Vous lisez en ce moment
Investir dans du mobilier design, bonne ou mauvaise idée?

Investir dans du mobilier design, bonne ou mauvaise idée?

Investir dans une montre ou un sac de luxe peut être une bonne idée à terme, mais qu’en est-il du mobilier design?

 

Au même titre que des œuvres d’art ou des sacs de luxe recherchés, l’investissement dans des pièces de mobilier design peut être un choix judicieux. “Quand on a peu de moyens pour se faire plaisir, il peut être malin d’acheter la majorité de ses meubles chez de grandes enseignes et d’acquérir une ou deux belles pièces de designer : un fauteuil, un luminaire, une table…” avance Jean-Paul Bath, directeur général de Le French Design by Via, une association créée par le ministère de l’Industrie en 1979, dont le but est de valoriser l’innovation dans l’ameublement contemporain.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Selency (@selency)

 

Car en effet, une pièce de créateur peut s’avérer être un très bon investissement: “On peut en profiter au quotidien, sans qu’elle perde trop de valeur. Voire que sa cote se maintienne ou qu’elle augmente avec les années !” ajoute l’expert.

 

Seconde main ou neuf?

 

On voit émerger des plateformes de revente de meubles design, à l’instar du site e-commerce Selency, qui propose des objets de décoration, du mobilier et des pièces design. Sur le marché secondaire, la valeur d’une pièce dépend de son état, de sa rareté et de la demande.

 

Certaines pièces vintage “aux lignes simples, organiques et colorées” peuvent s’envoler à des centaines de milliers d’euros lors de ventes aux enchères. “Difficile de dire combien elles coûtaient à l’achat à l’époque mais elles étaient onéreuses et s’adressaient déjà à une certaine élite” explique Sabrina Dolla, directrice du département Art déco – design de la maison de vente aux enchères Artcurial. En ce moment, les pièces scandinaves ont la côte. Très cocooning, elles sont tendance en matière de décoration.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charlotte (@ig_chachachou)

Voir aussi

Mais ces objets sont inaccessibles pour la majorité des bourses. Heureusement, il est possible de se faire plaisir à moindre coût: Robin Beyries, spécialiste design et arts décoratifs pour la maison de vente aux enchères Christie’s, pense notamment au mobilier conçu par des designers à partir des années 1960. “Il est possible de trouver des pièces d’exception à quelques centaines ou autour de 1.000 euros. (…) Je recommanderais des pièces qui ont une histoire. Par exemple, des chaises que Philippe Starck a conçues spécialement pour un restaurant ou un hôtel et qui ont par la suite donné lieu à des productions en série”. Attention toutefois à vérifier l’état de la pièce en question, et qui sait, un engouement pour la période peut faire grimper la valeur de votre objet.

 

Par ailleurs, certaines pièces mythiques sont encore éditées des dizaines d’années après leur lancement initial. C’est le cas de la lampe Pipistrello sortie en 1965, très populaire sur les réseaux sociaux en ce moment. “Je conseillerais, lorsque c’est possible, d’aller plutôt vers l’édition originale que vers la réédition. D’abord, parce que la version vintage n’est pas toujours plus onéreuse que la réédition. Et surtout, car avec l’édition originale, nous sommes au plus près de la volonté du créateur.” souligne Sabrina Dolla.

 

 

Lire aussi > Milan : Les tendances design repérées au Salone del Mobile 2022

 

 

Photo à la Une : © Chaise longue Le Corbusier/ Cassina

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Revenir en haut