Vous lisez en ce moment
Horlogerie suisse : le secteur devrait recruter près de 4 000 professionnels 

Horlogerie suisse : le secteur devrait recruter près de 4 000 professionnels 

Voir la galerie

Depuis la fin de la pandémie, le secteur de l’horlogerie est en pleine expansion. Les demandes affluent et les besoins grandissent. D’ici 2026, cela entraînera une augmentation du besoin de main d’œuvre.

 

D’ici 2026, près de 4 000 personnes devront être formées ou recrutées dans le secteur de l’horlogerie. C’est un défi de taille pour la branche.

 

L’horlogerie attire de plus en plus de clients malgré l’inflation. Après la crise sanitaire, celle qui avait perdu une partie de sa clientèle à cause des frontières fermées, se relève. Sa situation économique est plutôt convenable et les besoins de production et de main d’oeuvre s’accélèrent.

 

Selon une étude de la convention patronale de l’industrie de l’horlogerie suisse, l’augmentation des besoins en effectifs prévue pour 2026 est largement supérieure à celle enregistrée au cours de la précédente étude, 10 ans auparavant. Cela représente 1 466 nouveaux postes ainsi que le remplacement de plus de 2 300 départs à la retraite.

Voir aussi


 

[…]

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant !

Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

Photo à la Une : ©  Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
1
Silly
0
Revenir en haut