lignes asymétriques sublimé par un anneau doré. Jacquemus, fidèle à son amour pour les accessoires, dévoile aussi Le Spiaggia, panier rond ou carré tout en raphia.

 

En petit comité

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

 

Lire aussi>JACQUEMUS S’INSTALLE AU RESTAURANT TROPÉZIEN LA RENAISSANCE

 

Photo à la Une : © Jacquemus

Picture of Charline Point
Charline Point
Passionnée par l’art dans toutes ses formes, Charline Point est une jeune journaliste animée par une curiosité féroce et une vive appétence pour la culture. Après plusieurs années dans les relations presse, Charline se lance dans le journalisme. Ses sujets de prédilection s’orientent autour du voyage, de la gastronomie, du cinéma et de la mode.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus